Parmi les monastères de Crète, l’identité grecque

Parmi les monastères de Crète, le monastère Arkadi et le monastère Gouvernetou sont parmi les plus beaux. Découvrez y un élément de l’identité grecque et de l’héritage culturel grec.

La religion orthodoxe a su préserver l’éducation, la langue, les traditions et les rites grecs. Chacun des monastères de Grèce a sa propre histoire. Ils sont partout et sont parmi les choses à visiter en Grèce. Ils sont surtout dans des endroits difficilement accessibles et toujours avec une inimaginable super vue sur la nature grecque. Ils sont construits en général sur de plus anciens petits monastères. Ils gardent donc tout cette atmosphère sacrée. Il y a en Grèce plus de 500 monastères. Les premiers monastères sont apparus au 4e sc après J.C. et leur apogée se situe du 11e au 16e sc. Voyons ensemble ceux de Crète.

I. Les monastères de la Chanée (nord-ouest) de la Crète :

1. Le monastère Gouvernetou ou La Dame aux Anges (consécration à la Vierge). Un véritable ermitage d’architecture vénitienne, le monastère Gouverneto au cap de la Chanée ressemble de l’extérieur a une forteresse. Il a été construit au 16e sc, loin des yeux des pirates sillonnant l’Egée à l’époque. Une caractéristique insolite du monastère, ce sont les têtes anthropomorphes, sculptées sur le devant du bâtiment le plus important du monastère, lesquelles sont censées refléter des démons. Le monastère a été pillé par les Turcs Ottomans pendant la révolution grecque du début du 19e, d’où le peu de reliques sur le site.

χαρτης με τη μονη γουβερνετου στη χερσονησο ακρωτηρι στην κρητη  Αποτέλεσμα εικόνας για μονη γουβερνετου

2. Le monastère Katholikou. Construit littéralement à l’intérieur de grottes, le monastère Katholiko, aujourd’hui abandonné, est considéré comme un des plus anciens monastères de Crète. Il fut construit par Saint Jean l’ermite, lequel a passé une grande partie de sa vie dans ces grottes. Bien que situé dans un lieu difficile d’accès, le monastère est très proche de la côte (à 10 mns), fait qui a conduit les moines à chercher la sécurité ailleurs. Ils fondèrent ainsi le monastère de Gouvernetou. Pour arriver au Katholiko, suivez le petit chemin depuis le monastère Gouverneto et vous avez encore 30 minutes de marche dans les gorges d’Avlaki.

3. Le monastère Chryssoskalitissa avec sa marche d’or. Il y a 98 marches pour entrer dans le monastère d’un blanc pur dédié à la Sainte Trinité et à la dormition de la Vierge Marie. Une parmi elles était en or, d’où le nom du monastère Panayia Chrissoskalitissa. Ils disent qu’aujourd’hui que seuls les purs dévots peuvent distinguer cette marche des autres. Le monastère est très proche d’ Elafonissi (à 5 km ). Ce couvent, perché sur une falaise de 40 mètres de la mer, profite de la vue sublime sur la mer.

II. Les monastères de la région de Lassithi

1. Le monastère Toplou ou le refuge de toujours. À mi-chemin entre la ville de Sitia (à 10 kms) et la célèbre forêt de palmiers de Vaϊ, vous rencontrerez le monastère de Toplou dédié à la Vierge (Panayia Akrotiriani) et à Jean de Patmos. Il fut construit au 14e sc suivant l’architecture type forteresse pour révéler l’intention d’abriter les gens du pays en cas de nécessité. Avec une forte présence dans les combats de la Revolution de libération. Dans l’enceinte, malgré tous les dommages subis, les moines ont une fabuleuse exposition d’icônes. Par ex. celle de Ioannou Kornarou de 1770  «Μέγας εί Κύριε και Θαυμαστά τα έργα Σου» (= Grand est le Seigneur et Admirables ses oeuvres). Photo plus bas. Le monastère est connu aussi pour sa production de vin.

2. Le monastère Aretiou ou la fierté de Mérabelou. La province de Mérabelou, dans le nord-ouest, est riche en églises et monastères. On y distingue le monastère d’Aretiou, dédié à la Sainte Trinité et construit selon une version (très probable) au début du 17e siècle, comme on en déduit en voyant l’inscription sur le clocher du monastère. Enfermé dans des murs, le monastère ressemble à un petit château, avec ses ateliers et ses entrepôts dans des bâtiments voûtés. Vous devrez entrer dans un tunnel pour voir la cour intérieure avec ses douze cyprès symbolisant les 12 Disciples.

3. Le monastère Faneromeni avec sa vue sacrée sur la mer. Les gens du pays connaissent ce monastère sous le nom de « Panayia Gournion», vu qu’il est situé près de la cité minoenne de la province de Ierapetra. Personne ne peut dire avec certitude quand fut construit le monastère. Des estimations placent sa construction entre 961 et 1204. Le monastère de Faneromeni était le siège des capitaines  dans les années de l’occupation vénitienne et plus tard, il a fonctionné en tant qu’école. L’église est construite dans une grotte que les résidents utilisaient comme centre de dévotion avant même que le monastère soit construit.

III. Les monastères de Rethymnou

1. Le monastère Arkadi ou le symbole le plus sacré. Symbole de foi, mais aussi de combat, Arkadi est l’un des monastères désormais emblématique de la Crète. Au cours de la Révolution crétoise de 1866-1869, environ 300 rebelles grecs et quelques centaines de femmes et enfants ont trouvé refuge dans l’enceinte du monastère, laquelle fut assiégée par environ 15 000 Turcs. Après un combat inégal, les assiégeants ont pu entrer dans le couvent, mais la plupart des défenseurs ont été piégés dans la salle poudrière. Pour éviter la captivité, les Grecs ont préféré se faire exploser. Suite à cet acte de sacrifice,  une nouvelle vague de philhellénisme en Europe est déclenché en Europe.

Αποτέλεσμα εικόνας για μονη αρκαδιου 

2. Le monastère Agios Antonios ou l’humble adoration. Les grottes du Mont Psiloritis ont servi de centres religieux depuis l’époque de la civilisation minoenne. Une de ces grottes, à Béni, sur la colline de Amari, était le centre autour duquel a été construit -pendant l’epoque byzantine- le monastère de Saint Antonios. Siège de révolutionnaires et de dirigeants locaux en période de tension, le monastère a été détruit plusieurs fois au cours des siècles, principalement par les Turcs, alors qu’il est aujourd’hui «habité» par un seul moine. Le moment privilégié de ce monastère, c’est une coutume : C’est quand les villageois apportent des légumes ou des œufs afin qu’ils soient bénis par le moine.

Αποτέλεσμα εικόνας για μονη αγιου αντωνιου βενι αμαρι  Αποτέλεσμα εικόνας για μονη αγιου αντωνιου βενι αμαρι

3. Le monastère Prévéli en face de la Libye. Le monastère de Prévéli se compose en fait de deux monastères se trouvant environ à 2 km d’un de l’autre. Le premier que vous rencontrerez de Rethymnon est Aghios Ioannis Prodromos (ou Kato monastiri), abandonné aujourd’hui. Le second est Aghios Ioannis Théologos (ou Pisso monastiri), lequel concentre tous les visiteurs. Il est intéressant de visiter le musée du monastère pour voir ses reliques d’une valeur inestimable. Très près, vous trouverez la célèbre plage de palmiers qui aboutit aux gorges Kourtaliotiko.

4. Le monastère Chalepas. Forteresse à Mylopotamos. Parmi les montagnes du Psiloritis et de Kouloukona, le monastère historique de Sotiros Christou (= du Christ Sauveur Chalepas) est construit dans les années de l’occupation vénitienne, avec les premières mentions de son nom datant de 1555. Un autre monastère, avec une architecture rappelant celle d’une forteresse, accueille un monastère dans un autre monastère. En effet, on avait prévu, il y a bien longtemps,  la construction d’une nef qui remplacerait celle dédiée à la Métamorphose. Mais on a décidé de ne pas démolir l’ancienne avant que la nouvelle se termine. Mais quand la construction a été abandonnée pour une raison quelconque, la nouvelle église est restée à moitié finie avec la nouvelle nef et la Métamorphose est restée intacte.

 

Découvrez, là ou vous êtes en vacances en Crète, un de ces monastères grecs. Vous resterez émerveillés à coup sûr.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

2 thoughts on “Parmi les monastères de Crète, l’identité grecque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *