Pourquoi les grecs ont ils fondé des colonies ?

  Pourquoi les grecs fondent ils des colonies du 8e au 6e siècle av. J.C ? On peut se demander pourquoi les Grecs fondent des villes-cités complètement nouvelles, autonomes et autarciques à l’Ouest jusqu’en Espagne et à l’Est jusqu’en en Mer noire. Pourquoi sont-ils allés si loin de la Grèce et pourquoi l’installation et l’influence grecque réussie est toujours si importante culturellement pour les pays d’Europe ?

Ou a lieu la colonisation grecque ? Ce sont surtout l’Italie qu’on a appelée la Grande Grèce (Magna Grecia) et le pont Euxin (Mer Noire) qui concentraient le plus de Grecs.

Comment les Grecs fondent des colonies ? Après avoir consulté l’oracle d’Apollon à Delphes, la colonisation prend place en Europe de manière très organisée par les métropoles (grandes villes grecques) qui envoient un chef, autrement dit un oikiste, et qui choisissent bien les familles qui partiront. Avant le départ, de grandes fêtes avaient lieu : Sur l’autel de la métrople, on remettait à l’expédition avec émotion le Feu Sacré qui garantirait le succès. Quoi qu’il en soit, la conquête est étudiée pour se dérouler le plus pacifiquement possible (étude des politiques locales, poids de la culture locale…) avec les populations visées afin de mieux s’imposer. L’installation une fois réussie, la nouvelle ville coloniale se détache plus ou moins de la ville-mère ou métropole grecque.

Mais pourquoi les Grecs fondent des colonies ?

Raison No 1. Le manque de terres en Grèce : Le climat est meilleur et le terroir est plus riche en Méditerranée occidentale (donc installation difficile en Afrique du Nord) . Il y a de plus un accroissement démographique en Grèce. Les Grecs pensent alors que le moment est venu de s’approprier de nouvelles terres agricoles pour les populations grecques qui connaissaient la famine due au sécheresse et au manque de terres. Les Grecs sortiront de la crise économique en Grèce avec le commerce aussi. Ceux qui quittent la Grèce pourront devenir riches grâce au commerce et pourront alors même acquérir un certain pouvoir politique !

2. La guerre civile en Grèce : La colonisation est une façon d’éviter les conflits sociaux internes en Grèce. Quand il existe des désaccords profonds entre les divers groupes aristocratiques ou au sein d’ un groupe dirigeant en Grèce, les minorités grecques préfèrent fonder une nouvelle cité qui sera idéalement parlant meilleure.

3. Le commerce : Le caractère du commerce change définitivement en Europe grâce à la Grèce : On n’échange plus le bien avec du bien mais on le vend ou on l’achète en utilisant les pièces de monnaie ! Grands connaisseurs de la géographie européenne, les nobles terriens grecs ainsi que les marchands arrivaient à entrer en contact avec les régions pouvant être colonisés (avec ports naturels, région peu structurée, site facile à défendre, près des fleuves,…  etc) et ils étaient les premiers à faire flamber les nouveaux marchés en Méditerrannée avec l’échange de biens entre les pays. Le métal était fortement exporté vers la Grèce, par exemple, pour la fabrication d’armes.

 Pièces grecques utilisées en Mer Noire

4. Les avancées dans la navigation : Les connaissances maritimes des Grecs sont importantes. Ils ont fait des progrès notables en ce qui concerne les techniques maritimes, la navigation, les routes maritimes à suivre, la sécurité et le tonnage transportable en mer. Les populations grecques sont alors attirées pour un départ dans l’Est et l’Ouest de l’Europe.

5. Un échange culturel fructueux entre la Grèce et les nouvelles villes cités : Nous connaissons un échange des éléments culturels (crédos religieux, pratiques politiques, perception de la beauté… etc). Le Grec apporte à l’Europe l’écriture :  l’ordre abécédaire suit en partie celui du grec ancien, lui-même hérité du phénicien. Le mot ­alphabet provient des deux premières lettres grecques : alpha, bêta.

6. Gout de l’aventure des Grecs : On pourrait se demander pourquoi les Grecs, à des temps si reculés, réussissaient à fonder une ville si loin de chez eux. Les Grecs, non seulement, étaient de grands géographes et navigateurs, mais ils avaient en eux ce gout de l’aventure et cet intéret pour l’exploration de l’inconnu, chose encore réelle aujourd’hui. On peut trouver des Grecs dans les endroits les plus inconnus sur terre. Le Grec pense toujours comme Ulysse d’Homère ou comme Alexandre le Grand : On a rien sans rien. Il aime/est ouvert à tout ce qui est différent et fait alors un mixage fructueux avec sa culture. Le résultat est que le Grec reste un humain mur et conscient de tout ce qui se passe à travers le monde. Il arrive toujours à prevoir et à se modeler aux changements autour de lui. Il a d’ailleurs réussi à survivre intacte à 5.000 ans d’histoire (dont 400 ans de joug Ottoman) et on voit toujours cette inscription au dessus de la grande porte d’entrée des écoles en Grèce qui dit que « La Grèce ne mourra jamais. » (« Η ελλαδα δε θα πεθάνει ποτέ », en Grec)

Qu’est ce qu’a apporté la colonisation Grecque ?

  • un énorme développement du réseau commerce qui ne sera plus jamais interrompu en Europe et en Mer Noire. Toute l’Europe et la Mer Noire est liée à jamais, économiquement parlant.
  • de nouveaux métiers apparaissent : l’artisanat de la céramique et des amphores, le secteur des Services, le métier d’artiste. La main-d’oeuvre devient vite en manque et les premiers esclaves s’achètent malheureusement en Europe…
  • l’échange commercial avec l’argent prend place à jamais,
  • un horizon spirituel européen élargi et ouvert qui fait murir les habitants de la mer Méditerranéenne et de la mer Noire.
  • un brin d’esprit méditerranéen que les Francais aiment souligner encore jusqu’a aujourd’hui.

 

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *