Nikos Xilouris il etait une fois un chanteur de crète

Nikos Xilouris il etait une fois un chanteur de crète … Un chanteur grec crétois et un joueur de lyre de crète exceptionnel. Nikos Xylouris biographie a voir

Αποτέλεσμα εικόνας για nikos xilouris  Αποτέλεσμα εικόνας για nikos xilouris

Nikos Xilouris est crétois. Il est né en 1936 dans le village d’Anoyia pres de Rethymno.Après la seconde guerre mondiale, sa famille vivait pauvrement. Il va à l’école à Heraklion mais il est plutot attiré par la musique. Un jour, il voit une personne de sa famille jouer de la lyre et l’idée lui colle d’apprendre à jouer de cet instrument de musique. Malgré l’objection de son père, l’insistance de son prof de musique prend le dessus. Il commence à apprendre la lyre aux cotés de Léonidas Klados. Il gagne sa vie en jouant lors des mariages, baptemes et fetes se déroulant dans toute la Crète.

Αποτέλεσμα εικόνας για Nikos xilouris

Pourquoi les Grecs ont pas pu résister a la musique de Nikos Xylouris ? Pourquoi il l’aime encore ?

1. Ses chansons et sa musique ont su capturer l’esprit et le comportment des Grecs. 2. La voix de N.Xylouris s’est identifié a la musique crétoise mais aussi a tout nouveau type de musique populaire. 3. Ses chansons hymne la liberté et le chanteur est partout aux cotés de ceux qui combattent l’oppression (par ex.Dictature des colonels en Grece 1967-1974).  4. En Nikos, on retrouve toute la forte et authentique identité crétoise.

Αποτέλεσμα εικόνας για Nikos xilouris  Αποτέλεσμα εικόνας για Nikos xilouris color photos

NIKOS XILOURIS BIOGRAPHIE :

En  1953, Nikos a 17 ans et laisse derniere lui son village. Il va s’installer à Hérakleion et s’attaque au travail dans le centre de divertissement « Kastro ». Avec l’argent gagné, il arrive tout juste à payer le loyer de son petit logement. Il doit faire face aux nouvelles vogues musicales de l’époque (tango, valse, rumba etc) ainsi que les grands joueurs de lyre qui ne le voient pas d’un bon oeil. Ses amis l’aident à organiser des fetes à son nom et il devient de plus en plus connu.

Lors d’une fete de carnaval, il voit une jolie femme, Ourania Melabianaki, fille d’une famille aristocratique, et il devient amoureux d’elle. Il lui chante des cantades tous les soirs sous sa fenetre. Leur différence de classe sociale les oblige à fuir ensemble et à se marier en cachette en 1958. Ils auront deux enfants : Georges et la petite Rinio.

Αποτέλεσμα εικόνας για ξυλουρης ουρανια  Αποτέλεσμα εικόνας για ξυλουρης ουρανια

Entre temps, la marche progressante de sa carriere continue. Il voudrait faire connaitre les chansons de Crete à l’étranger. C’est en 1958 qu’il enregistre son premier disque avec la Sté Odéon sous le titre « Une veuve qui passe » et gagne 150 drachmes… presque rien. Le disque connait cependant le succès et la Sté l’aide à enregistrer d’autres disques. Il arrivent donc à arrondir ses fins de mois pourtant difficiles.

C’est en 1966 que l’Etat choisit d’envoyer Nikos Xylouris a un concours de musique populaire. Il se rend donc à San Remo en Italie et entre en compétition avec des dizaines de musiciens du monde entier. Il gagne le premier prix pour son interprétation au syrtaki en jouant de la lyre. C’est à ce moment que Nikos Xylouris devient célèbre. Après beaucoup d’efforts, il ouvre enfin ses ailes et devient connu dans toute la Grèce.

En 1969, il enregistre avec grand succès le disque « Αnyfadou » et sa vie changea. et quelques mois plus tard, il réapparait dans les centres musicaux athéniens. Il vit désormais a Athènes, Il rencontre le poète et metteur en scene Erikos Thalassinos, lequel le met en contact avec Yannis Markopoulos, lequel le met en contact avec le compositeur Stavros Xarchakos, lequel le met en contact avec le compositeur crétois Giannis Markopoulos.  Ce dernier commence une brillante coopération avec lui, avec le disque : « Chroniko » et « Rizitika », symbole de résistance. Entre temps, il rencontre le directeur de la Sté discographique Columbia Takis Lambropoulos. Ils deviennent amis proches.

En 1971, il apparait sur scène a Athènes mais aussi dans toute le pays. Nikos devient le symbole de la résistance au totalitarisme (dictature en Grèce de 1967 a 1974). L’été 1973, il chante dans l’oeuvre théatrale « Notre grand cirque » avec les acteurs Kostas Kazakos et Tzeni Karesi au Théatre Athinaion. En 1971, Xylouris recoit le prix de l’Académie Charles Cros de France pour son interpretation des chansons traditionnelles Rizitika avec G. Markopoulos (chansons de résistances contre le joug ottoman interpretées dès le 19e sc).

Αποτέλεσμα εικόνας για Nikos xilouris Αποτέλεσμα εικόνας για Nikos xilouris

N.Xilouris et Tzeni Karesi                                    Chants de la résistance

Dès 1973, il chante désormais parmi les étudiants contre la résistance la chanson « Pote tha kani xasteria », célebre chanson contre l’indépendence grecque. Il devient alors un vrai héros populaire.

Il interprète la chanson « Il était une fois » (en grec, « Itan mia fora ») composé par Stavros Xarchakos. Cette chanson reste dans le coeur de tous les grecs. Je l’ai écoutée pour la premiere fois en 1985, en arrivant en vacances en Grèce sans que je sache de quel chanteur il s’agissait. J’étais subjuguée par sa voix chaude et sereine. A partir de ce moment, j’ai voulu mieux Nikos Xylouris et toutes ses interprétations.

En 1978, au summum de sa carrière, avec la sortie de l’album de chansons antimilitaristes « Тa antipolemika »,  une tumeur des cordes vocales est diagnostiquée. Soumis immédiatement a des soins intensifs, il poursuit sa bataille contre la maladie jusqu’en février 1980, mois ou il décède a Athènes a l’age de 44 ans.

Αποτέλεσμα εικόνας για xilouris death Αποτέλεσμα εικόνας για xilouris house 

Je vous traduis aujourd’hui en exclusité cette chanson (« Il était une fois » (en grec, « Itan mia fora »). Une femme envieuse d’un amour vraie raconte à son petit ami ou mari une histoire d’amour fou entre une grecque tombée amoureuse d’un ennemi vénitien au 12e siècle, aux temps des vénitiens et pirates désireux de prendre la Grèce. Cette chanson a été composée par le compositeur Stavros Xarchakos et le poète Kostas Ferris, lequel passe tout de suite la chanson à Nikos Xilouris.
C’est une chanson pour le film télévisé « Les marchands des Nations » (en grec, i empori ton Ethnon), tiré du livre de l’ écrivain grec  Alexandre Papadiamantis.

 

 

Il était une fois (paroles)

Il était une fois, mon coeur,
une jolie femme bourgeoise, que je jouisse de toi.

Une fille blonde mariée très jeune
que son homme attend du matin au soir.

Un samedi soir, et toi !… un dimanche
il supplie, écoute-moi !..le soleil et la lune

Soleil ! Eclaire ma lune,
Va et parle lui en ma faveur

Elle voyage et vogue, et toi ! ….en mer,
Elle fauche les pirates et les détruit

au soleil, devant la lune et sous la pluie
et moi, elle me laisse misérable et seule

Une galere s’est lancée, mon coeur, avec le vent du nord,
et s’est jetée dans la bataille et la lutte,

dans un regroupement de pirates,
j’ai vu du feu s’allumer et la mort.

 Pour s’approprier d’un album de chansons de Nikos Xilouris, je vous propose le CD suivant que vous pouvez acheter en ligne sur Amazon. Cliquez sur la photo plus bas a gauche,

   Αποτέλεσμα εικόνας για itan mia fora xilouris cd

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *