Poros, un joyau de la nature a découvrir

Poros, un joyau de la nature a découvrir. Une petite ile grecque près d’Athènes, la petite Venise de la région athénienne avec ses toits rouges et ses forets de pins.

 

Ou est Poros ? C’est une ile sur la cote nord-ouest du Péloponnèse (à 200m) en face d’Athènes (à 59 kms), si on écarte l’ile d’Egine en traversant le grand golfe Saronique. Poros est en fait composée de deux iles : la petite ile de Sfairia et la grande ile de Kalavria séparées par un très petit canal. C’est une ile de 23 km2 qui compte 3.700 habitants permanents.

 

 

 

 

 

 

 

Comment aller sur l’ile de Poros ? On va sur l’ile du Péloponnèse et du village de Galatas, on prend les petits bateaux-taxis. Une autre solution bien plus pratique est de prendre l’hyfrofoil et vous arrivez à Poros au bout d’une heure.  Comment se déplacer à Poros ? Vous pouvez voir toute l’ile en voiture mais pourquoi pas ne pas la voir en moto ou à pied. L’ile n’est pas grande.

Ou loger à Poros ? Je suis allée sur l’ile avec une amie l’été dernier mais seulement quelques jours.  J’avais réservé aux Studios Christine à Askeli au sud de l’ile. C’etait un complexe simple mais accueillant avec une superbe vue sur la mer. On était près des commerces et près de la plage d’Askeli. Le prix par nuit était très appréciable et la qualité des services impeccable.

La ville de Poros (photo tout en haut) construite en amphithéâtre sur les pentes d’une colline est une ville avec de superbes bâtiments néoclassiques. De belles maisons et des commerces du début du 19e et 20e sc apparaissent dans les rues de l’île et y marcher s’avère un véritable délice. D’en haut, les toits de tuiles rouges partout… enfin quelque chose qui a des dimensions humaines. Les photos plus bas montrent la Banque Nationale sur le quai, la villa Galini, l’école municipale et les rues de la ville. J’ai visité ces endroits le matin, essayant de m’éloigner un peu de la masse touristique de l’apres midi et du soir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’horloge historique de Sfaira (photo plus bas et tout en haut) donnée par le commerçant et député Ioannis Papadopoulos est une marque de l’île. C’est une élégante tour blanche avec un dôme bleu contruite en 1927. Quand vous l’atteignez tout en haut sur la colline de Sfairia, dans le centre de Poros, la vue est à couper le souffle. La tour de l’horloge attire un bon nombre de photographes pour la vue qu’il offre sur la mer Egée.

 

 

 

 

 

 

 

Le Musée archéologique de Poros, sur la place Koryzi, abrite des vestiges du temple de Poséidon, de l’ancienne cité de Trézène et d’autres sites archéologiques proches. L’exposition du rez-de-chaussée a des sculptures, des inscriptions et des membres  architecturaux de Trézene, Kalavria et Méthana. La sculpture de l’époque classique est représentée par deux statuettes, un garçon nu et une femme avec une tunique… adorables. Enfin, un aperçu de la forme des chapiteaux des 3 principaux styles architecturaux et de leur évolution de l’époque archaïque à l’époque romaine s’offre au visiteur avec une série de chapiteaux du sanctuaire de Poséidon à Kalavria… sublime… 

 

 

 

 

 

 

Le monastère Zoodochou Piyis. Ce monastère a été fondé au début du 18e sc par l’archevêque d’Athènes Jacob II, suite a un soi-disant miracle. Il souffrait d’une maladie et il fut miraculeusement guéri, après avoir bu de l’eau bénite jaillissant près du monastère. Le monastère de Zoodochos Piyis se trouve a 5 minutes d’Askeli et à 4km à l’est de la ville de Poros en amont. Il fut bati sur la pente tres fraiche d’une forêt de pins. De la haut, on a une une merveilleuse vue tout autour et un incroyable sentiment de sérénité.  Bref, ce que j’ai aimé dans ce monastère, c’est l’iconostase Cappadocienne, l’imposant trône épiscopal et le hagiographies. On peut visiter le monastère jusqu’a 13h. Pour y aller, les femmes doivent porter une jupe longue et les hommes un pantalon long.

 

 

 

 

 

 

Le temple de Poséidon. Dans la partie nord de l’île, on découvre les ruines du temple de Poséidon. , qui était le centre de l’amphictyonie (ligue à vocation sacrée administrant un sanctuaire) de Kalavria. Le temple a été construit au début du 6e av. j.-c. Les dimensions du temple a rythme dorique atteignent 27m sur 14m. Il était composé de 6 colonnes x 12 colonnes. Selon la tradition historique, l’orateur athénien et le politicien Démosthène aurait trouvé refuge dans le sanctuaire et s’y serait suicidé en 322 av. JC pour éviter sa capture par Antipatros de Macédoine.

 

 

 

 

 

 

La plage de Rossikos. Alliez la découverte historique à la détente en allant sur la plage de Rossikos. Vous découvrirez les ruines d’anciens entrepôts de la marine russe de 1834. Ces bâtiments étaient au service de la flotte russe qui naviguait en mer Égée. Ils sont caractérisés comme monuments historiques préservés, en raison de son grand intérêt architectural. Devant, vous pouvez baigner. La plage est plutot sympa avec ses petits bateaux qui vont et viennent. En face, on apercoit l’îlot pittoresque de Daskalio.

Les autres plages de Poros sont elles aussi situées sur la cote sud de l’ile. Les plages de Kanali, Plaka, Neorio et Askeli en été ont pas mal de monde. Beaucoup de chaises longues et de beach bars. En effet, Poros est une des destinations préférées des Athéniens. J’ai préféré des plages plus tranquilles comme celles de Limanaki Agapis et de Monastiri. Ces deux petites plages ombragées aux eaux turquoises m’ont conquise (photos plus bas).

 

 

 

 

 

 

Mon expérience: Cette ile verdoyante bien qu’assez touristique car pas loin d’Athènes m’a enchantée. Elle a vraiment tout pour plaire. La ville principale de l’ile avec ses ruelles sinueuses et ses petites plages idylliques près des forets de pins resteront dans mon coeur pour toujours. Je n’ai pas trop aimé Askeli près des studios ou nous etions car il y avait beaucoup de monde. Il suffisait heureusement de quitter la ville pour découvrir un monde tout à fait différent. J’aimais faire de la rando sur les collines de l’ile dans la belle nature verte, dans le calme, avec toujours vue sur le bleu infini.

Que diriez-vous d’aller faire le tour de Poros ? Si c’est fait, j’attends d’entendre vos impressions…

 

 

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

2 thoughts on “Poros, un joyau de la nature a découvrir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *