Parga est un magnifique village historique à l’ouest de la Grèce

Parga est un magnifique village historique à l’ouest de la Grèce. Parga un village est vraiment magnifique c’est comme dans un conte de fée. Parga n’est que pour faire le bonheur du monde qui le visite.

 

 

Je viens d’arriver avec mon époux de ma visite du littoral ouest de la Grèce. Mon aire de repos se trouvait a Parga, un village féerique sur la cote de la mer ionienne au nord-ouest de la Grèce. C’est un village faisant partie de la région nord du departement de Prèvèza. C’est un village qui m’a subjuguée de par sa beauté naturelle et historique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le village de Parga. C’est le village du littoral le plus connu de la region, apres la ville de Prèvèza. Il a vue sur la mer Ionienne et l’ile de Paxos. Il a un château et de belles plages. Elle a une fière histoire et un coté pittoresque jamais rencontrés. Parga est un des plus beaux villages provincial de l’ouest de la Grèce. C’est un village qui se trouve en amphithéatre sur les versants d’une grande colline à 60 kms de Prévéza et à 50 kms d’Igoumenitsa. Elle a vue directe sur les ilots de Panagia avec son petite forteresse francaise,  Tria Litharakia, de Pauloukès et de St Nicolas (photo tout en haut à gauche). Mais ce qu’on remarque tout de suite, c’est le rocher qui est une véritable forteresse : C’est au nord du village que le chateau se dresse.

Αποτέλεσμα εικόνας για παργαParga

 

Les plages de Parga  Derrière la colline du chateau, on découvre la grande plage sableuse de Valtou. Un peu plus au nord, on trouve la plage du Sarakinou. Au sud de Parga, il faut voir la plage de Lychnou. En général, il y a beaucoup de plages dans la région et certaines d’entre elles peuvent etre vues seulement en bateau, J’ai adoré la plage de Valtou (photo plus haut a gauche) tous pres de Parga au nord, en bas de la forteresse.

 

Vue de la Trattoria

 

 

Dans le village, on se promène dans ses belles ruelles. On peut encore voir de vieilles maisons aux fenêtres colorées sans balcon : Les habitants avaient l’habitude de sortir dans les ruelles pour discuter avec leurs voisins. On peut trouver encore des maisons avec des couloirs en arcade. En général, les maisons sont colorées des couleurs chaudes des iles des Eptanèses (couleurs bordeaux, ocre).  Dans le village, on peut se promener dans les étroites ruelles ou se trouvent aujourd’hui des petits restaurants avec terrasse ou patio et des magasins vendant du savon à l’huile d’olive et des souvenirs. On trouve 1000 coins avec vue sur la mer. Et puis, on peut se promener sur la longue jetée qui commence du chateau et qui se termine sur la plage du village et admirer d’un coté les ilots comme flottant sur la mer à proximité du littoral et de l’autre coté les dizaines de petits restaurants.

Mon resto préféré était l’Aegis Dine&Drink avec ses plats méditerranéens délicats au bout du quai vers le chateau. Il faut compter 50 euros/couple avec un bon vin en bouteille. Pour un repas plus simple, allez à la Trattoria avec sa cuisine italienne, c’est sympa. Pour mon petit dej, je m’approvisionnais de bons chaussons aux fromages grecs : mon préféré, bien sur la pita à la feta. Quand elle est encore chaude, c’est un vrai régal. Les produits locaux sont l’huile (Parga est une belle oliveraie, en somme), les herbes aromatiques et le miel.

Ou dormir à Parga ? Nous avons réservé au Marina’s house, au pied du chateau de Parga (photo plus bas a gauche). C’est en fait une maison à 2 étages avec deux appartements et du chambre en haut. Nous étions dans l’une d’elles avec une superbe vue sur le chateau, sur Parga et ses ilots.

 

 

 

 

 

Le chateau de Parga. L’entrée se trouve sur la petite route au bout du village. L’entrée est gratuite et la forteresse est ouverte de 9h a 23h en été car il y a un café dans l’enceinte. La forteresse se trouve dans un très bon état, meme si pas mal de batiments ont été détruits depuis 1921, date du début de la révolution grecque contre le joug ottoman. Chaque conquérant (Normands, Vénitiens, Ottomans) depuis 1370 le détruisait et puis le reconstruisait selon ses besoins, le dernier étant le Turc-Albanais Ali Pasha qui y a fait les transformation et ajouts en 1819. Et puis, on raconte encore des histoires sur le passé de Parga : Quand le village résistait à Ali Pacha pour aboutir finalement entre ses mains en 1819, mais non pas après de rudes batailles mais suite à un échange d’argent entre les Anglais et les Turcs comme si le village n’était qu’une simple marchandise. Au cours de ma visite, j’ai pu voir les chambres d’Ali Pasha et une grande salle voutée pour les armes.

Etes-vous déjà allé(e) à Parga ? Quels en ont été vos impressions ?

 

 

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *