Vers un coin de paradis bleu, l’ile d’Alonnissos

Vers un coin de paradis bleu, l’ile d’Alonnissos. Une petite ile paradisiaque en mer égée qu’on aime pour ses plages sauvages et ses jolis villages envoutants de beauté.

 

 

 

Ou est Alonnissos ? C’est une île grecque qui appartient au groupe d’iles des Sporades. C’est une ile en forme étroite et longue d’une superficie de 65 km2. C’est la troisième ile habitée la plus loin de Volos et la 3e en superficie des Sporades. L’ile a deux sommets de 480m d’altitude environ (Geladara et Koyvoyli) qui dessinent la continuite montagneuse avec Skopelos. L’ile d’Alonnissos est donc montagneuse dans le nord et basse dans le sud. C’est dans le sud et sud-est qu’on trouve de petites agglomérations ainsi que des littoraux sauvages et rocheux. On y trouve aussi des grottes ou nichent des phoques et sur terre, des chèvres sauvages. Alonnissos est une des plus belles iles en Grèce, si on parle du parc marin national des Sporades à l’extrémité nord de l’île qui protège le phoque Monachus Monachus depuis 1992. Sur l’ile, les habitants vivent de l’agriculture (olive, raisin) et notamment du tourisme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment aller a Alonnissos ? Vous devez prendre un ferry de Volos, ou d’Aghios Konstantinos (sur la route entre Athènes et Volos). De Volos, il y en a un par jour toute l’année et deux en haute saison touristique (Juillet et Aout). Avant d’arriver a Alonnissos en ferry, il y a une escale sur l’ile de Skiathos (Volos-Skiathos, 2h30 de voyage),  puis sur l’ile de Skopelos (Skiathos-Skopelos, 1h30 de voyage, à 2 mille marins d’Alonnissos). De Skopelos, vous arrivez a Alonissos 30 min après. Le voyage est, pour moi, à chaque fois, tres plaisant sur le ferry classique “Express Skiathos” ou sur le “Proteus”.  Et puis évidemment, de Volos, vous pouvez prendre l’hydrofoil mais il y aura aussi des escales avant : à Skiathos (Volos-Skiathos, 1h) et à Skopelos (Skiathos-Skopelos, 40 min). De Skopelos, vous arrivez à Alonissos 20 min après à Patitiri (photos plus bas)

 

 

 

 

 

 

Ou loger a Alonnissos ? Je suis allée deux fois à Alonnissos, puisque ce n’est pas loin de Volos ou j’habite. Les deux dernières fois, je logeais aux Kavos apartments a Patitiri. Le complexe est plutot sympa avec sa jolie vue sur la mer. Notre appartement n’était pas chic mais on avait tout ce dont nous avions besoin. Et puis, nous etions plus à l’extérieur qu’à l’intérieur.

Comment se déplacer a Alonissos ? Il y a des bus mais vous pouvez louer une petite voiture ou un squad.

Que faire sur l’ile d’Alonnissos ? On va sur cette ile tranquille pour ses plages, pour faire de la randonnée et pour faire un peu de sport (canoe cayak, plongee). Moi, je suis allée sur l’ile pour la visiter en voiture, aller sur ses plages paradisiaques et visiter ses villages, lesquels me ravissent un peu plus à chaque fois.

Le village de Patitiri dans sa baie comprend le port de l’île relié par ferry à Volos, Skiathos et Aghios Konstantinos. Le port de Patitiri est, d’année en année, de plus en plus vivant, en été, avec ses cafés et ses tavernes. A proximité du port, il y a une petite plage aux eaux turquoises entourées de rochers abruptes avec des pins par ci par là. De loin, on distingue deux îlots inhabités connus sous le nom de “Dyo Adelphia” (signifiant “Les deux frères et soeurs”).

 

 

 

 

 

 

Le village de Roussoumi Yialos (photos plus haut) est un petite agglomération vers le nord-est, pas loin du tout de Patitiri (à seulement 15 min à pied du port). On peut lézarder sur sa belle plage magnifique couverte de cailloux elle aussi aux eaux cristallines encore une fois. Autour de la plage, on voit des roches escarpées couronnées de pins semblant vouloir plonger dans l’eau limpide si attirante.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le village de Votsi (photo plus haut) dans sa magnifique baie, encore plus au nord-est, aux couleurs bleues-émeraudes, est un petit village de pêcheurs très pittoresque avec son labyrinthe de ruelles étroites. Il a un port naturel qui abritent du vent les petits bateaux de pêche mais aussi pas mal de yatchs. Votsi reste mon village préferé 🙂

Steni Vala (photo plus bas a gauche) est un village de pêcheurs encore plus au nord-est, à environ 11 kms de Patitiri. La route conduisant au village franchit de denses forêts de pins et des oliveraies. La vue sur les criques de la côte est subjugante de beauté avec ses ilots au loin.

 

 

 

 

 

 

Le village de Kalamakia est encore plus au nord dans le vert, à 12 km au nord-est de Patitiri. Au bord de l’eau, les quelques maisons sont comme englouties entre la mer et les petites falaises verdoyantes. On y voit un mini port brise-lames et de quelques maisons construites en amphithéatre. J’y ai adoré une des petites tavernes ou j’ai pu manger des anchois frits humm… 🙂

 

 

 

 

 

 

Le village Palia Chorio ou Alonnissos (photos plus haut). Les maisons avec leurs murs en pierre ont été fortement endommagés lors du tremblement de terre 1965. Beaucoup d’habitants du village d’Alonnissos ont du partir pour Patitiri. Mais ces dernières années, le vieux village commence à etre restauré pour attirer les touristes. Aujourd’hui, on se balade dans les ruelles sinueuses du village dans lesquelles on admire les maisons traditionnelles decorées de vignes et de fleurs. Du village, à presque 300m d’altitude, on a la chance de jouir d’une fantastique vue sur une bonne partie du sud de l’ile avec la mer des deux côtés de l’île. On peut aller voir le château médiéval qui regarde la mer Égée ainsi que son humble église de Christos (photo plus haut à gauche) et de St Athanassios (construites au 17e sc)

La maison traditionnelle de Alonissos vous emmènera à l’époque ses ancêtres. On y expose de la broderie traditionnelle, les métiers à tisser, les meubles antiques et beaucoup d’ustensiles et d’accessoires de la vie domestique quotidienne (photo plus bas à gauche). Visiter ce mini-musee est une bonne occasion de découvrir les habitudes et la vie des villageois de l’ile.

 

 

 

 

 

 

Les églises d’Alonnissos. Les monuments sont paléo-chretiens, byzantins et post-byzantins. J’ai aimé voir la chapelle de St Constantinos au 15 aout. Après la messe, on a la chance de participer a la fete villageoise ou on sert de la viande de chèvre avec des spaghettis ou du riz. L’église de St Georgios mérite aussi une petite visite. Mais Mon église preferee, c’est celle de Agion Anargyron surtout pour la sublime vue sur l’Egée à l’arrivée du coucher de soleil (photo plus haut a droite) ! Les monastères d’Alonnissos. Il y sept monastères, sans compter les églises ! Je ne les ai pas encore visités…

Les plages d’Alonnissos ont pour la plupart des galets blancs ! Il y en a une vingtaine qui sont organisées sur la cote est et au sud de l’ile et qui valent le coup d’etre vues (la plage de galets de Lefkos Yialos, Aghios Dimitrios, Kokkino Kastro et Chryssi Milia). Mais les plus belles plages ne sont pas accessibles par la route mais par bateau (les petites plages de Megalo Dialema). Je n’ai pas encore eu l’occasion de louer un bateau pour visiter toutes ses mini-iles. La plage de Yerakas (à 20km de Patitiri en voiture, 35 minutes) est étonnante et puis, la plage de Giorgi Yialos (dans sa magnifique baie turquoise) sur le cote sud-ouest n’ont rien à envier et sont reste dans mon coeur (photo plus bas)


 

 

 

 

 

 

 

 

Que diriez-vous d’aller sur l’ile d’Alonnissos, si ce n’est dejà fait ? Qu’avez-vous à dire de cette ile ? Quelles endroits avez-vous aussi visité ?

 

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

One thought on “Vers un coin de paradis bleu, l’ile d’Alonnissos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *