Kalamos en Grèce, un bijou sur l’eau en mer ionienne

Kalamos en Grèce, un bijou sur l’eau en mer ionienne, pres de Lefkada. Une ile minus verte et montagneuse ou l’Eden. Un paradis terrestre aux couleurs grecques, oui.


Allez sur l’ile grecque sans voitures de Kalamos si vous voulez un séjour tranquille, avant ou après vos vacances à Lefkada (ou Leucade en francais). Du port de Kalamos, vous pourrez demander qu’on vous emmène sur des plages désertes. Vous pourrez grimper sur l’ile afin d’admirer infatigablement les paysages de la mer ionienne avec ses grandes iles (Lefkada et Meganissi) et ilots. Une ile pour sa beauté sauvage… Une petite montagne flottante sur l’eau ou le paradis terrestre à connaitre à tout prix.

 

 

 

 

 

 

Ou se trouve Kalamos. ? C’est une toute petite ile couverte de pins de 25 m2 et de 500 habitants à l’est de l’ile de Lefkada (ou Leucade) en mer Ionienne, à l’ouest de la Grèce. Kalamos est la plus grande des iles entourant Lefkada. Elle se trouve en face du village de Mytikas en Grèce continentale de l’ouest. C’est une ile montagneuse avec un pic de 750m et des cotes abruptes ou il est difficile d’accoster. Du haut de l’ile, on peut voir des ilots. Elle a 2 villages : Kalamos et Episkopi. Elle comprend deux petits golfes: celui de Porto Léone et Yerolimiona.

Un brin d’histoire : Des la période hellénistique à la période post-romaine, (des 320 av.JC), l’ile a déjà son chateau qui surveille la circulation des navires entre l’ile et la Grèce continentale (Mytikas). Et puis, à l’aube de la chute de l’Empire byzantin (13e sc), la piraterie va sevir sur l’ile (comme dans toute la Grèce d’ailleurs) jusqu’au 18e sc ou les Vénétiens arrivent sur l’ile, suivis ensuite des Russes et puis des Francais. Lors de la guerre d’indépendance grecque (contre le joug ottomand de 400 ans) autrement dit à partir de 1821, pas mal de héros grecs et pas mal de femmes avec enfants rescapées du Siège de Messolonghi se sont réfugiés à Kalamos, vu certains endroits montagneux difficiles d’accès et la protection des Anglais, alors sur l’ile de Kalamos. C’est en 1864 que Kalamos ainsi que les iles ioniennes se sont rattachées à la Grèce.

Comment aller à Kalamos ? Il y a trois connections quotidiennes en été entre Mytikas et la petite ile de Kalamos par ferry. Pas loin d’arriver sur l’ile, on a l’impression qu’elle est inhabitée…

Ou loger à Kalamos ? Vous pouvez trouver des chambres à louer à Kalamos. Je suis allée sur l’ile deux jours seulement. Nous n’avions pas l’intention d’y rester plus d’une journée mais c’est en faisant le tour de l’ile en bateau (petit bateau de Kalamos) que nous avons eu envie d’y rester. Nous avons alors loué une chambre pour une nuit, sinon nous séjournions à Mytikas aux appartements Anemos villas, notre point de départ pour nos vacances d’après sur l’ile de Lefkada.

 

 

Le village de Kalamos (photos plus haut). C’est dans ce village portuaire qu’est concentrée la grande majorité des habitants du village. C’est un petit port tout simple avec une petite marina ou accostent nombre de yatchs italiens. On y trouve quelques cafés et la fameuse taverne de Yiorgos. On y trouve des chambres à louer pour ceux qui veulent rester sur l’ile. Je précise que tout est à bon marché sur l’ile : chambre à 25 Euros/personne et repas copieux à 15 Euros maximum. Agripidia est un hameau à proximité avec un joli moulin au bord de l’eau et une jolie plage de galets blancs.

 

 

Εpiskopi

 

 

Le village d’Episkopi est le 2e village de l’ile. Il se trouve au nord de l’ile, un peu à l’ouest. On le trouve 1/2 heure de route a pied dans une sublime foret de pins. On peut voir les vestiges du Kastromonastiro ou plus simplement le chateau d’Episkopi (3e sc) et la petite eglise de St Georges (bati en 1854). Il servait à controler le traffic maritime entre Kalamos et Mytikas. Entre Episkopi et Kalamos, on découvre la vieillle chapelle de St Donato au bord de l’étroite page de St Constantinos. L’image est merveilleuse (photo plus bas à droite).

 

 

 

 

 

La baie de Porto Leone est très belle avec l’eau couleur émeraude.  Ce sont les Vénitiens qui ont donné le nom de « Porto Leone » à cette belle baie. C’est un village qui a été abandonné suite aux tremblements de terre de 1954. Beaucoup des habitants de l’ile des lors ont émigré en Australie. On peut encore voir les maisons en pierre mais complètement fissurées. On peut voir l’église de St Anargyri couleur ocre un peu plus haut toujours très active pendant les grandes fetes religieuses car elle abriterait une icone miraculeuse de la Vierge.

 

 

 

 

 

 

Kéfali. C’est encore un village abandonné avec accès jusqu’à la mer ou on peut encore voir ses 2 moulins en ruines et une église imposante. Si vous attendez de voir le coucher du soleil de Kalamos, c’est bien au village de Kefali en montagne qu’il faut aller (voir photo plus haut).

Kalamos, pour ses belles plages. On visite cette petite ile surtout pour ses plages bordées de roches d’un grisatre sauvage et d’une riche végétation rare en Grèce… Si, cette ile me fait penser aux iles des Sporades (Skiathos et Skopelos). J’ai aimé les plages de Myrtia (a une bonne 1/2 du village principal) et d’Agripidia. Il y a pas mal de campeurs sur les plages mais ils ne genent pas. Personne ne peut avoir accès aux plus petites plages de l’ile sans avoir pris un bateau. Ses eaux cristallines vous font croire que vous vivez littéralement l’Eden.

La plage de Myrtia

 

 

 

 

 

 

 

Avez-déjà vous eu la chance de voir l’ile Kalamos ? Si oui, qu’avez-vous aussi à dire sur cette ile ?

 

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *