Découvrez la belle ville historique de Kavala

J’ai dirigé cet automne ma caméra à Kavala dans la belle région grecque de Macédoine de l’est au bord de la mer. La ville de Kavala au bord de la mer est marquée par son histoire fabuleuse.

Ou se trouve la ville de Kavala ?  C’est une ville de 55.000 habitants à 155 kms de Thessalonique. Arrivé(e) à l’aéroport de Thessalonique, louez une voiture (1h30 de trajet) ou prenez le car KTEL pour aller visiter la très belle ville de Kavala. La ville s’appelait Neapoli jusqu’au Moyen-Age pour prendre le nom de Christoupoli (en francais, la ville du Christ) en 746. Ce n’est qu’en 1470 que la ville a pris le nom definitif de Kavala.

Ou loger à Kavala ? J’avais réservé assez à l’avance au Summertime Blues, un appartement plus que sympa au centre de la ville de Kavala. La vue sur la mer et sur la péninsule historique de la ville est sublime et puis, on est près des musées et de la mer. Ma note 9/10 (photo plus bas à droite)

 

 

 

 

 

 

QUE VOIR A KAVALA ?

LA VIEILLE VILLE PANAYIA dans la petite péninsule de Kavala était anciennement nommée cité de Neapoli. On y va à pied du centre de Kavala. Il est préférable d’y aller avant le coucher du soleil afin d’avoir une vue imprenable sur la mer Egée mais aussi sur la ville moderne de Kavala. En visitant cette cité ancienne, on est transporté dans le temps passé aux fins et doux échos de la culture et de l’émotion orientales.

Le château de Kavala dans la péninsule de Panayia. L’agglomération traditionnelle amphithéâtrale de Panayia avec ses demeures ottomanes à deux étages et ses étroites ruelles pavées vous conduisent à l’ancienne forteresse byzantine (photo plus bas à gauche). Le château existait déjà quand, en 926 ap.J.C., de nouveaux murs ont été érigés pour fortifier la ville. La péninsule est superbe avec ses maisons colorées aux couleurs ocre et rougeâtre (photo plus bas à droite) . On a la chance d’y trouver de bons et beaux petits restos et cafés. La vue du chateau est stupéfiante sur toute la ville.

 

 

 

 

 

L’aqueduc avec ses arches est un des 10 plus grands au monde. L’approvisionnement en eau de la ville est fait à partir d’un aqueduc recontruit en 1425 par Solimen 1er quand les Ottomans ont pris Constantinople (aujourd’hui Istanbul) et la Grèce. L’aqueduc d’origine romaine est composé de 60 arches de plusieurs tailles différentes d’une hauteur maximale de 55m. L’aqueduc faisait 6 kms (plus qu’un kilometre aujourd’hui) et il avait pour ultime destinataire le château (photo tout en haut).

  

 

L’Imaret avec sa grande cour. L’imaret est une “grande cantine publique” qu’on retrouve souvent sur sol ottoman. Celui de Kavala a été construit en 1813 sous l’ordre du grand officier musulman Méhémet Ali, né justement à Kavala. L’Imaret était aussi composé de deux écoles coraniques, d’une école élémentaire coranique, de douches, d’un hamam pour les profs, d’une bibliothèque et d’un complexe logement de 60 chambres. Aujourd’hui, l’Imaret est devenu un hotel. Vous pouvez aller y faire une visite avec le prétexte d’y aller boire un thé. C’est ce que je n’ai pas manqué de faire…

La maison de Méhémet Ali peut etre visitée. Cet homme qui n’était pas grec et qui avait un tenace désir de faire de la Grèce une province turque ne devrait peut-etre pas etre respecté par les Grecs. Ceci dit, je pense, moi aussi, que nous ne devons pas négliger au moins son apport architectural à Kavala. J’ai donc décidé d’aller voir ses appartements personnels. J’ai aimé la grande cour verdoyante. Si vous connaissez les habitudes ottomanes ou avez vu des films historiques de cette époque, tout ce que vous voyez ici est une confirmation de ce que vous savez déjà (photo plus bas a gauche). Vous aurez aussi l’occasion de boire un café en dehors de la maison.

 

 

 

 

 

 

La mosquée d’Halil bey ou le bâtiment de Palia mousiki est à voir. Elle se trouve intra-muros et elle est très belle. En y entrant, on marche sur un sol de verre qui nous fait montrer les ruines de l’ancienne église byzantine d’Aghia Paraskevi (photo plus haut à droite) . De 1926 jusqu’à l’occupation bulgare dans les années 40, le bâtiment abritait l’orchestre philharmonique de la municipalité, d’ou le nom de «Palia mousiki». Le minaret a été démoli au dans les années 50. Aujourd’hui, c’est un espace musical (avec sa cour) ou divers événements ont lieu pendant les mois d’été.

Revenons au christianisme avec l’église de St Nicolas avec la belle mosaϊque commémorant l’arrivée de l’Apotre Paul en Europe à Kavala ! C’est une magnifique église, d’une technique d’art élaborée, avec de vieilles icones byzantines. L’église St Nicolas est la métropole de la ville et elle se trouve facilement au port. La grande mosaϊque se trouve en dehors de l’église, sur la rue Kountouriotou. Sans le vouloir forcément, j’ai ressenti une grande dévotion en entrant dans l’imposante église de St Nicolas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le musée archéologique de Kavala. Je suis allée voir le musée afin de découvrir quelque peu la ville antique de Neapoli. C’était une cité indépendante alliée de la cité d’Athènes. On y adorait les dieux au Temple de Parthénou. Dans la grande salle du musée, on a tenté la représentation de deux colonnes ioniques du temple du début du 5e siècle av. J.C à leur hauteur réelle. Très beau.

Mon expérience. Voilà ce que j’ai vu en quelques jours dans la ville de Kavala, une ville que je voulais voir depuis longtemps. La ville moderne n’a rien d’extraordinaire mais la vieille ville est un vrai bijou qui vous fait remonter dans le temps avec ses maisons, ses ruelles et ses anciens murs. Un petit arret dans la vieille ville vaut vraiment le coup, à mon avis.

Etes-vous déjà allé(e) à Kavala ?

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

One thought on “Découvrez la belle ville historique de Kavala

  1. merci c’est bien tentant !
    mon fils va faire son stage erasmus à KAVALA dès février 2020 : avez vous des tuyaux pour l’hebergement (colocations ou studio étudiant ou….?)merci d’avance
    colette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *