Méthana est une péninsule grecque sublime

Méthana est une péninsule grecque située au nord-est du Péloponnèse près d’Epidaure. Une presqu’île volcanique étonnante de beauté.

 

 

 

 

 

Je suis allée à Méthana en début d’été dernier pour une durée de cinq jours. Dans le cadre de mon travail d’entreprise en pisciculture (nous y visitons une ferme aquacole à Krassopanayia) mais mon mari m’a vite rejoint car j’ai trouvé que Méthana était une péninsule extraordinaire. Où loger à Méthana ? J’avais réservé à l’avance au Rania’s House au village de Vathi à l’ouest de cette péninsule. La location est fraîchement louée. J’ai adoré son emplacement près de la mer. Un petit paradis vraiment et à un prix raisonnable car nous y avions tout ce dont nous avions besoin.

Où est la péninsule de Méthana ? Elle se situe à 50 kms d’Athènes dans la péninsule du Péloponnèse. Elle a une superficie de 45 kms2 et elle compte 2.000 habitants sur les côtes du golfe Saronique. Elle n’est liée à la région du Péloponnèse que par un isthme d’à peine 300m. Cette presqu’île est volcanique et montagneuse avec un pic de 740m. Voilà plus bas ce que nous avons vu….

Le château de Fabvier est situé dans le détroit de Méthana et c’est un monument classé historique classé. Tout au long de la route vers le château avec ses quatre grandes tours rondes, on voit ci et là des restes de fortifications. Cette forteresse de Fabvier a été construite en 1826, sous les ordres de Charles Nicolas Fabvier, un chef militaire français qui a été le premier à organiser et à diriger une armée régulière en Grèce, lors de la révolution grecque ayant débuté en 1821. Ce château a été bâti sur les ruines de vieilles fortifications qu’Athènes avait construites en 425 av. J.-C., lors de la guerre du Péloponnèse.

La ville de Méthana est en entrant dans la péninsule sur la droite. C’est une petite ville portuaire aux eaux turquoises (photo plus haut) avec un quai pavé et orné de palmiers. Elle comprend un bras de terre qui mène à l’îlot vert d’Aghion Anargyron sur lequel il y a une petite église du même nom. Sur chaque jetée, je voyais la couleur de l’eau bleue différente… quelle magie !  (photo tout en haut). Près du port, comme au bord d’un lac artificiel de couleur blanche, on distingue les Thermes de Méthana qui ont été aménagées en 1930. Son centre hydrothérapeutique public provenant des sources sulfureuses avait 40 bains. Il semble abandonné aujourd’hui depuis 5 ans. D’ailleurs, en se promenant dans la ville, on remarque des résidences des années 60 montrant qu’au 20e sc, le tourisme thermal était à son apogée mais qu’il semble sous-estimé aujourd’hui.

 

 

 

 

Méthana, péninsule volcanique. Méthana appartient à l’arc volcanique de la mer Égée méridionale lié aux principaux champs géothermiques de Grèce (Soussaki – Méthana – îles de Milos/Kimolos/Polyaiyos – îles de Santorin et Nissyros) et on parle là d’un volcan actif dorénavant bien surveillé. La dernière éruption volcanique s’est produite au 3e sc av. J.-C., selon les historiens de l’époque. On a les traces de quelques dizaines de volcans dont l’activité a commencé il y a un million d’années. L’activité hydrothermale de la péninsule de Méthana est liée à la géothermie volcanique laquelle est encore vive.

Les sources chaudes de Méthana sont variées et elles ont été exploitées intensivement de 1870 à 1970. A part les Thermes de la ville de Méthana (appelées en grec, Loutra Méthanon, photo plus haut à gauche), on a la source de St Nicolas au nord de la péninsule (photo plus haut au centre). C’est une source salée de chlorure de sodium, chaude de 27 à 35o C près de la mer, idéale pour tout type de rhumatismes. On a la source de Pausanias (photo plus haut au droite) pas loin de celle de St Nicolas, énergique depuis l’éruption volcanique de 250 av.J.C. à Kamméni chora. Toutes les sources ne sont pas surveillées car dans un milieu totalement naturel. Ayez une bougie allumée près de l’eau et si elle s’éteint, ne prenez pas votre bain, m’a dit la propriétaire de notre location. Quoi qu’il en soit, votre bain ne doit pas durer plus de 15 minutes (certaines substances chimiques peuvent devenir toxiques).

 

 

 

 

 

 

Les paysages volcaniques de Méthana. Il y a un cratère de 50m de profondeur et 100m en largeur, à Kamméni chora à visiter au nord-ouest de la presqu’île de Méthana à pied. Le trajet est très agréable. Quant au village de Kamméni chora (en français, signifiant “village brûlé”) à côté, il se trouve littéralement tout au fond entre deux flancs de montagnes : un versant vert et l’autre calciné par une cendre de 2.300 ans (photo plus haut à droite). Le trajet était, je dois dire, un peu difficile d’accès en voiture. Ce village est cependant d’une beauté sauvage où la vie est restée si simple.

Le village de Vathi (photo plus bas à gauche) est la deuxième agglomération la plus belle de la péninsule à 7 kms de la ville de Méthana mais sur la côte opposée (côte ouest) mais on peut y aller à pied de Kamméni. C’est un village de pêcheurs abritant quand même pas mal de yatchs. Le coucher du soleil y est magnifique derrière les montagnes. Il y a cette atmosphère de calme que j’aime le soir. La taverne de Tzimis est adorable si près de l’eau. Les eaux dans le coin sont limpides et si bleues….bref impeccables.

 

 

 

 

 

 

Les plages de Méthana. Voici les plages que j’ai aimées. La plage de Limnionas (photo plus haut à droite) est à 2kms au nord de Méthana et c’est la plus belle plage de Méthana mais n’y allez pas après 12h car il y a beaucoup de monde. C’est la plage de sable et de petits galets la plus connue. J’ai bien aimé la plage de Varevga toute couverte de galets avec son superbe coucher de soleil le soir. D’ailleurs, nous avons passé la fin de l’après-midi sur la plage avec un cocktail au beach-bar Perla Negra. La nuit, nous avons dormi sur la plage dans nos sacs de couchage. Des moments paradisiaques inoubliables.

Aimeriez-vous, vous aussi, faire un petit ou grand tour sur la presqu’île de Méthana ?

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *