Donoussa, le paradis bleu des îles des Cyclades

Donoussa, le paradis bleu des îles des Cyclades en Grèce. Une petite ile séduisante dont les baies aux rochers abrupts et aux eaux turquoises font rêver. Une ile grecque pour des vacances dans le calme.

 

 

 

Où se trouve Donoussa ? Les latins appelaient aussi l’île Spinoza. C’est une des îles les plus à l’est dans le groupe des Petites îles des Cyclades. Elle se trouve à l’est de Naxos et au nord d’Amorgos. Elle a une surface de 14 kms carrés seulement et elle compte autour de 140 habitants permanents. C’est une île rocheuse mais pas montagneuse. Elle comprend beaucoup de caps et de baies. Les habitants de l’île vivent de l’élevage de caprins et de la pêche.

Comment aller sur l’île de Donoussa ? L’ile devient de plus en plus touristique depuis 15 ans avec l’arrivée des ferrys provenant d’Amorgos et de Naxos. Il y a un ferry du Pirée qui arrive sur l’ile 4 fois par semaine et il y a un ferry qui arrive de Naxos sur l’île de Donoussa tous les jours.

Comment se déplacer sur l’île ? Pour se balader sur l’île, vous n’avez besoin de voiture puisque l’île est très petite. Il y a un bus qui fait les aller-retours toute la journée sur la seule route asphaltée. C’est une île pour la randonnée et les amoureux de la nature, c’est clair.

Où loger à Donoussa ? Je suis allée sur l’île de Donoussa pendant une semaine avec mon mari et ma fille. C’était en juin 2014 suite à une semaine sur la superbe île de Naxos. Nous logions aux appartements Makarès. Nous avions un superbe appartement tout aux couleurs claires, à un très bon prix et avec une petite kitchenette sympa (malheureusement sans four mais tant pis). Les propriétaires étaient vraiment à nos petits soins. Nous avions, de manière permanente, vue sur la mer et le port assez vivant de Stavros. Un endroit reposant après la bruyante île de Naxos.

 

 

 

Les appartemtents Makarès

 

 

 

Un brin d’histoire : Dans la mythologie, Donoussa a joué un rôle primordial dans l’évolution de la relation entre le dieu Dionysos et la fille du roi crétois Minos appelée Ariane puisque il l’a choisie pour la transférer sur l’île afin de la protéger du roi athénien Thésée qui l’aimait. A l’époque romaine, l’île était une terre d’exil, tandis qu’au moyen-âge, elle servait de base aux pirates qui malheureusement ne laissaient aucune île tranquille.

 

Le port de Donoussa ou Stavros. C’est l’agglomération la plus importante de l’île d’une centaine d’habitants. Le port se trouve au sud-ouest face aux îlots de Machairès, Aghia Paraskevi et Strogguyli. C’est un port bien protégé mais dont le fond est rocheux d’où l’attention des capitaines de grands bateaux pour y arriver. La petite ville de Donoussa est ravissante avec ses maisons blanches carrées aux portes bleues construites en amphithéâtre. On peut y découvrir une église splendide, les écoles de l’île (jusqu’au lycée), des appartements à louer et des tavernes. Ce qu’on remarque tout de suite, en y arrivant, c’est sa superbe plage (photo tout en haut) et son église au dôme couleur azur, l’église de Stavro. D’où qu’on se trouve dans ce village, nous avons une superbe vue sur la mer et les roches brunes et arides de l’île.

 

 

 

 

 

La petite église de Panayia sur une colline de Stavros (photo plus haut à droite) construite à la fin du 20e sc offre une scène romantique à ses visiteurs surtout s’ils attendent le coucher du soleil. 

La plage de Kèdros se trouve à presque deux kms de Stavros. C’est une des plus belles plages de l’île même si il y avait des tentes, chose qui gâchait un peu le paysage. Je pense que le camping sauvage ne se fera plus quand l’île va commencer à “monter” touristiquement parlant.

Le village de Mersini est un petit village d’une vingtaine d’habitants. Il se trouve au sud-est de l’île et pour y aller de Stavros, il suffit de prendre l’unique route de sept kms. Ce que j’ai trouvé particulièrement agréable dans ce village, c’est la source en pierre du village et les tavernes du village. Il y a deux restaurants qui ont vraiment une vue stupéfiante sur la mer Egée.

 

 

 

 

 

 

Le village de Kalotaritissa est un tout petit village au nord de l’île de Donoussa avec très peu d’habitants. A part la taverne de Mitso, on y trouve trois plages à proximité : Une à gauche et une à droite du village avec assez de monde en été et une plus loin au nord, la belle plage de Trypiti (non accessible par la route, photo plus bas à droite).  N’aimant personnellement pas les beach-bars, j’ai préféré faire un tour jusqu’à la plage de Trypiti : Une plage sauvage avec toutes ces roches parsemées ça et là et une superbe vue sur l’îlot de Skylonissi en face.

 

 

 

 

 

 

La plage de Livadi (photo plus bas). Nous décidons un beau matin de partir du village de Mersini et de prendre un chemin qui soi-disant nous emmènerait sur la plus belle plage de l’île tout au sud de Donoussa. Nous marchons une heure avec un habitant du village qui nous avait accueilli une nuit chez lui et qui voulait aussi s’y rendre. Je suis restée bouche-bée en y arrivant. J’avais presque oublié à ce moment-là la plage sauvage de Tyrypiti. Nous y restons toute la journée… un rêve réalisé !

 

 

 

 

 

 

 

Alors êtes-vous prêt(e) à partir pour l’île de Donoussa , si ce n’est déjà fait ?

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

One thought on “Donoussa, le paradis bleu des îles des Cyclades

  1. Souvenir extraordinaire il y à très longtemps débarquement en chaloupe , la route c’est la plage le café devant le port les chaises les marches un vrai bonheur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *