Dokos, petite ile pour le camping sauvage

Dokos, petite ile pour le camping sauvage et les amoureux de la nature. Allez sur une île grecque inconnue près de l’ile d’Hydra.

C’est en vacances à Hydra que j’ai décidé, il y a pas mal d’années déjà, de visiter ce paradis appelé Dokos. Moi et mon mari, nous sommes allés deux jours visiter cette ile. Nous y avons fait du camping sauvage en compagnie des sereines chèvres et des poules se balladant libres sur toute l’ile. C’est une ile sauvage mais charmante et calme avec de superbes couchers de soleil. C’est exactement ce que j’aime. C’est une ile peu connue qui m’a paru étrange avec ses côtes abruptes et ses énormes rochers. Elle mérite vraiment d’etre vue.

 

 

 

 

 

Comment est l’ile de Dokos ? Il s’agit d’une ile inhabitée de 13 kms2 entre l’ile d’Hydra et Ermioni dans le Péloponnèse. L’île est montagneuse et rocheuse avec une altitude de 310 m mais l’ile est couverte d’une flore unique et d’innombrables oliviers. L’ile ne compte que quelques habitants permanents avec leurs maisons pas loin du petit port. Les habitants aujourd’hui d’un certain age étaient pêcheurs et bergers. Il y a peu de sources d’eau potable. La construction de maisons est interdite sur l’ile depuis 1994 car Dokos est classée ile-site historique comme l’ile de Délos, si on veut faire une petite comparaison. La seule chose que les habitants peuvent faire sur l’ile, c’est de réparer les quelques vieilles maisons existantes et planter des oliviers.

 

 

 

 

 

Mais que faire sur la mini ile grecque de Dokos ?

Les plages de Dokos dans le nord de l’ile. Disons d’abord qu’on ne peut aller sur l’ile de Dokos à partir du port de l’ile de Spetsès, du port de l’ile d’Hydra ou d’Ermioni en prenant un taxi maritime. Vous arrivez au nord de l’ile. Les bateaux arrivent à Saint Nicolas avec sa belle chapelle du même nom, dans la baie de Skintos. Les yatchs peuvent amarrer tout au nord de l’ile vers l’intérieur à Aghios Ioannis mais à une certaine distance. Les plus belles plages sont sur la côte regardant Ermioni. Les plages sont agréables et la baignade est vraiment un délice tellement la mer est limpide.

La randonnée à Dokos. En sortant du bateau, sac à dos, à Aghios Nikolaos, on arrive vite au hameau de Kastelli et un peu plus loin, on peut voir le chateau à 130m déjà. On peut continuer jusqu’au sommet de la colline à 300m en contournant le rocher du sommet. Sur le chemin, on peut admirer les versants escarpés de l’ile et on peut distinguer le grand phare en bas tout construit en pierre. La vue sur le littoral de l’ile et des autres iles avec toutes ces baies est subjugante de beauté. La mer même de loin est turquoise, imaginez de près…

Un château byzantin. Vu que l’ile de Dokos a toujours été un point stratégique important, au point de vue contrôle de la navigation, les Byzantins ont construit un château au 7e sc après J.C. sûrement sous le règne de l’empereur byzantin Héraklius 1er. Ce château avec ses 1.000 habitations environ était construit sur la plus haute colline de l’ile sur le côté nord-est de la baie de Skintos. Il a été détruit par les pirates arabes en 673 et tous les habitants ont été massacrés ou emmenés sur les marchés des esclaves en orient. Le château a été réutilisé après par les Byzantins mais sans ses habitations. Il a été plus tard renforcé et utilisé par les Vénitiens, jusqu’à l’hégémonie du doge de Venise, Francesco Morosini, en 1670. Aujourd’hui, le château est en ruines.

Le phare de Dokos. Sur l’île de Delos, il y a un phare tout fait de pierre. Il a été construit en 1923. La tour fait 9 mètres de haut et sa hauteur focale est de 23 mètres. On ne peut le voir qu’en faisant le tour de l’ile en yatch. Le phare a l’air complètement abandonné…

 

 

 

 

 

Une ile historique comme Délos. L’ile s’appelait Apéropia qui signifie “vue a l’infini” . L’ile était déjà habitée il y a 8.000 ans ! On a même découvert en 1975 au fond de son littoral l’existence d’un bateau du 3e millénaire av. J.C !. Il n’y a plus rien du bateau bien sûr mais la cargaison encore présente était constituée de diverses poteries de type cycladique. Il y avait plus de 15.000 céramiques ! Plusieurs parmi elles sont aujourd’hui exposées au musée archéologique de Spetsès.  C’est la plus vieille épave découverte à ce jour au monde ! Il est interdit pour les yatchs de s’approcher trop près de la baie d’Aghios Ioannis où le navire ancien se trouve (à 20m de profondeur environ). Dokos est bel et bien une ile de marins depuis la nuit des temps à cause de sa place géo-commerciale.

Et puis, les mycéniens du 2e millénaire av.J.C. ont dressé de long murs abritant leurs quartiers à deux endroits différents sur l’ile. Les mycéniens contrôlait le passage des pierres précieuses noires appelées Obsidiennes provenant de l’ile de Milos. L’ile a toujours été un passage important pour l’ile d’Hydra, d’où son nom byzantin grec Doko. L’ile parait unir le détroit de l’ancienne Vouporthou, autrement dit la péninsule actuelle d’ Ermioni avec l’ile d’Hydra en face. L’ile a une place géopolitique notable, d’où son active participation à la révolution grecque contre le joug turc ottoman au 19e sc. L’ile servait d’ancrage secret aux amiraux grecs d’Hydra. Voilà ce que je sais sur l’ile de Dokos…

En vacances à Spetsès, seriez-vous disposé(e) à passer quelques jours sur l’ile de Dokos ?

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *