Découvrez le musée de cire grec Pavlos Vrellis

Découvrez le musée de cire grec Pavlos Vrellis. Le meilleur musée de cire en Grèce se trouve dans la ville de Ioannina et c’est le musée de cire de l’histoire grecque contemporaine.

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai visité le meilleur musée de cire grec, le musée de cire Vrellis, il y a déjà 10 ans presque, avec ma famille mais j’ai encore de bons souvenirs de ce musée différent de tout ceux que j’ai déjà visités en Europe. Le ticket d’entrée coûte 6 Euros (moitié prix pour les mineurs et les personnes âgées, ouverture de 10h à 16h tous les jours) mais ce n’est pas cher si je pense à tout ce que j’ai pu voir. Malheureusement, il est interdit de prendre des photos mais j’ai essayé d’en prendre trois en cachette…

Le Musée de cire d’histoire grecque Pavlos Vrellis se trouve à Bizani au sud du village de Cosmira, à 15 kms au sud-ouest de la ville de Ioannina, dans la région de l’Epire, dans le nord-ouest de la Grèce. Ce musée est un bâtiment traditionnel de l’Epire du 18e siècle. Après un travail de longue haleine (envion 13 ans) de la part de Mr Vrellis, il a ouvert ses portes en 1995. En effet, en 1983, il achète 17 acres de terre et il les convertit en musée de cire de l’histoire grecque du 17e au 20e sc. Le musée est une grande réussite et attire encore de nombreux visiteurs aujourd’hui. C’est le musée de cire le plus célèbre en Grèce.  Le but de l’artiste (décédé il y a 10 ans) était de faire revivre des événements cruciaux de l’histoire contemporaine grecque.

La qualité des matériaux. Enfin un musée de cire qui m’intéresse vraiment… J’ai aimé les grands musées de cire à Paris et à Londres avec ses célébrités connues à travers le monde mais nous avons là un musée pédagogique très frappant pour les enfants mais aussi pour les visiteurs désireux de connaître sommairement les grands évènements de l’histoire grecque. Une fois entré(e)s à l’intérieur de ce musée-grotte, on est vite fascinés et pleins d’admiration devant les scènes historiques. Les personnages célèbres tout de cire sont si réalistes qu’on a l’impression qu’ils pourraient s’animer à tout moment. Enfin une façon différente d’approcher l’histoire de manière mémorable très originale.

Sachez que la plupart des matériaux à partir desquels les effigies de cire sont fabriqués sont naturels. La plupart de leurs robes, chaussures et uniformes sont authentiques. Même les cheveux des mannequins qui ont été utilisés sont vrais. Beaucoup d’armes sont réelles aussi. La qualité de l’artisanat est telle que même les matériaux artificiels utilisés semblent réels.

Les expositions. Le musée abrite 150 mannequins de cire et 37 thèmes historiques inspirés par des événements importants de l’histoire grecque du 19e sc. Les personnages de cire de taille humaine sont exposés dans un environnement fidèle à l’histoire. Sur une palette de plusieurs niveaux, on se déplace dans un décor fictif mais paraissant véridique : le long des versants montagneux, des maisons, des grottes, des églises et des ruelles, suivant un parcours sans fin, merveilleusement bien conçu et aménagé.

Mais qui est Pavlos Vrellis ? C’est un sculpteur de l’Epire (1923-2010) qui a commencé comme restaurateur à l’Acropole et puis qui a fondé le premier musée de cire en Grèce. Il a été emprisonné par les Allemands lors de la seconde guerre mondiale et il a adoré les luttes des Grecs. En ayant visité le musée, j’ai réalisé que Vrellis était un architecte (fabrication des grottes, des tunnels et des escaliers…) et un peintre unique. Je suis convaincue qu’on a là un artiste ou un créateur unique.

Les trois unités thématiques du musée sont les suivantes. Les expositions couvrent des siècles d’histoire grecque avec une exposition sur la Grèce antique et sur Byzance mais l’accent est mis sur l’histoire moderne du nord-ouest de la Grèce.

  1. L’histoire avant 1821. Voici plus bas les scènes suivantes que j’ai aimées 
  • La torture de Dionysios le Philosophe, évêque grec et révolutionnaire du début du 17e sc.
  • La fondation de Filiki etairia (1ere organisation révolutionnaire secrète contre l’envahisseur Ottoman).
  • Le héros martyre grec Rigas Velestinlis du 19e souleva les esprits des Grecs vers la revolution.
  • Les Klepftes et les Armatoles (révolutionnaires grecs libres en hautes montagnes)
  • L’école cachée (éducation de 400 ans donnée par les popes pour que les Grecs assujettis ne perdent pas leur langue et leur foi chrétienne) en photo plus haut.

2. La guerre d’indépendance grecque (1821-1830) avec les scènes que j’ai aimées.  Vrellis s’est attaché à matérialiser la période pré-révolutionnaire et la guerre d’indépendance de 1821. Ses héros étaient des grecs braves de la Révolution de 1821. Ils se sont sacrifiés : « Ils ont été massacrés, pendus, déchirés, humiliés — afin que nous puissions vivre libres aujourd’hui, sans les chaînes de l’esclavage- », écrit Vrellis dans ses mémoires de 1995, publiées à l’ouverture de le musée. Il écrit aussi : « Cette petite poignée de personnes (les Grecs) a fait preuve de courage à travers les âges (…). “Le grec a remplacé la lance par l’arme à feu et il a crié à tous les peuples sur terre que la Grèce ne mourra jamais”. Εt, il écrit enfin : “En hommage à l’amour, à la foi et à la loyauté envers nos héros anonymes et connus, j’ai construit ce musée de cire dans le village de Bizani, à Ioannina ».

  • La révolution de 1821 et les combattants à l’action.
  • Le plus grand héros de la révolution grecque en prison (pour des raisons politiques)
  • Les autres grands héros : Nikitaras, Makriyiannis, Kanaris.

3. L’histoire contemporaine du 20e siècle avec les scènes suivantes que j’ai aimées. 

  • Le combat macédonien contre les Turcs et puis contre les Bulgares avec Pavlos Mélas (1908)
  • L’asie mineure de Smyrne (1922).
  • La deuxième guerre mondiale dit “NON” à l’invasion italienne en Octobre 1940.
  • La bataille de Crète en mai 1941 contre l’invasion allemande.
  • L’holocauste : Les fours allemands des camps de concentration.

Aimeriez-vous visiter le musée de cire historique de Pavlos Vrellis à Ioannina ?  

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *