Sur une ile grecque éloignée, Stamfani Strofadon

Sur une ile grecque éloignée, Stamfani Strofadon, se dressait un imposant monastère grec insolite, le monastère du Sauveur, en grec Monastiri tou Sotiros. 

 

 

 

 

Mais ou est l’ile de Stamfani ? C’est l’île la plus grande du complexe des deux iles de Strofadon. L’autre ile plus au nord s’appelle Arpyia (à 50 kms de Stamfali). C’est une toute petite ile inhabitée de même pas trois kms2 se trouvant en mer ionienne tout au sud, éloignée des autres iles ioniennes comme Zakynthos (à 45 kms environ) et de la Grèce continentale autrement dit de Kyparissia au Péloponnèse (à l’est). Stamfani est une île plus grande, rocheuse, relativement plate et assez fertile (riche flore avec environ 200 espèces endémique). Le sol est de couleur foncée. Il n’y a aucune plage sur les deux îles. Il y a de l’eau avec une dizaine de puits sur toute l’ile de Stamfani. Les îles de Strofadon sont surtout connues en Grèce pour leur beauté naturelle et le monastère byzantin du 13e sc.

D’où vient le nom du complexe des iles “Strofadon” ? Selon la mythologie grecque, la mortelle Orithye a poursuivi les fils de son kidnappeur Borée (qui signifie Vent du nord) qui sont Calaïs et Zétès (qui sont les Petits vents du nord). Atteignant ces îles, ils changent tous de direction en faisant demi-tour pour rencontrer les Argonautes. Les îles s’appellent donc Strofades, en grec “changements de direction”. 

Comment aller sur l’ile de Stamfani ? Le port de Stamfani ne peut laisser amarrer les gros bateaux et difficilement les petits bateaux. On approche l’ile en yatch privé. En ce qui me concerne, c’est ce qui s’est passé. Mon cousin de l’Ariège est skipper et avec un bateau qu’il avait loué on a pu faire le tour de l’ile, en fin d’automne 2018. Nous ne sommes pas montés au monastère car c’était interdit mais on l’a vu d’assez près ainsi que le beau phare de l’ile abandonné en 1990 (photo plus bas à gauche). Alors, j’ai essayé de concentrer le plus de renseignements possibles d’un pope grec que je connais et qui a visité l’ile il y a très longtemps maintenant. Pour lui, ce fut une expérience unique de solitude, d’isolement, de silence mais aussi de liberté.

 

 

 

 

 

 

Le monastère de la Métamorphose du Christ Sauveur. Ce monastère est aussi appelé Kastromonastiro et il a commencé à se faire construire par l’empereur byzantin Théodore Ier Lascaris de Nicée (1174-1221) au 13e sc . Α l’époque, c’était un monastère-forteresse. Le katholikon se trouve à l’intérieur du monastère: Cet immense monastère fortifié avec sa tour comprend des cellules, des salles de service, un moulin à huile et dans sa cour, la chapelle de St Georges et une petite église dédiée à la Sainte Mère de Dieu. Selon la tradition, cette dernière a été construite en 1241 pour la fille de l’empereur, l’impératrice Irène Lascarine de Byzance. La famille Lascaris aurait soi-disant été sauvée d’un naufrage grâce aux îles de Strofadon. L’empereur byzantin Jean VIII Paléologue (1392-1448) a inauguré le monastère autour de 1440. Autour de 1530, les Sarrasins (mulsulmans) prennent l’ile et massacrent ses moines.

Le monastère est dédié à St Dionysios.  Le monastère abrite sa tombe (vide aujourd’hui). La relique du Saint a été transféré à Zakynthos. En 1568, un moine différent des autres prend le nom de Daniel et plus tard est ordonné archevêque Dionysios. En 1570, il devient hégoumène (abbé) du monastère. Il mourut en 1622 et il fut enterré dans le couvent. La relique du saint est restée sur l’ile jusqu’en 1717, l’année au cours de laquelle il y eut une attaque des Agarènes (musulmans) lesquels massacrèrent les moines. Selon la tradition, deux moines ont réussi à s’échapper pour prendre la relique du saint et l’emmener à Zakynthos. Aujourd’hui, sur l’ile, il y a un monument aux moines morts qui commémorent l’affreux évènements de 1717.

Impossible de ne pas voir le monastère, en arrivant sur la toute petite ile. Il est impressionnant car il est haut de 25 mètres ; il est vieux de presque 800 ans et il a vu passer maints pilleurs à travers les siècles dont des pirates. ll y a 30 ans, il y avait une soixantaine de moines qui avaient des jardins et cultivaient des agrumes de tout type. Les chevaux faisaient marcher les moulins. Les moines élevaient leurs chèvres, leurs moutons et leurs poules. Les fours ne se lassaient pas de faire cuire quotidiennement les pains.

Le monastère aujourd’hui. Ces dernières années, ce monastère commence à être en mauvais état. Dans une région très séismogénique, le monastère a subi d’innombrables tremblements de terre. En 1965, d’énormes agrafes renforcent la tour du monastère. Certains murs sont déjà bien fissurés surtout après le tremblement de terre du 18 novembre 1997. Sur l’ile, il n’y a qu’un habitant et c’est le Pater Grigorios Kladis, le seul moine-ermite du monastère qui vit depuis 40 ans dans le monastère et qui l’entretient un petit peu avec la précieuse aide du petit capitaine de bateau Kalophonos qui lui apporte de Zakynkos tout ce qui lui faut (essence, matériel; huile, vin etc). Pater Grigorios est mort il y a deux ans et avec lui, des parties du monastère s’écroulent suite à un séisme de 6,4 à l’échelle Richter le 18 octobre 1918. Un gardien garde la partie “Koukouli” du monastère. Une bonne nouvelle est arrivée à la fin de l’année 2018. Un grand investissement serait retenu par le gouvernement grec pour la stabilisation de la tour du monastère…

Que peut-on voir dans le monastère ? Sur les côtés de la belle porte d’entrée, on peut voir deux canons et un vestige de l’ancien mécanisme de défense. A l’intérieur du monastère, on peut voir un puits, des fours, une salle à manger. Sur les cloches du monastère, on voit en relief la Vierge Marie et des scènes de la vie monastique.

Qui est Aghios Dionysios ? C’est un saint de l’Église orthodoxe orientale. Il a vécu et exercé à Zakynthos au 16e siècle: Il a été évêque d’Égine. Aujourd’hui, c’est un des saints contemporains des plus populaires en Grèce et il est aujourd’hui le patron-protecteur de la ville de Zakynthos.

La nature de l’ile de Stamfani ? C’est une ile qui a été connue pour ses milliers d’oiseaux migrateurs qui y passent tous les ans pour faire une pause avant d’arriver à destination. Des cèdres et des myrtes accueillent ces oiseaux en avril. L’ile fait partie du parc national marin de Zante pour la protection de la tortue Caretta caretta. Notons que les îles de Strofadon appartiennent à l’Église orthodoxe grecque, qui a banni la chasse. Les îles de Strofadon sont considéres comme refuge de la faune et zone importante du réseau européen Natura 2000.

Voilà, je vous ai tout dit sur l’ile de Stamfani de Strofadon 

Je suppose que, comme moi, vous espérez un jour pouvoir visiter l’ile et admirer le monastère de près. N’est-ce pas ?

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *