Autour des ruines du château grec de Patras

Autour des ruines du château grec de Patras, de beaux monuments sont à visiter. Découvrez Patra, la plus grande ville du Péloponnèse.

 

 

 

 

 

Je suis déjà venue à Patras il y a déjà plusieurs années mais c’était pour voir le plus grand carnaval de Grèce se déroulant dans cette ville en février. Ma famille et moi, nous séjournions chez des amis vivant à Patras et nous n’avons pas vu la ville comme nous le voulions. Cette fois-ci, cette année, nous avons trouvé une bonne occasion de la visiter sous l’angle culturel et historique.

Aller à Patras en passant par le viaduc Rio-Antirio. Cet extraordinaire pont à haubans est le frère de celui de Millau mais le pont grec traverse la mer reliant la Grèce continentale au Péloponnèse. Ce pont est formidable car c’est le premier au monde à résister à un tremblement de terre à grande échelle. Il est très beau la nuit tout éclairé en couleur bleu éléctrique. Je prends toujours le plaisir de passer sur ce pont pour arriver à Patras. J’ai visité pour la deuxième fois cette ville, la 4e plus grande ville du pays (après Athènes, Thessalonique, Ηéraklion).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Où loger à Patras ? Nous avons décidé de réserver une location à l’avance dans la vieille ville de Patras pour être plus près de ses monuments anciens. Nous avons réservé au “Happy Place! Big, Bright & Central – Ideal for families and groups of friends” (photo plus bas à gauche). L’appartement était grand pour nous mais nous étions au coeur de Patras avec vue sur la mer. Nous pouvions cuisiner un repas par jour et l’autre repas avait lieu dans quelques beaux restaurants de la ville.

Le meilleur endroit où manger est très subjectif. En effet, j’ai adoré l’ouzerie Kastraki se trouvant au pied des murs du château avec vue subjugante sur la mer. Il n’y avait pas beaucoup de mezzés disponibles mais nous y sommes allés deux fois pour boire un tsipouro ou une bière. Ma bière préférée est Mamos et elle est de Patras… ça tombait bien (photo plus bas à droite).

 

 

 

 

 

 

 

Quels sont les lieux à découvrir dans cette belle ville maritime ? En cinq jours, en mai dernier, avec mon mari et ma fille, avant notre départ avec le ferry Superfast pour Ancone (la destination finale était la France pour voir ma famille), nous avons vu les endroits suivants. Voici mon palmarès.

Le château de Patras et son histoire. Il a été construit sur l’acropole de la cité de Patras au 6e sc ap.J.C. sous l’empereur byzantin Justinien 1er sur la colline Panachaϊa. Le château était imprenable (pour les Slaves et Sarrasins) jusqu’ à l’arrivée des conquérants Latins à Byzance et en Grèce en 1204. Les croisés Francs prennent ensuite la ville qui fait partie de la Principauté d’Achaïe (région d’aujourd’hui encore). La forteresse devient le siège du puissant archevêque latin. En 1458, la ville est prise par les Ottomans Turcs et progressivement le château est transformé en centre administratif (la défense militaire de la région est transférée au château de Rio, photo de ce château tout en haut). Entre 1687 et 1715, Patras est une province de Venise et de 1715 à 1828, elle est réoccupée par les Turcs. Tout de suite après la révolution grecque contre le joug Ottoman turc, en 1828, le lieutnant-général N.J. Maison Français libère Patras avec son château qui n’a jamais connu de périodes pacifiques.

Nous décidons d’aller voir le côté vers la mer. Le château est une enceinte triangulaire, renforcée par des tours et des bastions, protégée à l’origine par un fossé profond et une enceinte intérieure qui s’élèvait à l’angle nord-est également entourée d’un fossé (photo tout en haut). L’entrée est gratuite et on peut entrer en voiture mais nous l’avons laissée en dehors du fort pour marcher. Le fort est très endommagée (surtout suite à la révolution d’Orloff à la fin du 18e sc. faisant partie de la guerre russo-turque). Dommage que n’importe qui puisse entrer car le site demande plus de soins. La vue sur la mer et la ville est en tout cas merveilleuse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’imposante basilique de Saint Andréas (photo plus bas à gauche) est construite en 1908 sur la plus ancienne à proximité. On la trouve à l’ouest du château de Patra près de la mer. C’est la plus grande construction chrétienne orthodoxe des Balkans. Quelques belles reliques de cet l’apôtre du Christ, le martyr chrétien Andréas, sont gardées au sein de cette église. StAndréas est le Saint patron de Patras. A l’intérieur de l’église, j’ai aimé les belles mosaϊques et les peintures murales de couleurs bien plus vives que celles des hagiographies byzantines plus austères.

 

 

 

 

 

 

L’Odéon romain (photo plus haut à droite) se situe à l’ouest du château de Patras et il est devenu très actif aujourd’hui à Patras pour des concerts et divers autres représentations (on parle d’une acoustique restée intacte depuis deux millénaires mais nous n’avons pas eu la chance de voir une représentation pour vérifier). L’Odéon romain a été construit en 160 av. J.C. et il a été oublié, enfoui dans la terre jusqu’à la fin du 19e sc. Dans ses écrits, le grand périgète Pausanias le comparait à l’Odéon Atticus d’Athènes. Nous allons donc le voir. Belle surprise car, sorti d’Hadès, il est devenu grandiose ! On revoit sa façade sud bordée de briques rouges et toutes les estrades sont bordées de marbre.

Le musée archéologique de Patra d’une belle architecture moderne (contruit en 2011, photo plus bas à droite) est un des beaux musées j’ai pu visiter jusqu’à aujourd’hui. Ιl se trouve au nord du château et de la ville. Les objets datant de l’époque mycénienne (armes et vases de tombes) sont étonnants. Les vases en verre et la vingtaine de mosaϊques romaines sont superbes. Je pense cependant que ce musée a la possibilité d’accueillir bien plus d’objets, vu sa grandeur. Le musée est ouvert de 8h30 à 15h30 (horaires de tous les musées en Grèce) et le billet coûte 6 Euros.

 

 

 

 

 

Voilà ce que j’ai vu à Patras. Aimeriez-vous, vous aussi visiter Patras ? 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *