Le site de Vergina en Grèce où a régné Philippe II roi de Macédoine, père d’Alexandre le Grand

  Découvrez le site de Vergina ou Aigéai en Grèce où a régné Philippe II roi de Macédoine, père d’Alexandre le Grand. En 1978, le professeur archéologue Manolis Andronikos découvre la tombe de Philippe 2 roi de Macédoine.

Mon expérience : J’ai encore visité le site d’Aigéai en compagnie de ma famille francaise et à chaque fois, c’est un délice. Je suis toujours aussi émerveillée en scrutant de nouveau les découvertes de Manolis Andronikos au musée souterrain, lequel baigne dans une semie-obscurité avec l’éclairage des vestiges comme seule lumière, créant ainsi une atmosphère curieuse et mystique. Il y a aussi une salle cinéma à gauche en entrant qui va vous faire découvrir en images et sons  toute l’histoire du site comme je vais essayer de faire brèvement avec images et textes plus bas. Ce qui m’impressionne aussi c’est que tout ce qu’a dit Manolis s’avère être véridique au fil des années de recherches, lesquelles se poursuivent toujours.

Où est Vergina ? Le site de Vergina (mot donné en 1922) ou l’antique Aigéai du 5e et 6e sc av.J.C, classé au patrimoine mondial de L’Unesco, se trouve à 12 kms au sud-est de la ville de Vèria et à 80 kms au sud ouest de Thessalonique. Le site renferme, entre autres, sous un tumulus (grand amas artificiel de terre) d’une centaine de mètres 4 tombes, dont celles « de Philippe II », « de Perséphone » et « du Prince ». Un véritable musée sous terre à découvrir (photo plus bas à gauche)…

    M. Andronikos

Histoire d’ Aigéai : En 650 av.J.C, la dynastie des Argéades (d’Argos dans le Péloponnèse) avec le fils de Téménos fonde le royaume de Macédoine dont la capitale intramuros est Aigéai, laquelle devient un très grand centre commercial, politique, culturel et spirituel (par ex., Euripide y présente ses dernières tragédies). Oui, la ville avait un théâtre et les temples de Dionysos, de Zeus et d’Héraclès ainsi que d’autres batiments de grande envergure. Voyez plus bas avec sa reconstitution le palais d’ Aigéai prenant l’espace rectangulaire probablement construit par Philippe II (105m x 89m, pour 2.000 personnes) et le théâtre à sa droite. A partir de 400 av.JC, le roi macédonien Archélaos déplace pour des raisons stratégiques la capitale à Pella mais Aigéai reste le grand centre des fêtes royales et religieuses ainsi que le lieu de sépulture des rois de Macédoine.

  

La triste fin de Philippe II de Macédoine (359-336 av.J.C) : L’été 336, Philippe II fête sa gloire au théâtre d’ Aigéai quand on l’assassine. Son fils, Alexandre alors âgé de 18 ans prend les rennes du pouvoir et est consacré roi de Macédoine dans ce même théâtre. Et puis, la ville de Pella connait une grande activité au détriment d’Aigéai, laquelle plus tard en 168 av.J.C est détruite par les Romains.

Les fouilles du site de Vergina : Ce n’est qu’en 1855 que l’on recommence à s’intéresser au site de Vergina ou Aigéai, lequel est exploré par l’archéologue francais Léon Heuxey. Ce dernier découvre une tombe macédonienne et un secteur du palais de la famille royale de Téménos. Enfin, de 1959 à 1977, l’archéologue Manolis met au jour tout le palais, l’Agora, le théâtre (29m de diametre) et puis ouvre le plus grand site recueil de tombes sous tumulus (diametre de 110 m et hauteur de 12 m) et trouve….

1. La tombe de Perséphone (photos plus bas) qui était probablement la tombe d’une des 7 femmes de Philippe II, Nikisipoli. Manolis trouve la tombe déjà dépouillée mais découvre une formidable décoration murale avec Pluton réussissant  à s’emparer de Perséphone pour l’emmener aux enfers.

   

 

2. La tombe de Philippe II roi de Macedoine : Elle se trouve à 6 m de profondeur (2 photos plus bas, la 2e est une reconstitutuon virtuelle) et n’a pas l’air violée. Manolis Andronikos y trouve une larnax en or ornée de l’étoile macédonienne ou du symbole solaire le Soleil de Vergina (à 16 rayons) contenant les restes incinérés d’un homme (dont le crâne présente une blessure similaire à celle que Philippe II reçut à l’arcade sourcilière droite en -354 suite à un combat) et une couronne en or de 313 feuilles de chêne et de 68 glands. On y trouve aussi des armes comme une cuirasse, un bouclier, des cnémides etc et, très important, des figurines de 3 cm sculptées en ivoire représentant Philippe II et son fils Alexandre le Grand. Rassemblant tous ces indices, le professeur archéologue M.Andronikos est sur d’etre entré dans la tombe de Philippe II roi de Macédoine.

     

3. La tombe du Prince : Près de la tombe du roi, on trouve celle du Prince. On découvre les restes d’un jeune homme dans une hydrie funéraire en argent ornée d’une couronne. Manolis Andronikos l’identifie comme étant très probablement celle du fils d’Alexandre le grand, le dernier de la dynastie Agéade, Alexandre IV. Ce dernier était le seul fils héritier d’Alexandre mis a mort alors qu’il avait 13 ans par l’ambitieux Cassandre qui s’impose comme futur roi de Macédoine. Cet âge correspond à celui du défunt inhumé dans la tombe.

  

Pour en savoir plus, je  vous invite à consulter ces 2 superbes ouvrages plus bas qui vous en feront beaucoup savoir sur la Grèce macédonienne, la vie et la famille de Philippe II. Pour acheter, cliquez sur les cadres plus bas à gauche. Il s’agit de

1. « Philippe II Roi de macedoine » écrit par Ian Worthington (320 pages)
   

2. « Philippe II et Alexandre le Grand, Rois de Macédoine » écrit par Sieur de Bury (335 pages)

   

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *