Le formidable site de l’ancienne Messène

Le formidable site de l’ancienne Messène est encore bien préservée et est a découvrir absolument. Il se trouve dans le sud-ouest du Péloponnèse au nord-ouest de Kalamata.

Comment arriver à Messène ? La cité de Messénie se trouve entre les villages de Mavrommati et d’Arsinoϊ, à 24 kms de la ville contemporaine de Messène, en grec Messini. En vacances dans la région il y a déjà quelques années, en juin 2016, je décide d’aller sur le site (dont on m’a parlé si souvent) avec mon mari. Pour y arriver, suivez la nationale E55 Corinthe-Tripoli-Kalamata, prenez la direction l’ancienne Messène ou l’ancienne Ithomi (c’est le même endroit). J’avais maintenant très envie de le voir. Ce que je découvre est époustoufflant de beauté, tellement le site est bien conservée ! Les fouilles, qui ont mis à la lumière tout le site, ont surtout commencé dès 1986 avec l’archéologue grec Petros Témélis. C’est l’historien grec Pausanias qui a visité l’ancienne Messène autour de 160 après JC (500 ans environ  après la fondation de la cité) et qui a guidé l’archéologue. Voilà plus bas les monuments qui m’ont le plus frappée.

Mais avant où se reposer ou dormir ? J’avais réservé à l’avance au complexe Messana près de l’ancien site de Messène afin de voir tous les sites aux alentours avant de retourner à Kalamata, notre pied à terre pour nos vacances.

Un peu d’histoire… Epaminondas, général de Thébes, une des puissantes cités grecques (371-362 av.J.C.), a fondé en 370 la ville de Messène après sa victoire sur les Spartiates, lors de la bataille de Leuctres (371). C’est Epaminondas qui a libéré la Messénie du joug spartiate de deux cents ans.

L’ancienne Messénie a été fondée sur les versants du Mont Ithômé, presque simultanément avec la mégalopole d’Arcadie, afin d’exclure le plus possible l’influence les Spartiates. Les hilotes, population autochtone mise a l’esclavage par les Spatiates, sont libres de revivre sur leur terre. La cité de Messénie devient vite ville-forteresse contre Sparte et va être active jusqu’au début de l’époque chrétienne (395 ap.J.C) jusqu’au moment où les Goths ont rasé la cité. En effet, Messène a prospéré à l’époque macédonienne et romaine en tant que capitale de l’État messénien.

Le mur de la cité de Messénie de 9 kms était en fait une longue forteresse de grosses pierres qui incluait une partie de la montagne Ithômé où se trouvait l’acropole. À intervalles réguliers, il y avait des blocs en pierre de deux étages et des tours rondes. Il y avait aussi deux portes, une du côté de la région de Lakonie et une du côté de la région d’Arcadie. On ne voit plus la première mais, par contre, on voit la seconde du côté nord. L’enceinte de la porte Arcadienne a une forme circulaire et elle conduisait vers l’Agora de la cité. En effet, elle constituait pendant des siècles une partie du réseau routier de la région. Nous faisons le tour du mur fait des parfaites pierres rectangulaires aux dimensions énormes (photo ci-dessous à gauche)

 

 

 

 

 

 

 

 

L’Asclépios (photo plus haut à droite) ou sanctuaire du guérisseur-dieu Asklepios est un lieu où on appliquait la médecine par les prêtres. A Messène, l’Asclépion se trouve au sud de l’agora et c’était aussi un lieu de rencontre pour les affaires socio-politiques concernant la cité. On y trouvait l’ekklésiatérion, l’entrée imposante (propyle), la salle de conseil, la salle des archives et le bouleutérion. Le sanctuaire dorique d’Asklépios était entouré de stoas et de bâtiments soutenus par des colonnes.

Le théâtre ancien de Messène a surtout fonctionné comme lieu de rassemblements de masse à  caractère politique. La zone inférieure du théâtre, la scène et le mur de l’entrée côté sont en excellent état. C’est vraiment rare de voir des théâtres si bien conservées. Le théâtre a fonctionné pendant au moins cinq siècles. Pendant la période romaine impériale de Tibère, la scène et le proscénium ont été reconstruits, tandis que les réparations ont aussi eu lieu au IIe siècle ap.J.C. Voilà, aujourd’hui, ce qui en reste. A partir de l’été 2013, le théâtre a commencé à être utilisé de nouveau pour des événements culturels estivaux (concerts, chants) après de nombreux siècles.

Le grand stade se trouvait au centre de la cité. On a là une idée claire de l’aménagement des lieux sportifs. Le stade comprenait un péristyle de style dorique. Ce qui est fantastique et rare, c’est qu’on peut encore voir des dizaines de colonnes encore debout et bien préservées. Les zones d’escaliers sont numérotés avec le système grec antique (avec des lettres de l’alphabet). A l’époque romaine, le stade a fonctionné en tant qu’arène. C’est au gymnase que les grandes familles de la cité envoyaient leurs enfants. On découvre la palestra et des latrines.

 

 

 

 

 

 

L’ekklésiastérion. C’était le lieu de rassemblement des citoyens légitimes de la cité. Il accueillait des réunions publiques au cours desquelles des décisions d’intérêt politique et administratif était prises. Les parties les mieux conservées sont les onze premières rangées de sièges qui se distinguent en trois gradins, ainsi que la scène circulaire avec le beau sol dallé d’un diamètre de 10 mètres.

Le musée archéologique de l’ancienne Messène, un petit bâtiment néoclassique (des années 70) se trouve avant l’entrée du site archéologique. Dans le musée, on peut admirer des copies de statues célèbres : le “canon” de Polykleitou, la déesse Artémis Lafria, Hermès d’Andros, une belle statue de  Praxitèle.

Ma visite du site de l’ancienne Mécènne se termine avec la visite de deux beaux monastères, celui de Nea Moni Voulkanou entre les villages de Mavrommati et Valyra (fondé au 17e sur les versants arides de l’Ithômé) avec une superbe vue. Et puis celui de Andromonastiro a 2 kms de Mavrommati consacré à la Métamorphose du sauveur. Ce sobre monastère byzantin d’une architecture exquise est entouré d’un haut mur.

Aimeriez-vous visiter l’ancienne cité de Messène ?

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *