La découverte d’Amphipoli en Grèce

La découverte d’Amphipoli, la ville antique grecque de la Macédoine centrale mais récemment, on a exposé le tombeau d’Amphipolis.

 

 

 

 

 

La visite du tombeau d’Amphipolis ne sera possible qu’à partir de 2020 lorsque que l’espace de protection du site sera terminé. Je ne suis passé qu’en dehors du tumulus cet été mais je suis allee avec ma famille au musee d’Amphipolis. Nous sommes restés une nuit au complexe Aperanto Galazio à Ofrynio, à 6 kms d’Amphipolis. Notre logement avait tout et était sympa mais ce que j’ai apprécié le plus c’est ma matinée en regardant la mer. Une nuit à Amphipolis car notre but était d’aller visiter la ville de Kavala…

Alors un peu d’histoire sur Amphipolis. C’est une ville ancienne batie au long du fleuve Strymon en 437 av.J.C. par les Athéniens pour dans le but de superviser les mines de métaux de Thrace. En 421 av.J.C., les victorieux Spartiates (sur les Atheniens) s’empare de la ville. En 357 av.J.C., c’est le roi Philippe II de Macedoine (père d’Alexandre le Grand) qui conquiert Amphipolis.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le lion d’Amphipolis est découvert et puis reconstitué en 1932 sur sa base (photo plus haut). Le monument funéraire sur terre était fait d’un materiau calcaire. Il faisait 10m/10m et était composé de colonnes de style dorique (on en voyait quatre de chaque coté). Au dessus, il y a avait une entablature dorique au dessus de laquelle encore, on pouvait voir une base pyramidale, laquelle tenait à son tout le lion d’Amphipolis. C’est un monument macédonien representant la gloire et actes guerriers glorieux du 4e sc.av.J.C. . Il est fort possible que ce grand monument funéraire ait par la suite surmonté le tombeau d’Amphipolis, autrement dit qu’il ait été placé sur le tumulus de Kasta ou le tombeau d’Amphipolis. Avec sa base, il fait 8m de haut. Il aurait été sculpté en l’honneur de Laomédon de Mytilène, un général important d’Alexandre le grand devenu à son tour roi de Macédoine. Il a été retrouvé tout au début du 20e siècle sur la rive ouest du fleuve Strymon, près du pont ancien d’Amphipolis.

Le lion d’Amphipolis, ce véritable mausolée, n’est pas seulement une oeuvre d’art qui s’impose avec ses dimensions et sa force imposantes. A part le rendement final des détails anatomiques (veines, riche crinière, museau puissant, lèvres tirées sur les cotés et yeux bien creusés) qui intensifie la précision de l’illustration du sujet au sculpteur, ce monument il m’a impressionné pour son symbolisme. Il me transporte vers l’idée de l’époque : la vertu guerriere et la bravoure de Laomédon.

 

 

 

 

 

LA DECOUVERTE DU TOMBEAU D’AMPHIPOLIS EN 2012-2014

La construction du tombeau d’Amphipolis (photos plus haut). Le tombeau est découvert en 2014 dans le tumulus de Kasta d’une hauteur de 40 m environ et de 500m de périmetre avec un mur en marbre de Thassos tout autour. Sa longueur de 20m regarde en direction du site de Delphes. C’est le plus grand monument funéraire jamais mis à jour en Grèce. Il date du 4e sc.av.J.C. (325-300 av.J.C.) et on a tout de suite remarqué qu’il a été déjà pillé aux temps anciens puisque qu’on ne retrouve plus les tetes et les ailes des sphynx, les portes complètes de la dernière chambre découverte ainsi qu’une partie du mur d’entrée. Il a été construit par Dinocrate de Rhodes, le grand architecte d’Alexandre le grand. Pour garder le mystère de la construction du tombeau, des murs ont été érigés tout pendant sa construction au 4e sc.au tout debut de la période hellénistique.

L’identité du défunt dans le tombeau d’Amphipolis ? Ce serait le tombeau destiné à Héphestion, le général favori et bien-aimé d’Alexandre le conquérant, selon l’Archeologue Katerina Peristeri qui  commande les fouilles. Devant l’entrée du tombeau, se dressent deux sphinx, symboles royaux de la Macédoine, l’un en face de l’autre, en bas d’un escalier de 17 marches. Passant le seuil, on découvre au fond de la pièce deux belles cariatides ouvrant le passage à une autre pièce décorée au sol d’une magnifique mosaique de petits galets précieux. Elle représente l’enlèvement de Perséphone par Hadès qui veut l’emmener aux enfers (on y distingue aussi le dieu Hermès). La chambre suivante qui a été découverte par la suite : elle a une voûte peinte en rouge et des murs en marbres de Thassos. Les archéologues y ont découvert la tête d’un sphinx. Il y a 4 ans, on met à la lumière la troisième salle sous laquelle, en soulevant des dalles, on découvre des restes d’humains dont les identités n’a pas encore été trouvées : il s’agit d’une femme d’environ 60 ans, dans deux hommes d’environ 30 ans, dans un nourrisson et d’un mort brûlé

    

 

 

Le musée d’Amphipolis est à voir à l’entrée de la ville moderne d’Amphipolis. Il a ouvert ses portes en 1995. Il se trouve sur le site d’ancienne Amphipolis. Dans ce musée à deux étages, on y prend des informations, entre autres, sur l’ancien port d’Amphipolis, sur l’ancienne cité Amphipolis et les environs, sur les fouilles et la restauration du lion d’Amphipolis. Le musée a été pas mal visité pendant la période de découverte 2012-2014 du tombeau d’Amphipolis. C’est dans ce musée qu’on pouvait s’informer du déroulement des fouilles, du stockage et de l’entretien de tout ce que comprenait le tombeau.

Le mystère du tombeau d’Amphipolis n’est pas décelé. Je suis de près toute l’histoire de la découverte du tombeau d’Amphipolis depuis 2012. Il y a surement une quatrième chambre à découvrir. J’aimerais aussi impatiente découvrir l’identité des defunts du tombeau. Je pense que c’est quand nous aurons découvert tout le tumultus que nous aurons une idée réelle de l’importance de ce grand tombeau macédonien grec.

Aimeriez-vous aller visiter Amphipolis à votre tour ?

 

 

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *