Protégez le phoque moine des iles des sporades en Grèce

On peut encore sauver les phoques de Méditerrannée en voie d’extinction comme le phoque moine  disparition qui s’avère imminente si l’homme ne fait rien !  Comment pouvez-vous, vous, aider à la protection de la faune sauvage, ici de la plus grande polulation de phoques de la mere Egee ?

Comment peut-on rester impassible devant l’élimination systématique et les massacres de phoques en Méditerrannée ? Comment ne pas sentir son coeur fondre devant l’image d’un baby phoque ?

iles Sporades carte

Comment s’explique-t-il que cette espèce de phoques de Méditerrannée soit menacée ? Aujourd’hui, le phoque de Méditerranée soit le phoque moine est une espèce en voie de disparition. Sa population ne s’estime qu’à seulement 500 individus sur tout le territoire Egéen entre la Grèce et la Turquie. C’est, en un mot, le mammifère marin le plus menacé d’Europe ! Souvent perturbé par les aménagements touristiques, il essaie de trouver refuge sur les côtes les moins mondaines. Il lui arrive cependant de se nourrir de poissons dans les filets de pêches. Il a donc été fortement chassé par les pêcheurs professionnels.

Comment le phoque moine de Méditerranée peut être protégé ? L’organisation MOm (Société Hellénique pour la protection du Phoque Moine) essaie de sauvegarder cette espèce très menacée. Elle a créé, pour la protéger en toute légalité , en 1992, le Parc Marin National d’Alonissos en Grèce près de Volos en Grèce (allant d’Alonisos à l’ile de Piperi -voir carte plus haut-). Ses objectifs sont de soigner et de réhabiliter les Phoques Moines blessés dans leur refuge, d’observer et de protéger les populations existantes.

Vous pouvez vous aussi protéger le phoque moine de Méditerranée en allant comme bénévole sur l’ile d’Alonissos 2 semaines en été de juin à septembre. Vous serez nourri(e) et logé(e) là-bas mais qu’y ferez-vous?

  • informer et motiver les visiteurs du centre d’information.
  • informer le public sur l’espace marin occupé par les phoques.
  • motiver les visiteurs à devenir supporters de MOm
  • ayant la chance de connaitre les phoques moines de près, vous en apprenez beaucoup quant à leur sauvegarde.

 

  • Faites d’une pierre deux coups : combinez vacances sur une ile grecque en été et plaisir de travailler et rencontrer d’autres personnes ayant les mêmes affinités que vous pour une juste cause: aider à la protection des animaux, en l’occurence des phoques moines en Méditerrannée !  
  • En tant que personne volontaire, vous aurez enfin le sentiment d’être utile sur cette terre en perdition : se battre contre l’injustice. Ces animaux comme tous les autres ont droit à la vie tout comme nous ! C’est une prise de conscience qui doit aboutir en nous un jour ou l’autre : vivre en harmonie avec toute âme autour de nous : éléments de la nature, animaux et tout simplement autrui.

Devenez bénévole au centre d’information de la MOm mais découvrez-y d’autre facons de veiller à la protection des phoques moines de Méditerranée (cliquez ici) !  

Quelques mots sur le phoque moine : Il mesure environ 2.40 m pour un poids de 300 kg maximum à l’âge adulte. Il vit sur les côtes de la mer Méditerranée  et donc aussi sur les côtes du nord ouest de l’Afrique. Il affectionne les côtes sableuses et les grottes où il peut se réfugier. Il se  nourrit de poissons, de crustacés, de seiches, de pouples etc mais il peut aussi se nourrir d’algues.

Mon expérience : Je vis à Volos depuis longtemps. Il m’est un jour arrivé de voir un petit phoque au bord du quai de Volos. Il était perdu le pauvre…! Un bateau de secours est vite arrivé pour le ramener à l’intérieur de la zone du parc. Il m’est aussi arrivé un jour d’aller à la peche avec mon mari. Dans la nuit noire complète -sans lune-, j’ai entendu un souffle pres de la barque. Je fus soudain tres effrayée, me demandant de quoi il s’agissait ! Mon compagnon prit la torche et nous étions en train de remarquer qu’un phoque était tout simplement en train de nous voler le peu de poissons attrapés aux hamecons ! A vrai dire, je n’ai absolument rien regretté face à ce spectacle, meme si nous sommes rentrés presque bredouilles à la maison.

Pour la protection des phoques d’Alonissos, je pense très bientot adopter un phoque auprès de la MOm, comme l’a fait une amie à moi…

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *