L’ile de Ios, petit bijou dans la mer Egée en Méditerranée

Ios, petit bijou dans la mer Egée en Méditerranée en Grèce. Ios n’est pas seulement une ile pour s’éclater en vacances d’été en Grèce, c’est une magnifique petite ile proche de Santorin. Une ile au soleil baignée par les eaux cristallines.

 

 

 

Quand on dit « Ios », les Grecs pensent tout de suite à l’été délirant passé dans les dizaines de bars de l’ile. L’ile de Ios est vraiment la « Party Island » ? Oui, c’est ce qu’on dit mais Ios, c’est cela et c’est tout? Alors pour éviter la masse touristique estivale, j’ai décidé en début d’été grec 2016, d’aller visiter l’ile pour la première fois. Mon époux grec, qui est déjà allé sur l’ile à ses 20ans, avait aussi cette idée de l’ile du divertissement incessant. Il ne voulait plus visiter cette ile jusqu’à aujourd’hui. Il voudrait lui aussi mieux la voir maintenant, la voir d’un regard d’adulte accompli.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ou est Ios ? Il s’agit d’une ile aride de 109 kms2 dans les cyclades au nord de Santorin. Le village principal de l’ile Chora a autour de 1.600 habitants et le point culminant de l’ile Pyrgos est à 715 m d’altitude. Les golfes et principales plages de l’ile sont Yialos, Mylopotas et Maganari.

Comment aller sur l’ile de Ios ? Il vous suffit de prendre un avion pour Santorin. Arrivé(e) à Santorin, prenez un ferry pour Ios. Le prix du ferry est entre 8 et 30 Euros, cela dépend si vous voulez aller sur l’ile en 4h ou en 45 minutes. Moi, je n’ai pas pris le ferry rapide pour bien profiter de la traversée au vent et au soleil.

Ou dormir a Ios ? J’ai choisi l’hotel Avanti pour sa superbe vue sur Chora et pour avoir du calme. C’est un complexe à 2 minutes du centre pourtant. C’est une hotel avec petit dej très propre avec une petit piscine. Je n’avais pas besoin de plus pour commencer ma visite de l’ile.

Place principale de Chora avec sa cathédrale.

 

Une parmi les maintes ruelles  de Chora

 

 

 

1. Visite de la ville de Ios. Nous décidons d’aller explorer Chora. Nous arrivons sur la jolie et grande place de Chora avec sa belle cathédrale. On ne voit aucune voiture. Nous remarquons qu’il y a beaucoup d’églises partout. On dit qu’il y a plus de 360 églises et chapelles sur l’ile ! Impossible donc d’oublier l’identité chrétienne sur cette ile ! C’est une petite ville typique des Cyclades avec ses maisons franchement bien blanchies à la chaux et ses ruelles etroites pavées et fleuries de bougainvilliers. Des images dont je ne me lasse pas depuis mes 30 ans de vie presque en Grèce. J’ai donc aimé cette promenade sereine dans les rues de Chora meme si il y avait pas mal de marches a monter quelques fois et une multitude de bars dans les ruelles…. Un pur émerveillement car il n’y a pas trop de monde en plus. Nous sommes à peine 2 kms du port, duquel nous sommes arrivés sur l’ile et chaque bout de rue a une superbe vue sur le port.

Nous décidons d’aller tout en haut de la colline pour mieux voir le pourtour de l’ile mais aussi pour voir l’église presque la plus haute placée de l’ile. Arrivés à destination, la vue est époustouflante ! Cette église construite sur la roche abrupte avec son jolie dome bleu s’appelle Eglise de Panaghia Gremiotissa et elle est dédiée à la Vierge Marie (une grande fête y a lieu le 15 août). Cette église a é batie en 1797 quand, soi-disant une miraculeuse icone de la Vierge arriva sur un radeau de l’ile de Crète (ile asservi par les occupants Turcs) sur la petite ile pacifique. On peut voir l’icone de la Vierge au sein de l’église qui pourrait voir de très loin sa Crète bien-aimée   

Hora Panagia Gremiotissa church

Des images sereines sur la mer Egée méditerranéenne.

 

 

 

 

 

 

Un peu avant le coucher du soleil, nous montons encore plus haut et nous atteignons le sommet de la colline, là ou se trouve une l’humble petite chapelle. Le paysage terre-mer-ciel est tout simplement divin et le soleil avec ses couleur rosatres transforme l’ile en paradis enfin acquis. Un sentiment de bonheur nous envahit et nos coeurs commencent à battre différement pour Ios. On se regarda et on se dit que cette ile est injustement appelé l’ile de la fête des jeunes….

2. Visite des moulins à vent. Du sommet de Chora, nous distinguons une série de moulins de loin. Le lendemain, nous décidons donc d’aller voir ces éléments qui lient le passé au présent. Nous savons que sur les Cyclades, il y a ce vent assez vif qu’on appelle le meltem cycladique. Cela explique la construction de moulins à farine sur les iles des Cyclades. Les moulins se trouvent toujours sur la crête d’une colline pas loin du village principale d’une ile. Les moulins des Cyclades ne fonctionnent plus aujourd’hui. On essaie de les garder en bon état pour que les habitants mais aussi les visiteurs aient toujours la joie de les voir. Nous allons donc voir les moulins de Ios, de l’autre coté de Chora, sur la place du Printemps. Ils ne sont aujourd’hui qu’au nombre de 12 : un parmi eux est très bien décoré, 2 sur la route sont très bien preservés mais les autres sont plus ou moins abandonnés… dommage. On nous a dit qu’ils étaient autour de 150 jusqu’au 20e sc, incroyable ! On nous a dit qu’ils satisfaisaient aux besoins de l’ile et des iles environnantes en farine de blé et en farine de mais. J’observe les moulins : Ils sont ronds et construits avec de la pierre plate. Ils sont couronnés d’un cone fait de chaume. Ils n’ont qu’une porte centrale et une petite fenêtre de la même couleur que la porte en haut sous les ailes en bois. Je pense que la municipalité devraient mieux rénover ces moulins puisqu’ils font partie de l’histoire de l’ile. Quoi qu’il en soit, nous avons apprecié ce retour à l’histoire

  2017

 

 

1950

 

 

La plage de Manganari. De bonne heure le matin, nous décidons d’aller voir soi-disant la plus belle jolie plage de l’ile tout au sud. C’est à 30 kms ou 40 minutes de notre hotel car la route est sinueuse au début mais le trajet est agréable. Nous y arrivons et nous découvrons une grande plage au sable clair et fin et aux eaux incroyablement bleues turquoises. La mer n’était pas profonde au début… parfait pour moi et nous avons bien profité de la journée sur la plage. Nous avons fait un petit tour en canoe pour mieux voir la mer si calme et si limpide. Vers 15h, nous allons boire une bière pour nous rafraichir car le soleil tape bien. Nous allons ensuite à la découverte de la plage et on découvre comme un mini bras de sable qui coupe la plage en deux parties. C’est une des plus belles plages que j’ai vues dans les Cyclades. Ios a quelques autres jolies plages comme celle-ci mais elles ne sont accessibles qu’en bateau. Quelle bonne journée !

Manganari, un paradis bleu….

 

 

 

 

 

Visite de la tombe d’Homère ! On a lu que le grand poète grec Homère serait né et mort sur l’ile de Ios, comme sa mère Klimène y serait aussi décédée. C’est ce qu’affirme le grand géographe grec Pausanias (du 2e sc) mais rien n’a été prouvé scientifiquement. Bref, en fin d’après-midi d’une belle journée sur l’ile, nous allons à la découverte du symbole de la littérature grecque et européenne. Allons voir la tombe du 1er plus grand poète grec de tous les temps. Nous prenons notre voiture-jeep et nous faisons un trajet de 25 minutes. Nous arrivons sur un genre de parking et nous faisons 10 minutes de marche sur un sentier légèrement vallonnée. Nous arrivons sur la tombe du poète. Un humble amont de pierres et quelques stèles de marbres nous rappelant l’importance de ce personnage historique et c’est tout mais « c’est le trajet qui compte… pas la destination ». Pourtant la tombe est digne du paysage divin qui l’entoure. Il est 20h et le coucher du soleil est proche. De loin, nous voyons deux petites iles, celle de Sikinos et celle d’Héraklia. Nous avons devant nous un horizon parfait, des rochers bruns qui laissent un air doux siffler à nos oreilles. De loin, j’entends les clochettes d’un petit troupeau de chèvres. Voilà un paysage sobre et sauvage qui caractérise bien l’ile de Ios.

Homère aurait trouvé SON Ithaque a Ios ?

 

 

 

 

 

 

Le musée archéologique de Ios a Chora. Il est temps qu’on prenne des informations sur l’histoire de l’ile. Nous allons donc voir le musée de la ville. Il se trouve dans la mairie dont l’architecture est d’un beau style néoclassqiue. L’entrée n’est qu’a 2 Euros mais le musée bien que petit est très informatif (grec et anglais). On découvre le site antique de Skarkos, actuellement sur une colline pas loin du port. On admire une histoire de 4.000 ans. Il y a 4 salles. Dans la 1ère, on parle des fouilles (1983) et des objets correspondant a l’ère protocycladiques (3.000 av.J.C) ; dans la 2e, de l’age de bronze et des découvertes provenant des fouilles dans les tombes ; dans la 3e et 4e, de la ville antique d’Ios, d’une collection d’écrits de l’époque classique, hellenistique et romaine et on peut voir deux belles stèles bien préservées. Les renseignements écrits sur les fouilles de Skarkos nous éclairent bien sur les structures économiques et sociales des communautés de la civilisation grecque cycladique et les facteurs qui ont conduits l’ile vers l’influence de la civilisation minoenne de Crète. Voilà un musée très intéressant… Nous décidons alors d’aller voir de près le site de Skarkos. De Chora, nous marchons sur un chemin étroit bordé de murs en pierre avec des habitations a proximité. La vue est magnifique autour de nous et puis nous arrivons sur le site aux 30 édifices avec ses ruelles et place. Skarkos était une cité prospère avec son commerce (accès facile à la mer). Le site est magnifique avec ses différents niveaux. On dit que seulement un tiers du site a été découvert… ca promet…    

 

 

 

 

 

Voilà donc les lieux qui m’ont le plus frappés sur la très belle ile d’Ios. En se promenant dans les ruelles de Chora, on voit bien qu’il y a beaucoup de cafés, pubs et clubs. Je devine bien que l’ile devient une fourmilière de jeunes touristes à la recherche du plaisir immédiat. Cependant, si vous visitez l’ile de Septembre à Juin, vous découvrez une ile calme comprenant mille richesses historiques et naturelles. Ios est encore une ile unique à visiter, enfant divin de la liaison Ghaia (terre) et Ouranos (ciel).

Etes-vous déjà allé(e) sur l’ile de Chios ? Avons-nous raison de dire que Ios mérite d’être vue d’un autre angle ?

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

5 thoughts on “L’ile de Ios, petit bijou dans la mer Egée en Méditerranée

  1. Bonjour,

    Nous partons en Grèce mi-octobre et je pensais passer quelques jours sur l’île.
    Combien de jour suffisent selon vous ?

    Merci d’avance,
    Belle journée,
    Clémentine

  2. Bonjour, Merci pour ce petit aperçu de cette île où nous passerons 4 nuits fin septembre.
    Nous hésitons sur le moyen de locomotion à utiliser ?!!!
    Est il utile de louer un quad qui permettrait d’emprunter des chemins abîmés pour accéder à certains lieux (plage, point de vue. …) ? Où un simple scooter ou une petite voiture suffirait ?
    Nous aimerions trouver quelques petites plages désertes ou presque ? !!
    Merci par avance et encore merci pour ces précieuses info données dans ce récit

  3. Bonjour,
    Je suis complètement d’accord avec vous, Ios est une île qui mérite la visite. Je pense pour ma part qu’il y a en fait 2 Chora. Je m’explique, la journée, la ville est « classique », avec des cafés, des épiceries… tout ce qu’on s’attend à trouver dans une ville des Cyclades.
    Par ailleurs, la plage de Manganari est vraiment, vraiment très très belle!!! elle vaut le détour. Puisqu’on est entre nous, près de la petite chapelle juste avant d’y arriver, il y a une petite crique absolument paradisiaque !!!

    Bon séjour à ceux qui auront la chance d’y aller.
    Stéphane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *