Le lac Plastira en Thessalie devenu attractif

Le lac Plastira est un lac artificiel grec devenu un lieu d’attraction depuis dix ans. Un lac grec ayant l’air naturel à découvrir en Grèce continentale.

Je suis allée sur le lac plusieurs fois mais je n’en avais jamais vraiment fait le tour (28 kms). Nous l’avons fait 2 fois cette fois-ci. Voici mon périple que je vous décris plus bas dans le sens des aiguilles de l’horloge. On va visiter près du lac surtout pour profiter de sa nature splendide, pour certaines activités ayant lieu sur le lac (canoé, par exemple), pour ses monastères enfouis dans la nature et pour ses beaux villages historiques avec vue sur le lac.

Où loger autour du lac Plastira ? J’avais réservé à la belle auberge Archontiko Zakoni à Néochori, il y a deux ans. Nous avions décidé de visiter la région du lac avec des amis et leurs enfants. L’expérience était formidable pour tout le monde pendant tout le séjour autour du lac. Un resto que j’ai aimé à Néochori avec une belle vue sur le lac, c’est le restaurant Manitari.

Le lac Plastira se trouve au coeur de la région de Thessalie au milieu de la Grèce depuis 60 ans. C’est un lac artificiel de 25 km2 à 1h30 en voiture de la ville de Volos où j’habite et j’ai eu l’opportunité de voir ce lac plusieurs fois. Je voudrais vous raconter ma visite de trois jours autour de ce merveilleux lac dentelé au milieu d’une nature luxuriante.

Que voir près du lac ? Certains superbes monastères et les villages de Messénikolas, de Morfovouni, et de Néochori. Ce sont les villages que j’ai visités. Ils se trouvent tous autour du lac avec des vues panoramiques merveilleuses.

  

 

Le village de Néochori (photo plus haut à gauche) se trouve au sud-ouest du lac aux pieds des montagnes d’Agrafa plus à l’ouest. C’est le plus grand village autour du lac avec 500 habitants. Il se situee à 1000 mètres d’altitude avec une magnifique vue sur le lac. Durant l’occupation allemande, le village a subi beaucoup de dégâts avec des dizaines de maisons brûlées. On peut voir aujourd’hui deux vieux bâtiments dans le village qui ont été sauvées avec leurs belles vérandas en bois sculpté… de beaux exemples de la tradition architecturale locale. On peut voir aussi les belles églises du village avec St Nikolaos, l’église la plus imposante avec ses hagiographies (peintures murales) du 16-17e sc. On peut visiter le beau jardin botanique en été (1 Euro/personne) et la grotte Drakotrypa.

Le monastère Panayia Pelekitis (photo plus haut à droite) se trouve à 15 kms du village de Néochori. Pour y arriver, la route est sinueuse mais bonne. Je découvre le petit monastère comme magiquement enfoncé dans la roche… incroyable. Il s’agit d’un monastère post-byzantin du 16e sc sur un versant des montagnes d’Agrafa à 1.400 mètres d’altitude. Ce monastère a joué un rôle important durant l’occupation turque ottomane de 400 ans en Grèce. Il y avait même une école secrète (pour que les enfants apprennent à écrire et lire le grec et pour qu’ils ne perdent pas l’identité grecque). L’iconostase est magnifique comme les très anciennes peintures murales partout. L’étage en bois est petit avec ses petites fenêtres ayant une superbe vue sur le lac. Ce monastère construit carrément dans la roche vaut vraiment le coup d’être vu afin d’imaginer la modeste vie monastique du 16e, 17e, 18e et 19e siècle.

 

 

Le village de Morfovouni bâti en amphithéâtre se trouve au nord du lac Plastira à 22 kms de Karditsa. C’est un village de 450 habitants à une altitude de 850m. La vue sur le lac est merveilleuse. J’ai pu visiter le petit musée Plastira qui relate la vie du grand militaire et politicien grec né à Morfovouni. A 12 kms du village, on peut aller visiter le monastère d’Aghia Triada construit au 19e siècle, un exemple unique d’architecture byzantine qu’on ne trouve qu’ à Aghios Oros avec dôme (photo plus haut à gauche). Il a malheureusement été pas mal endommagé lors de la seconde guerre mondiale par les Allemands surtout le sanatorium. Le monastère fête le lundi de la pentecôte.

Le village de Messénikolas (photo plus haut à droite) s’appelle aussi “Balcon de Thessalie” car il est contruit en amphithéâtre avec une vue magnifique sur la plaine thessalienne. Le village se trouve au nord-est du lac et à 6 kms au nord du monastère de Koropi. Ce village est construit sur l’ancienne cité de Polichne sur les versants de montagnes verdoyantes. C’est un village connu pour son vin rouge depuis la fin du Moyen-âge (je n’ai pas oublié d’acheter mes 3 litres de vin en vrac en partant…). On peut visiter le musée du vin. Sur la place du village, on trouve la très belle église de la Dormition de la Vierge Marie (en grec Kimissi tis Théotokou) construite au tout début du 20e siècle. À l’est de la place principale; on peut voir les Sources, une petite place avec six fontaines ombragées par des platanes. Juste en bas de la place, on trouve la chapelle d’Aghios Nikolaos. Le coucher du soleil est magnifique. De ce village, il faut passer par le village de Μorfovouni (à 2 kms plus au nord).

Le monastère de Koropi se trouve à l’est du lac en amont dans une superbe forêt. La visite se fait le matin jusqu’en début d’après-midi. Il se trouve à une altitude de 800m. Ce monastère est dédié à la naissance de la Mère de Dieu. Il a été construit en 1123 après J.C. mais après une incendie, il a été reconstruit au début du 16e siècle. Ce monastère ressemble à une forteresse selon les prototypes des monastères de la montagne sainte d’Aghios Oros. Les peintures murales du 16e siècle sont presque restées aussi belles qu’auparavant. Le moine martyr Aghios Seraphin de Fanari a vécu très tôt dans le monastère. Il a subi des tortures atroces et la guillotine suite à une rebellion menée en 1601 par le grand pope Dionysios Philosophos. Les moines du monastères ont préservé le chariot du martyr et son mémorium se déroule le 4 décembre.

 

Le barrage du lac Plastira se trouve tout au sud du lac. Il est vraiment très beau dans la montagne luxuriante. J’y ai pris de belles photos. Quelques stands en plein-air vendent sur la route sinueuse vendent des souvenirs, des fruits et des boissons pour les promeneurs.

Voilà les lieux que j’ai visités que je pense être les plus beaux. Bien sûr, il y avait d’autres villages à voir mais nous n’avons pas pu tout voir. Ce sera pour une autre fois. Aimeriez-vous aussi faire le tour du lac Plastira ?

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *