J.O. Athènes en 2004, 6 Grecs remportent la médaille d’or

Les E.U. remportèrent le plus de médailles (103) contre 92 provenant de la Russie. Aux J.O. d’Athènes en 2004, il y a 10 ans déjà, 6 Grecs remportent la médaille d’or

   

 

En tout 16 médailles pour la Grèce (15e place aux J.O. d’Athènes).

 

La Grèce gagnent 6 médailles d’or 

  • Fani Chalkia (400 m haies)
  • Athanassia Tsoumelèka (20 kms marche, photo plus bas à droite)
  • Thomas Bimis et Nikos Syranidis (Plongeon)
  • Elias Iliadis au Judo
  • Sophia Bekatorou et Amalia Tsoulfa remportent la médaille d’or en dériveuses biplace en bateau à voile sur bateau type 470, lors des Jeux Olympiques d’Athènes, photo plus bas à gauche.

eee  

La Grèce gagnent 6 médailles d’argent 

  • Anastassia Kélessidou (disque)
  • Paraskevi Dévetzi (Triple saut)
  • Nikos Kaklamanis à la planche à voile
  • L’équipe de polo en piscine femme
  • Alexandre Nikolaΐdis et Elli Mostakidou au Taek Kwon Do

La Grèce gagnent 4 médailles d’argent 

  • Mirela Maniani (Javelot)
  • Vassilis Polyméros et Nikos Skiathitis à l’aviron
  • Artiom Kiouregian (Lutte gréco-romaine)
  • Pyrros Dimas, le héros des J.O. depuis 1992, obtient la médaille de bronze en haltérophilie (poids 85kg). Photos plus bas

  

Athènes fut choisie pour la 2e fois pour l’organisation des Jeux Olympiques en 2004 avec 66 votes contre 41 pour Rome selon une éléction qui eut lieu le 5 septembre 1997 à Lausanne. Les J.O. d’Athènes eurent lieu du 13 au 29 août 2004 avec un budget pour la sécurité phénoménal (suite aux attaques terroristes du 11 septembre 2001). Mais les critiques pour la soirée d’ouverture et la fin des J.O. furent positives.

Les mascottes des J.O. étaient Phivos et Athina qui sont jumeaux (même si dans la mythologie ils ne le sont pas) afin de symboliser la fraternité entre tous les participants. Phivos et Athina étaient des poupées de l’antiquité.

  Athéna, poupée en terre cuite qui inspira les mascottes Olympiques

Si Athènes reçoit 264 athlètes de 14 pays pour les J.O. de 1896 à Athènes, elle reçoit 10.625 athlètes (6.296 hommes et 4.329 femmes) de 201 pays en 2004. La compétition du disque ne se déroula pas au Stade Olympique mais au stade de l’ancienne Olympie.

La veille de la soirée d’ouverture, le scandale Kenteris et Thanou éclate. Les 2 athlètes déjà vainqueurs au J.O. précédents refusent de passer le contrôle du dopage. Ils ont été soi-disant victimes d’un accident en moto ; ceci n’a pas convaincu le jury et les 2 athlètes ont été interdits d’entrée au J.O. d’Athènes.

Les sites Olympiques après les J.O. d’Athènes sont abandonnés.  En 2007, la fondation Stavros Niarchos pense construire un grand centre culturel (pour l’Opéra National et la Bibliothèque Nationale) à Phalère au bord de la mer sur un des sites des J.O. Dès 2011, le gouvernement Grec fait refaire le site d’helliniko qui sera touristique

Mais suite de la crise économique qui sévit en Grèce depuis 2007, la majorité des infrastructures sont très mal entretenues ou abandonnées. Pourquoi ? Parce que

  • la Grèce était l’un des plus petits pays à organiser des olympiades, d’où la disproportion des équipements par rapport au pays
  • comme la Grèce était le berceau des Jeux olympiques Antiques, le gouvernement grec a senti la responsabilité d’organiser des olympiades grandioses (devise “welcome home”).
  • la Grèce ne put supporter, économiquement parlan,t une fois la crise survenue, l’entretien et la réutilisation après les jeux, des infrastructures.
  • la Grèce ne compte qu’un tout petit nombre de pratiquants de sports hippiques, de baseball ou de ping-pong et donc les infrastructures correspondantes ne sont plus utilisées.

           

Fontaine abandonnée dans le village Olympique      Piscine d’entrainement dans le village Olympique

Que pensez-vous de cette information déplorable ?

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *