Que voir dans le Péloponnèse ? La Messénie dans le sud-ouest

Que visiter dans le Péloponnèese ? La Messénie dans le sud-ouest du Péloponnèse. La Méssenie est un département du Péloponnèse en Grèce qui comprend des joyaux en bordure de mer comme Kalamata

comme Koroni, Méthoni, Pylos, l’ancienne Méssène, le Palace Nestor et Kyparissia. Suivez-moi sur mon circuit de 10 jours…

Que siginifie pour les Grecs le Péloponnèse ?  Le Péloponnèse est une presqu’île à laquelle les Grecs sont très attachés, car c’est sur cette terre qu’ a commencé la révolution grecque contre les Ottomans en 1821.

Mon circuit Péloponnèse : Le Péloponnèse est très très belle région de Grèce et il faudrait un mois pour tout visiter. Kalamata est la ville chef-lieu de la région de Messénie. Voyons ensemble les endroits qui m’ont vraiment plu et que j’ai visités il y a deux semaines ! Nous commencerons par I. la région au Sud-Est de Kalamata, II. la région à l’ouest de Kalamata et nous terminerons III. par la côte ouest de la Messénie.

   Carte de la Messenie au Péloponnèse

Comment aller à Kalamata ? Moi je suis allée avec ma famille à Kalamata plusieurs fois en voiture de Volos, la ville où j’habite mais il y a des vols directs de Paris pour Kalamata. Ensuite, vous prenez la voiture que vous avez louée. Pour la location, nous, nous séjournions dans divers hôtels réservés à l’avance.

I. Premier jour  1. Région du Magne ou Mani. Débordant un peu la région de Méssenie, nous sommes allés dans le Magne qui est la péninsule à l’est du golfe de Méssenie, bordé au nord-est par Kalamata et ses 2 principales agglomérations Aéropoli et Gythio. Pas loin de la ville d’Aéropoli, dans le 2e pied, sur la côte, vous découvrirez un village amphithéâtral appelé Vathia avec de grandes tours de pierre de 20m de hauteurs, d’anciennes maisons et églises (voir photo plus bas). Ces tours ont été construites au 16e-17e sc pour se défendre contre les turcs et les pirates aussi.  Nous avons passé une nuit dans le joli village de Gérolimenas, à 10 kms de Vathia. Nous séjournions 2 jours au très beau Kyrimai hotel. Que dire ? : Le rêve, moi qui aime le calme et le bruit de la mer…

2. Troisième jour. Kalamata. Nous revenons vers Kalamata et  nous restons un peu dans cette ville qui est ma foi une très jolie ville. Nous y retrouvons une amie à nous qui nous fait visiter la ville. Une ville de 70.000 habitants au pied du mont abupt de Kalathi (de la chaîne montagneuse du Taygète). La grande place de la ville est très sympa et il y a des plages en ville très propres ! Nous séjournions 2 jours au Mantinia Bay Hotel à 10mns en voiture au sud de Kalamata.

      

 

II. Cinquième jour. 3. Koroni. De Kalamata, nous prenons la route vers Koroni. C’est une petite ville de Grèce, à 50 kms de Kalamata, direction sud. Vous découvrirez une très belle ville aux tuiles rouges et une forteresse érigée au 6e sc. dont les Vénitiens s’emparent en 1.200 sc.après J.C (voir photo plus bas). Cette forteresse fut occupée sans interruption jusqu’à aujourd’hui et elle est magnifique. Pour l’hébergement, une amie à moi qui habite Kalamata m’avait conseillé l’hôtel Xenios Zeus rooms qu’elle connaît personellement. Elle m’a dit que c’est le meilleur endroit pour jouir du paysage de Koroni et elle avait tout à fait raison. Nous y séjournons une nuit.

  

4. Sixième jour. Pylos. De retour à Kalamata pour un soir chez notre amie, nous prenons le lendemain très tôt la route pour Pylos. Nous voilà arrivés à Pylos. C’est une très jolie petite ville de 2.500 habitants. Sur la cité antique nommée Koryphasion dominant la ville de Pylos, le château “Paléokastro” est construit par les Francs (13e sc après J.C) et puis plus au sud, le château “Néokastro” est construit pas les occupants Ottomans en 1573 pour contrôler l’entrée sur de la baie de Navarin, au creux de laquelle a été construite ensuite la ville de Pylos telle qu’on la connaît aujourd’hui. La rade fut le théâtre de la bataille de Navarin (20 octobre 1827), entre la flotte égypto-ottomane et une flotte franco-anglo-russe (puissances protectrices de la Grèce). La défaite ottomane fut totale. La bataille de Navarin anticipe l’indépendance de la Grèce face au joug turc ottoman de 400 ans (1453-1827).

 

Scène du film “Before Midnight” à Pylos (photo à droite, 2013)

Le palais de Nestor. Visitez le grand centre de la civilisation mycénienne avec un grand palais (170m x 90m) appelé le Palais de Nestor (1300 av.J.C) à 18 kms au nord de Pylos. En 1952, l’archéologue Américain, Carl Blegen, découvre malgré un incendie destructif dans le palais (1200 av.J.C), des tablettes d’argile avec l’écriture grecque “linéaire B”. Nestor était le roi (Anax) mycénien qui régnait sur Pylos (sources tirées des poèmes d’Homère vérifiées !). Vous ne regretterez sûrement pas cette visite.

    

5. Septième jour. Methoni (plus bas à gauche).Allons encore plus au sud et traversons en fin de soirée la jolie petite ville de Méthoni (Modon en Francais) pour découvrir un sublime château. Ce sont les Vénitiens qui le construisent en 1209 av.J.C et Modon devient un grand centre commercial et culturel. La ville est incendiée et occupée par les turcs Ottomans en 1.500 ap.J.C et la ville connaît son déclin. Le château est aujourd’hui encore en bon état avec son grand mur d’enceinte de 3 kms avec ses tours (voir photo plus bas et tout en haut à droite). Nous séjournons 2 nuits au Achilles hotel  au centre de la ville, près du château et de la plage. Très satisfaite.

 

 

L’île de Sapienza. Du château, on distingue l’île de Sapienza (photo plus haut à droite). A Méthoni, nous trouvons un petit bateau qui nous emmène vers l’île. On dit que les hauts sont hyper profondes là-bas. Bref, nous arrivons sur l’île verdoyante de Sapienza ; sur une superbe plage appelée Ammos (voir photo plus haut à gauche)

Plage de Voidokilia. Nous décidons d’aller voir cette fameuse plage dans le village de Yalova (Gialova, photo plus bas). Le spectable est superbe. C’est une plage en forme d’Omega (Ω) qui jouxte le lac d’eau salée de Gialova avec pour seule séparation des dunes de sable.  C’est un endroit calme et magique pour se baigner.

  

 6. Neuvième jour. L’ancienne Messène. De retour vers Kalamata tôt le matin, arrêtez-vous à l’Ancienne Messène. Un site de toute beauté à 25 kms au nord de Kalamata et à 60 kms à l’est de Pylos. C’était la ville des Hilotes (population esclave qui faisait vivre les Spartiates lesquels étaient plutot occupés à faire la guerre). C’est le victorieux général de Thèbes Epaminondas qui, en 369 av. J.-C, délivra les Hilotes, lesquels construisent une nouvelle cité-Etat de Messénie en 338 av. J.C. Messène a les plus grandes murailles de toute la Grèce classique. Un site fabuleux en très bon état, entouré d’ un paysage naturel méditerranéen subjugant, qui rivalise à mon avis avec la grandeur de Delphes et d’Olympie.

On y trouve l’ecclésiastérion et, en arrière-plan, le sanctuaire d’Asclépios, la fontaine monumentale d’Arsinoe, une partie de l’agora et le stade.

   

 

III. Dixième jour. 7.  Kyparissia. En fin de soirée, nous arrivons de nouveau à Kalamata chez notre amie pour une nuit. Le lendemain, nous prenons la route vers Kyparissia. C’est une jolie petite ville de 7.000 habitants. Elle dispose d’un quartier plus ancien et résidentiel que celui qui jouxte le port. Dans le quartier ancien, il y a un château ou “Kastro” du 13e sc qui domine avec la tour de ses murailles (voir photo plus bas). Un petit amphithéâtre en plein air y a été aménagé à l’intérieur pour des concerts. De ce point haut, nous pouvons admirer la vue sur la mer et la ville. C’est une ville que j’ai beaucoup aimée. Nous séjournions une nuit au Apollon Resort Art Hotel 

  

Plage de Kalo Nero

Le 11e jour, nous partons de la Messénie et nous nous dirigeons vers la Grèce centrale : Nous traversons le Péloponnèse de nouveau ; nous prenons le pont à haubans de Patras et arrivés en Grèce centrale, nous rentrons chez nous en Thessalie.

Mon expérience :  C’est un séjour que j’ai organisé moi-même fin avril- début mai (réservation hôtels etc) avec mon guide et l’organisation m’a pris une semaine. Cela peut paraître assez programmé mais je n’aime plus l’improviste. Je voulais revoir les endroits les plus beaux et profiter de mon temps libre sans rencontrer trop d’imprévus. A mon sentiment, la Messénie est une des plus belles régions du Péloponnèse. Toutes les villes sont magnifiques et l’histoire y foisonne partout. On ne peut pas rester impassible devant le patrimoine, la culture, la gastronomie, la nature de cette région. Oui, le sud du Péloponnèse est un joyau inestimable de beauté.

Etes-vous prêt(e) à aller au Péloponnèse ? 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

4 thoughts on “Que voir dans le Péloponnèse ? La Messénie dans le sud-ouest

  1. Bonjour Christine

    Je suis Michel Fraile Auteur et Photographe…
    Nous souhaitons faire un break avec mon épouse( qui ne connait pas la Grece) et notre fille de 4 ans d’une semaine entre le 9 avril et le 17-18…
    Je regardais coté Péloponnèse …? un autre conseil ? Plutôt une location genre AIrBnB ou un bel Hotel …
    si Péloponnèse ou se placer ? et pouvoir rayonner en voiture…
    Bien à vous
    Michel

  2. Très approfondis vos commentaires …c’est intéressant…
    Visiteur de la Grèce depuis 40 ans j’ai jeté mon dévolu sur l’île de Céphalonie (Kefalonia…)
    Avez-vous des documents sur Argostoli, Fiscardo, l’île surtout par son côté SUD ?
    Bravo pour votre “lettre” et merci beaucoup !! Belles photos, bon texte prévis…

    • chère Daniel,
      Très bon choix. Kefallonia est une des plus belles iles grecques. Malheureusement, pour l’instant, il n’y a que peu d’informations vraiment intéressantes en langue française sur l’ile. Si vous savez l’anglais, je vous propose le très bon guide (récent) d’Henriette Metaxas intitulé “Discovering Kefalonia & Ithaki”.
      Bon séjour à Kefallonia !
      Sincères salutations,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *