Astypalea une des iles grecques a voir

Parmi les iles grecques laquelle choisir? Astypalea une des iles grecques peu touristiques et qui donc garde toute sa beauté, son identité et son calme.

C’est une île grecque du Dodécanèse aride aux maisons cubiques blanches avec ses châteaux, ses églises et ses vieux moulins.

Astypalaia carte : Astypalaia est une île en forme de papillon à l’ouest du groupe des îles du Dodécanèse. D’une superficie de 1000 kms carrés (8 fois plus petite que la Corse), elle compte 1.200 habitants. Les côtes de l’île sont rocheuses, avec beaucoup de baies et de plages et l’île est entourée d’îlots

  

Comment aller à Astypalèa ? Il y a des vols d’Athènes, sinon il est possible d’y aller en ferry d’Athènes où il y a un bateau pour Astypalaia tous les deux jours en gros. La durée de votre voyage pour Astypalèa est de 10 à 12 heures environ avec arrêt sur quelques îles au passage. Si vous aimez les croisières, considérez ce trajet comme une jolie et agréable croisière parmi les centaines d’îles grecques.

Astipalaia hotel : Je suis allée à Astypalaia il ya déjà plusieurs années et nous avions hébergé, mon mari et moi au Pylaia Boutique Hotel (photo plus bas à gauche) à Chora, ville principale de l’île, à proximité de la plage de Livadi (photo plus bas). La vue sur la mer était fantastique. Les chambres étaient très belles et spacieuses et le petit dèj très copieux.

 

Que visiter à Astypalaia ? Le premier jour avec une moto (125cc) que nous avions louée sur l’île à Chora.

1. Ce qui m’a frappé le plus sur l’île, c’est Chora. Des centaines de maisons toutes blanches entourent un château fort byzantin en surplomb. On marchqit inlassablement dans les petites ruelles sublimes dans la ville. De vieux moulins complètent ce panorama grandiose. Deux petites églises (St Georges et Evangelismou) se trouvent intramuros.

2. L’église de Panagia Portaitissa, juste aux pieds du château, est parmi les plus belles églises que j’ai vues sur l’île. Elle fut bâtie en 1764. L’icône de la Sainte Vierge est une reproduction fidèle de l’icône de Panagia Portraitissa du couvent des Ibères du Mont Athos (Nord – est de la Grèce)

   

3. Αu village de Livadia en bordure de mer, à 1,5 km de Chora, j’ai pu me baigner et profiter d’un déjeuner au bord de la mer : petits poissons venant d’ arriver des filets d’une petite barque et directos à la poele… hummm, ils ne pouvaient pas être plus frais … et nous sommes retournés à l’hôtel qui n’était pas loin.

   

Un autre jour : Direction Agios Konstantinos au sud de l’île à trois kms de Chora. Toujours en moto, nous découvrons d’abord à un km environ une petite plage ravissante. Elle était si belle que nous sommes descendus pour nous y baigner. Avant onze heures, c’est super car on était seuls sur la plage. Puis, nous voila arrivés à Aghios Konstantinos. Cette plage est superbe avec ses galets et ses eaux profondes. J’ai apprecié là-bas une bonne bière fraîche avec une salade Choriatiki dans une petite taverne.

  

2. Analipsi ou Maltezana. Nous prenons la route de Chora vers l’est de l’île. Nous arrivons dans une petite agglomération pittoresque aux maisons blanches avec leurs jardins. Il y a un joli port, une grande plage et des tavernes, ok mais nous allons voir le site romain des Bains de Talara avec une superbe mosaϊque ainsi que l’église paléochrétienne de Karèkli avec ses belles mosaϊques.

Un peu d’histoire : Selon la mythologie, Astypalèa et Europe auraient été les filles de Finikos et de Périmidis. Les premiers habitants de l’île sont les Karès qui appellent l’île Pyrra en grec (à cause de la couleur rouge de ses roches).  L’île appartient ensuite à l’empire minoen. A l’époque romaine, Astypalèa présente une croissance importante grâce aux nombreux ports étant la base stratégique contre les pirates. Dans les années Byzantines moyenâgeuses, la montée de la piraterie change cependant la structure d’urbanisation des îles avec le déclin des agglomérations se trouvant près de la côte. Ainsi, ont lieu le déplacement des habitants à l’intérieur et la construction des châteaux pour protection. L’île est prise par les Latins en 1207. Les Vénitiens ont perdu Astypalaia en 1537 lorsque est apparu sur l’île le redoutable amiral Ottoman Barbarossa. Lors de la domination Ottomane turque, l’île s’assure des privilèges et vit autoadministrée et puis, elle prend part à la révolution de l’indépendance en 1821 pour n’être indexée à la Grèce qu’en 1948.

  

  

 La visite des plages est fantastique aussi pour les jours où vous voulez faire du farniente.

 

Avez-vous déja visité(e) l’île d’Astypalèa ? Si oui, que pensez-vous de cette île ? Qu’avez-vous visité sur cette île ? Si vous n’y êtes pas encore allé(e) alors bonnes vacances sur l’île d’Astypalaia !!

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

One thought on “Astypalea une des iles grecques a voir

  1. Nous avons découvert cette île en août 2013 et avons apprécié son côté peu touristique.Nous y retournons cet été et embarquons mon beau-frère et ma belle-sœur. C’est le bonheur…..
    S. Bélair

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *