Kalamata, ville grecque entre mer et montagne

La ville de Kalamata est bien située entre mer et montagne tout au sud du Péloponnèse. La ville de Messénie à visiter absolument.

 

Kalamata est une ville de 55.000 habitants environ. C’est la deuxième ville la plus habitée après Patra. La ville se trouve aux pieds du Mont Kalathi (du massif Taygète) et est au cœur du golfe Messinien. C’est une ville avec une longue plage de quatre kilomètres bordée d’un long quai. Elle est très belle de loin vue du côté sud-ouest en fin d’après-midi. C’est après un périple dans la région de Messénie que nous nous sommes arrêtés, moi et mon époux ainsi que notre fille, dans la ville de Kalamata, en juillet dernier. C’est une ville très sympatique et très vivante avec son festival de la danse qu’on a pu voir.

Comment arriver à Kalamata ? Vous pouvez prendre un vol direct d’une importante ville européenne ou prendre un vol ville européenne-Thessalonique-Kalamata. Une autre option est de prendre votre vol direct pour Athènes et de louer une voiture direction Kalamata (240 kms à parcourir). Νοus, nous avons tout fait en voiture et Kalamata était notre point d’attache lors de notre visite de la ville.

Où loger à Kalamata ? Nous avions réservé un appartement sur le littoral qu Seafront Penthouse LEO (photo plus bas à gauche). Tout en étant au coeur de la ville près de la mer, nous avions une vue illimitée sur la mer et les montagnes au loin. L’appartement était vaste, très propre mais à vrai dire, c’est pour la vue sur le grand bleu que je l’ai choisi. Voilà plus bas ce que nous avons vu à Kalamata.

 

 

 

 

 

 

Le château franc de Kalamata se trouve sur une colline où se trouvait la cité antique de Pharae aujourd’hui vers le nord de Kalamata. J’ai adoré prendre des photos de la ville de Kalamata du château à la tombée du jour c’est top la ville de là haut. Bon un peu d’histoire… Au Moyen-âge, les Byzantins ont la ville mais c’est le Franc Geoffroi 1er de Villehardouin qui s’appropria la ville au début du 13e sc après la prise de la capitale byzantine de Constantinople. Le château retourne aux mains des Grecs Byzantins au milieu du 14e pour passer peu de temps après aux mains des Ottomans puis Vénitiens qui renforcent la citadelle. Le château est fortement endommagé en 1825 lors de la guerre d’indépendance des Grecs contre l’Egyptien Ibrahim Pacha, bras armé des Turcs Ottomans ayant occupé la Grèce pendant 400 ans (1453-1827).

L’architecture de la ville de Kalamata. En descendant du château vers la mer, en passant dans la Vieille Ville, j’ai adoré me ballader dans les rues de Kalamata et admirer les anciens bâtiments d’influence européenne (renaissance italienne, architecture classique athénienne et des notes orientales notables) du 18e et 19e sc qui sont pour la plupart préservés.

Les églises de Kalamata :

aL’église Ypapantis (photo tout en haut) se trouve au sud du château. Il s’agit de la cathédrale emblématique du centre historique au nord de la ville avec une super vue. Elle a été construite en 1939. Son architecture est d’une beauté imposante. A l’intérieur, vous avez l’occasion d’admirer beaucoup d’icônes dont celle de la Vierge Marie mise en avant. Chaque année, le 2 février, une grande fête religieuse a lieu dans la ville puisque la Vierge est la patronne protectrice de la ville.

b. L’église byzantine d’Aghio Apostolon (photo plus bas) se trouve là seule au milieu de la vie moderne encore un peu plus bas à droite. C’est pourtant une église symbolique de la ville qui date du moyen-âge avec de belles fresques datant du 14e sc.

Les musées de Kalamata :

a. Le musée archéologique de Kalamata un peu plus bas. En le visitant, on voyage à travers l’histoire de la ville avec les régions de Kalamata : de Messène, de Pylia et de Trifyllia. On passe à travers diverses époques en passant celles des Mycéniens, du royaume de Nestor jusqu’à celles des Villehardouins et du Despotat de Moria. Et évidemment, nous avons une belle représentation des sites archéologiques de Messénie. Les mosaiques sont si belles je trouve parmi tous ces objets si bien exposés. Ce musée est un vrai bijou en lui-même.

b. La collection de costumes traditionnels grecs Victoria Karelias (photo plus bas) est mon musée préféré. Il se trouve dans un superbe bâtiment néoclassique au centre de Kalamata, rue Stadiou. On voyage  dans une belle atmosphère de douces lumières et musiques à travers l’histoire, la culture, l’esthétique et l’art des derniers siècles et de toute la Grèce. Μme Karelias collectionne depuis 50 ans toute sorte d’habits traditionnels de Grèce avec ses accessoires et bijoux. La visite coûte 5 Euros/personne mais personne ne peut rester indifférent.

 

 

 

 

 

 

Le parc municipal des chemins de fers de Kalamata se trouve près de la marina de Kalamata. Je l’ai trouvé sympa pour se ballader. C’est un musée en plein air achevé en 1990 là où se trouvait l’ancienne gare de Kalamata. Οn se retrouve à une autre époque avec ses wagons mais je trouve qu’ils sont un peu abandonnés (il faudrait des plaques pour nous montrer leur histoire). On y trouve donc la gare et son bâtiment de deux étages, quatre quais d’embarquement avec un kiosque d’entrée, le château d’eau, un pont métallique pour les piétons de 28 m de long, sept wagons à vapeur et un wagon diesel, une grue manuelle (1890), trois véhicules de tourisme de première classe etc. Ce parc très vert dispose aussi d’autres installations pour les divertir les jeunes (parc à jeux pour les tous petits; terrain de basket et de volley pour les plus grands).

La place centrale spacieuse de Vassileos Georgiou semble être le point de rencontre des résidents de la ville. C’est sur cette place que j’ai bu mon café un matin. Près de la place, le quartier autour de la pittoresque gare de Kalamata. J’ai fait quelques achats avec ma fille dans les rues piétonnes et j’ai diné dans un bon restaurant près de la place qui s’appelait Kardamo. 

Mon expérience : Kalamata est vraiment une ville sympa très vivante et très attirante quand on pense à tout ce qu’on peut visiter dans la ville (ses musées et ses églises byzantines surtout) mais aussi aux alentours.

 

Aimeriez-vous vous arrêter à Kalamata ?

 

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *