Thrace Culture Art Histoire en Grèce

Thrace quel pays d’Europe ? Tout le territoire de la Thrace occidentale est en Grèce. Thrace location on ne peut plus intéressante. Thrace culture art dans la région de Thrace en Grèce a découvrir. Mes visites en Thrace  grecque.

  Αποτέλεσμα εικόνας για θρακη

Ou se trouve la Thrace ? La région de Thrace se trouve tout a fait au nord-est de la Grece et elle n’est pratiquement pas touchée par le tourisme de masse. Une des principales caractéristiques du paysage de la Thrace consiste en une etendue de zones humides crées par les grands fleuves Evros et Nestos. Sur le plan administratif, la région est divisée en trois préfectures : 1. Xanthi, 2. Rhodope et 3. Evros comprenant Samothrace, une des îles plus au nord dans la mer Égée.

Ou dormir en Thrace ? J’ai visité la Thrace en juin 2012. Afin de visiter la très belle ville de Xanthi, j’ai réservé dans la vieille ville de Xanthi a l’hotel Elisso (très beau complexe). Ensuite, pour voir la ville de Komotini et ses environs Rhodopéens, j’ai reservé a l’Anatolia Hotel Komotini (complexe avec belle déco). Pour la région d’Evros, j’ai reservé au Thraki palace Thalasso Spa (car près de la mer).

Αποτέλεσμα εικόνας για θρακη  Αποτέλεσμα εικόνας για θρακη

L’histoire de la Thrace : Ses antiquités datent de l’ère paléolithique avec l’apparition des premières tribus thraces à l’époque de la domination romaine (2e et 3e sc av. J.-C.). Aujourd’hui, la Thrace peut être considérée comme un lien entre l’Orient et l’Occident, puisque des éléments des deux cultures se reflètent dans le mode de vie, les coutumes et les éléments architecturaux.

Le paysage de la Thrace  : Le paysage est très varié, avec les montagnes de Rhodope sur ses frontières nord, les montagnes de Papikio, ses lacs et ses rivières (photos plus bas) et la mer. Les zones humides du fleuve Nestos et le lac Vistonis donnent un caractère spécifique à la region de Thrace et constituent un pôle d’attraction pour les écologistes de toute l’Europe. Quant a l’intérêt archéologique dans la région, il est principalement romain et byzantin.

  Αποτέλεσμα εικόνας για ξανθη

1. Xanthi est la ville préfectorale de la région de Xanthi et elle occupe l’emplacement de l’ancienne Xanthias. Des traces de la forteresse byzantine du 13e sc sont encore visibles. Xanthi est construite en amphithéâtre sur les flancs d’une colline et elle est divisée en deux par la rivière Osynthos (photo plus haut à gauche). La vieille ville est particulièrement charmante avec ses maisons aux murs couleur pastel, ses balcons en fer forgé et ses toits de tuiles (photo plus haut à droite). A Xanthi, on peut voir plusieurs musées : le musée d’art folklorique contenant les costumes, les tissages et les bijoux de la région. Le Musée d’histoire naturelle avec des animaux empaillés et des fossiles et enfin, le musée anthropologique.

Le Delta du Nestos (photo plus haut à gauche). Mis à part le paysage enchanteur et unique, le « temple de Thrace », comme l’appellent les habitants du Delta du fleuve Nestos, a une riche faune et flore (canards sauvages, grues, hérons et comme arbres, des peupliers). Des monuments byzantins, les ruines des forteresses et des inscriptions de tombes romaines sont visibles dans les villages de Toxotès (12 km de Xanthi) et de Paradisos respectivement.

Αποτέλεσμα εικόνας για ξανθη   

Stavroupolis et ses environs. Au nord-ouest de Xanthi, on trouve Stavroupolis, un village entouré d’une végétation luxuriante dans une région forestière semi-montagneuse dont les gorges et les vallées sont couvertes de chênes, de châtaigniers et de peupliers. Du le point élevé de Prophitis Ilias, il y a une vue splendide sur la vallée de Nestos.  A 18 kms de Stavroupolis, à Arkoudorema (photo plus bas à gauche), on découvre une forêt vierge de hêtres et d’arbres bi-séculaires couvrant un vaste territoire. Parmi les plus importants sites archéologiques dans la région, il y a un tombeau macédonien (photo plus bas à droite) avec une décoration peinte du 2e sc av. JC près du village de Komnina (2 kms de Stavroupolis). Si vous souhaitez vous y rendre, mettez-vous d’abord d’accord avec le garde des antiquités de Stavroupolis.

 

La cité ancienne d’Abdère et ses environs.  Au sud-ouest de Xanthi, très près de la mer, on trouve le site archéologique d’Advira en grec (photo plus bas), lieu de naissance des grands penseurs Démocrite et Protagoras. Abdère était une cité ionnienne prospère économiquement. Les fouilles ont mis au jour deux murs hellénistiques, des ateliers de poterie, des bains romains, un ancien théatre et des traces d’un sanctuaire dédié à Cybèle. La plupart des découvertes du site sont exposées au Musée de Kavala. Des petites statues (idoles), des inscriptions et des pièces de monnaie du site peuvent être admirées au musée de Komotini. Le village actuel de Adbère, près des ruines antiques, mérite une petite visite car on peut découvrir l’architecture Thrace et les Thermes turcs de Genissea.

Αποτέλεσμα εικόνας για αρχαια αβδηρα 

Le lac Vistonis et Porto Lagos. Au sud-est de Xanthi, on peut voir le lac Vistonis d’une beauté unique.  Les rives du lac sont des zones humides d’importance internationale ; pendant les mois d’hiver, quelque 200.000 oiseaux sauvages de Méditerranée s’y réfugient. A la bouche du lac, on trouve la petite ville pittoresque de Porto Lagos (photo du monastere St Nicolas de Porto Lagos). Ses pêcheurs soutiennent qu’immergés au fond du lac se trouvent les ruines de la cité antique de Vistonis, autrefois capitale du royaume des Diomèdes. Non loin de Porto Lagos, on peut voir les fondations des maisons de l’ancienne Diakiopolis. Porto Lagos est un admirable petit village de pecheurs… A voir absolument.

Αποτέλεσμα εικόνας για μαξιμιανουπολη  Αποτέλεσμα εικόνας για δασος νυμφαια

Maximianoupolis, Mt Papikio et la foret Nymphaia. Le paysage varié de Thrace se retrouve dans le département de Rhodope : une joyeuse combinaison de vallées, de montagnes couvertes de pins, de forêts, d’antiquités et bien sur la mer. Sur l’ancienne route entre Xanthi et Komotini, juste avant cette dernière, se dressent les murs en ruines de la ville romaine de Maximinianoupolis. Au nord de Komotini, on peut visiter le Mt Papikio avec ses monastères byzantins qui ont prospéré au cours du Xe siècle. A admirer aussi… la forêt de pins de Nymphaia.

2. Komotini est la ville préfectorale (photo tout en haut a gauche) de la région de Rhodope. Cette ville est construite dans un écrin de verdure et a une forte atmosphère anatolienne je trouve avec ses minarets historiques. Située le long de la via Egnatia, elle a été fondée au début de l’ère chrétienne et donc, on retrouve des traces de la forteresse Byzantine à l’entrée de la ville actuelle. Parmi les curiosités, allez sans hésiter au musée archéologique de la ville ou vous découvrerez le buste en or de l’empereur romain Septime Sévère ((193-211 μ.Χ.), des objets précieux d’Abdère, de la cité antique de Maronea, de Mesimvria et de Dikaia, le musée d’art folklorique et l’église byzantine de la Vierge avec son iconostase sculptée

 

Αποτέλεσμα εικόνας για αρχαιολογικό μουσειο κομοτηνης Αποτέλεσμα εικόνας για ναος παναγιας κομοτηνης 

 

L’ancienne cité de Maronea et ses environs. Maronea se trouve au sud de Komotini. Elle est remarquable aussi bien pour ses maisons traditonnelles que pour son grand site archéologique qui s’étend jusqu’à la mer. La route de Komotini à Maronea (30km) est très pittoresque car nous passons a travers une vallée paisible et des collines vertes avec vue sur le Mt Ismaros au loin. L’ancienne cité de Maronea ou l’Ismaros homérique était un centre agricole et commercial au pied du Mt Ismaros fondé au 7e sc av. JC par des colons de l’île de Chios. Elle atteint son zénith au 5e sc av. JC et, avec Abdère et Aino, elle était considérée comme la Cité-Etat la plus prospère dans toute la Thrace.

Αποτέλεσμα εικόνας για αρχαια μαρωνεια Αποτέλεσμα εικόνας για αρχαια μαρωνεια

Le site archéologique, qui couvre une étendue de 2 kilomètres, conserve les ruines murales de la vieille ville, le théâtre, un sanctuaire peut-être dédié à Dionysos et des mosaïques de maisons du 3e sc av JC. Très caractéristiques de la zone environnante sont les petites criques soutenues par d’abrupts rochers rougeâtres et les petits lacs saumâtres où les poissons sont élevés et où les hérons viennent se réfugier. Le village d’Aghios Charalampos est le site de centre de pêche du coin. Les plages du coin sont vraiment magnifiques…. très sauvages, juste comme je les aime.

  

 3. La région d’Evros. Les principales attractions de la région d’Evros sont le delta du fleuve Evros, une zone humide d’importance mondiale sur le plan écologique, et puis ses antiquités hellénistiques et romaines.

Mesimvria et ses environs. À l’est de Maronia, mais en dehors d’Alexandroupolis (chef-lieu de la région d’Evros), se trouvent les ruines de Mesembria, une ville fondée au 7ème siècle avant JC. Ici, au milieu de la verdure, on peut faire le tour de la cité intra-muros en admirant les vestiges de l’ancien port, des boutiques, des ateliers et des sarcophages. La particularité de ce site est la colonie fortifiée qui se trouvait dans la ville.

  Αποτέλεσμα εικόνας για ancient μεσημβρια

Makri ou la Grotte des Cyclopes. En continuant le long de la route sur la côte vers Alexandroupolis, nous arrivons à Makri, l’un des anciennes étapes-pause intermédiaires sur la Via Egnatia romaine. On y trouve la grotte de Makri que les locaux appellent «la Grotte des Cyclopes ». Ce serait là que l’Ulysse homérique aurait rendu ivre le cyclope (avec du vin d’Ismaros)  et qu’il l’aurait aveuglé. Quoi qu’il en soit, toujours inexplorée, la grotte était habitée à l’époque néolithique mais aussi apres. Une série de sculptures sur les rochers etc à proximité témoignent du fait que l’habitant exploitait depuis longtemps la grotte. La grotte est facilement accessible du port de Makri.

  Makri, très joli

Alexandroupolis est la ville préféctorale de la région d’Evros. Elle a été fondée par Alexandre le grand en 340 av. J.-C. et elle a pris son nom (« Alexandrou-poli » signifie La ville d’Alexandre). Aujourd’hui, c’est une jolie ville moderne avec evidemment de nombreux immeubles et hôtels. Parmi les curiosités à voir dans cette ville, on trouve l’église de St Eleftherios et la collection archéologique de la municipalité.

 

  Αποτέλεσμα εικόνας για alexandroupolis greece

 

Traianoupolis est une petite ville connue pour ses thermes (photos plus bas) et ses ruines byzantines. La cité fut fondée par les Romain et nommée Traianoupoli en l’honneur de l’empereur romain Trajan. On y trouve aujourd’hui les vestiges d’une étape-pause sur la Via Egnatia, route romaine. À l’est de la ville, se trouvent les vastes zones humides du fleuve Evros, quelques-unes des plus importantes en Europe, tant en termes de taille qu’en nombre d’espèces d’oiseaux qui fréquentent les lieux. 300 espèces d’oiseaux ont été repérées, notamment 15 couples des derniers aigles royaux ayant survecu. Plus de 200.000 d’oiseaux migrants d’un continent a l’autre passent une grande partie de l’hiver dans le delta de l’Evros. L’effort pour préserver cet écosystème se déroule dans le cadre d’une sensibilisation plus générale des Européens en ce qui concerne les questions de l’environnement.

   
 Αποτέλεσμα εικόνας για τραιανουπολη εβρου  Αποτέλεσμα εικόνας για τραιανουπολη εβρου

 

Ferrès, Soufli, Didimoticho, Pithio et Orestiada a la frontiere greco-turque. La route parallèle à la frontière turque, coupant des villes et des villages par la moitié comprend cependant des paysages d’une rare beauté. Tout finit pour les Grecs à la gare de Kipi, village continental le plus a l’est de la Grèce.

Ferrès est la première petite ville que l’on rencontre. Elle possède l’importante église Byzantine de la Vierge de Kosmosotiras (traduction : la Vierge qui sauve le monde entier).

Soufli est un village célèbre pour ses soies. C’ est un centre traditionnel qui produit et fabrique ce matériau de luxe. La ville doit son architecture specifique au fait que ses maisons servent aussi bien d’unité productrice de vers à soie que de lieux de résidence.
Didimoticho vaut un arrêt pour voir ses églises byzantines et son petit musée folklorique.

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *