Le superbe village monastique de Proussos en Grèce

Le village monastique de Proussos en Grèce dans un un paysage bien caché, sur versant à haute altitude, enfoui dans une végétation luxuriante. Un village que j’ai découvert par hasard.

 

 

 

 

Tout s’est passé il y a 2 semaines, quand mon époux et moi, nous nous dirigions de Karpenissi (ville en montagne du centre-ouest de la Grèce) vers la cote ouest de la Grèce. Nous nous sommes trompés de route et nous nous sommes retrouvés sur une route departementale en amont. Nous ne sommes pas revenus sur nos pas, tellement les paysages étaient beaux autour de nous. Νoua avons passés les villages pittoresques de Megalochorio et de Gavros en passant sur des routes couvertes par la roche (photo plus bas). Nous sommes à 30 kms de Karpenissi entre les Monts Chelidona et Kaliakouda dans une forêts dense de sapins. 

 

 

 

« Patimata », là ou la vierge serait passée…

 

Et puis, nous arrivons dans un village qui nous a vraiment frappé, Proussos. J’avais vaguement déjà entendu parler de ce village, suite à une brève référence à Proussos faite dans un documentaire vu à la télé mais c’était tout. Le visiteur passant par ce village ne peut être indifférent à la vue de ce village de loin (mes photos ci-dessous). Nous décidons alors de nous arrêter une journée dans ce village pour visiter et en apprendre plus sur Proussos..

 

 

 

 

 

 

 

Ou dormir à Proussos ? Nous n’avons pas trop cherché vu que nous sommes restés dans le village qu’une seule nuit. Nous sommes entrés dans l’hotel Agathidis qui ma foi était très sympa. Il était sur la place du village, donc près de l’église St Nicolas. Nous avions aussi une superbe vue sur la nature.

 

Monastère de Proussos. Nous le voyons carrément perché sur le bas versant du village de Proussos. C’est le seul monastère encore bien préservé dans la région de Karpenissi dans le nome de l’ Eurytanie. Le monastère est composé de 2 auberges à 2 étages pour les pèlerins. Le katholikon de son église est en forme de croix avec dôme. Dans la roche, on trouve une spendide crypte. J’y ai aimé les peintures murales (ou hagiographies, photo plus bas) du 13e sc (!) et la belle iconostase en bois sculpté (1810). A l’intérieur du monastère, il y a un mini musée avec des icones du 15e sc, des parements sacrés, des calices en or et en argent, des manuscrits et l’épée du dernier des grands combattants de la guerre d’indépendance (1827), Karaïskakis. Il est ouvert tous les jours de 9h a 13h et de 15h a 17h, entrée gratuite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Histoire du monastère appelé Monastere de la Vierge Proussiotissa. Au 10e sc, deux moines Dionysos et Timotheos, suivant les demandes de Constantinople, arrivent dans cet endroit dans l’objectif de christianiser le reste des habitants de la région. Ils érigent un monastère au 12e sc pour qu’ils puissent venir prier. Ils gardent de manière permanente nune torche allumée reflètant la lumière sur les rochers afin de mieux attirer la population locale, d’ou le nom « Moni Pyrsou » (en francais, Monastère de la torche). En 1587, le katholikon du monastere est détruit par un incendie. On le reconstruit tout de suite après et on le décore de belles hagiographies murales. Autour de 1600, il accueille une icone de la Vierge Marie de Proussa d’Asie Mineure. En 1845, le monastère et le village ont été renommés Proussos. Le monastère est actif au cours des années qui suivent mais il n’est pas très connu à cause de l’ accès difficile à ce lieu saint. Dès 1821, le monastère devient un centre politique stratègique pour la lutte de libération des Grecs contre le joug ottoman turc de 400 ans. Le monastère est aussi sanatorium et lieu de convalescence pour les Grecs blessés lors des combats. Le grand héros Karaϊskakis s’y repose aussi. Une partie du monastere a été brûlée par les Allemands en août 1944 parce qu’il on découvert là un centre de soutien de la résistance grecque. Ils ont détruit pas mal de livres et objets mais heureusement la précieuse icône de la Vierge Marie n’a pas été trouvée (elle était cachée dans une crypte)

 
 

 

 

Les Tours de Karaïskakis (photos à gauche). À coté du monastère, on peut voir 2 petites forteresses à gauche et à droite. Ces tours avec créneaux controlaient la région et l’accès au monastère. Ces tours ont été baties bien avant l’arrivée de Karaϊskakis en 1823.

 

 

 

Enfin, on peut voir l’Ecole Des Lettres de Roumeli (en grec Scholi Ellinikon Grammaton, photos a gauche) construite en 1754 (en dessous de la magnifique tour-horloge du monastère) qui était active en tant qu’ Ecole cachée pendant les siècles de l’occupation Ottomane .

Le village de Proussos est magnifique et vaut le coup d’etre vu si vous êtes dans la région de Karpenissi..Si vous y êtes déja allé(e), que diriez-vous de votre visite ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *