Elatochori, près des pistes grecques de ski

Elatochori et Palio Elatochori ne faisant qu’un village ou l’alliance entre le nouveau et l’ancien, près des pistes grecques de ski. Un vrai bijou de la nature grecque en Macédoine centrale. 

 

 

 

 

 

 

Où est Elatochori ? C’est une village où on a le grand vieux quartier appelé Palio Elatochori et le nouveau quartier appelé tout simplement Elatochori (photo plus haut). Juste une route d’un km sépare les deux petites agglomérations. Les villages se trouvent à 850m d’altitude sur un versant  du Mont Piérias qui, selon la tradition, s’appelait la “Vallée des Palais” car c’est là où habitaient les Muses. Je viens d’arriver avec mon mari d’Elatochori que j’ai déjà visité il y a quelques années. Nous marchions à Palio Elatochori avec vue sur la ville de Katerini (à 30 kms) et nous marchions à Elatochori avec vue sur le sud de la plus grande montagne de Grèce, la montagne des douze dieux grecs, le Mont Olympe. De loin, on distingue à l’est et au nord, la plaine de Piérias jusqu’à la mer du golfe Thermaϊkou. C’est une destination facile d’accès entre les départements de Piérias, de Pellas et de Kozani à une heure de Larissa au sud et à une heure de Thessalonique au nord.

Où loger à Elatochori ? Il y a pas mal d’endroits où loger en cette saison. Nous sommes retournés à l’Alseides Boutique Hotel au coeur du village près des sentiers pour la marche. Le complexe est très agréable. Nous avions petit déjeuner compris. Après nos visites de la matinée, d’habitude, nous mangions au restaurant Anoϊ (il faut réserver votre table au moins un jour à l’avance) sur la petite terrasse en bois de l’autre côté de la rue. Vicky la serveuse est vraiment très sympa et drôle.

 

 

 

 

 

 

 

Les sources Triani près de notre hôtel et le petit moulin à eau (qui est malheureusement abandonné).

Les pistes de ski d’Elatochori sont ouvertes de Décembre à Février mais j’ai choisi de visiter le village maintenant sous les belles couleurs de l’automne. Elles cheminent sur un versant du Mont Piérias et elles ont pris le nom des 9 muses (les femmes qui divertissaient les Dieux tout en haut du Mont Olympe selon la mythologie). Il y a des pistes faciles comme celles de la muse Polymnia sur laquelle nous avons marché (photo plus bas). Il y a des lifts et un grand café baigné par le soleil de midi appelé Aloha. Il n’est pas encore ouvert en ce doux automne en Grèce.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le village de Paliochori existe depuis 400 ans et il s’appelait Skouterna. Le nom vient probablement du nom Skoutia qui en turc signifie “laines”. En effet, le village était connu pour le traitement des tissus en laine par beaucoup de travailleurs dans le coin, pendant la Turcocratie (1453-1828). Nous avons visité une formidable petite église construite en 1777. C’est l’église de Saint Nikolas avec son porcher et son campanile qui donnent sur une grande cour (photos plus bas). Aujourd’hui, vous la trouverez en montant une ruelle pavée à gauche de la taverne Anoϊ. Après la libération de la Grèce en 1828, le village est doté d’une école primaire construite en face de l’église. Ce village était un tchiflik autrement dit une propriété agricole Ottomane (ici, du Turc Kaza de la ville de Katerini). Selon le système de l’Etat Ottoman, toute la région faisait partie du Vilayet de Thessalonique. En 1928, le village prend le nom d’Eléoussa et ce n’est qu’en 1929 qu’il prend le nom d’Elatochori. En 1913, οn comptait 600 habitants environ et en 1940, il y avait 1200 habitants environ. On a aujourd’hui le même nombre d’habitants mais seulement pendant les mois où les visiteurs de toute la Grèce arrivent.

Le village prospère dans les années 30 vu qu’à part les grandes occupations habituelles (cultures agricoles et l’élevage), l’abattage des arbres se développe. Une exploitation pour le travail du bois s’installe à Prioni dans l’étroite vallée d’Alogoporos. L’extraction de charbon crée une exploitation du métal à Neragavra. C’est à cette époque qu’une école à deux étages est construite sur la place (elle a été bombardée pendant la seconde guerre mondiale par les Allemands).

 

 

 

 

 

 

 

La fin de la 2e guerre mondiale est affligeante. Le 27 janvier 1944, le hameau de Paliopanayia est devenu lieu de martyr pour les habitants d’Elatochori. Les Allemands fusillent 32 villageois (la plupart sont des femmes avec leurs enfants). Le monument mémorial se trouve à l’entrée du village. Selon le décret présidentiel (111/2009), Εlatochori est caractérisé Village martyr. Tout le village est brûlé sauf l’église Saint Nicolas. En effet, Le pope Nikolas a réussi à convaincre le chef de commandement allemand Lochner de ne pas détruire l’intérieur de l’église couverte de superbes hagiographies et muni de la superbe icônostase en bois se dressant devant l’autel.

Elatochori se relève au début des années 50, malgré toutes les pertes indélébiles suite à la guerre civile aussi. Le village est tout remis en état 20 ans plus tard. Entre 1959 et 1961, les premiers touristes apparaissent. Beaucoup d’habitants ont émigré ailleurs en Grèce ou à l’étranger mais pas mal de villageois sont restés et ont fait face aux conditions de vie difficiles dans la région. Ils cultivaient du chanvre, ils ramassaient des noix, des marrons et des cerises pour les commercialiser. Et depuis plus de 10 ans, des hectares de thé Sidéritis du Mont Olympe sont cultivés en altitude. Depuis 20 ans, ajoutons que des visiteurs viennent aux 4 saisons de l’année pour visiter Elafochori et la location de chalets et d’auberges est de plus en plus courante.

Mon expérience : Moi, j’ai choisi de visiter Elatochori en cet automne car je voulais profiter de la montagne des Muses, le Mont Piérias, avant la rude nudité hivernale. Toutes les variantes des couleurs de la terre sont reposantes et féériques. Les gens viennent dans le coin surtout pour skier sur les pistes du Mont Piérias (9 pistes culminant de 1400 à 1970m) mais mon mari et moi avons choisi de marcher sur les pistes et chemins couverts de feuilles. Palio Elatochori est enfoncé sur un versant du Mont Piérias alors que le nouveau Elatochori se trouve sur une petite crête montagneuse avec une superbe vue sur le Mont Olympe juste en face (photo plus haut)

Aimeriez-vous découvrir vous-aussi ce complexe de villages que sont Palio Elatochori et Elatochori ?     

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *