Des anciennes cités grecques d’Espagne

Des anciennes cités grecques sur la cote méditerranéenne en Espagne et en France à visiter pendant vos vacances d’été.

J’ai eu l’opportunité de visiter toutes les villes grecques de l’ouest de l’Espagne et du sud de la France, vu que ma soeur a vécu plusieurs années près des villes grecques plus ou moins loin de la frontière francaise. Sur les pas des Phéniciens (Europe du fin sud-est), les Grecs se sont mis à fonder des villes commerciales dans l’ouest de l’Espagne et dans le sud de la France pour les raisons suivantes :

  • pour  trouver une nouvelle terre sur laquelle ils pourraient prospérer sans obstacles,
  • pour faire du commerce en méditerrannée ; d’échanger leurs produits plus ou moins luxueux (vases, tissus, vin, etc) avec d’autres inconnus en Grèce.
  • pour faire marcher l’artisanat. En effet, le besoin de matières premières pour la fabrique d’objets s’est développée considérablement,
  • pour apporter prospérité aux villes mères (métroples de Grèce). En effet, les Grecs pensaient que ces villes commerciales près de la mer ou de fleuve, colonisées de manière plus ou moins pacifique leur apporteraient pleines de richesses naturelles ou faconnées par l’homme,
  • pour propager leur riche et profonde culture ainsi que l’alphabet d’origine phénicienne,
  • pour favoriser l’échange de pièces de monnaie (qui existaient déjà à l’époque).

Empuriès (photo tout en haut et tout en bas), en Catalogne (pas loin de la frontière francaise) est l’ancienne ville portuaire grecque que j’ai préférée le plus car on peut encore y voir le site gréco-romain bien préservé et son beau musée à Sant Marti plein d’objets anciens d’origine grecque. On peut encore voir les ruines de l’Agora (forum de l’époque, la Stoa, le sanctuaire de Serapi Zeus et des citernes ainsi que les murcs cyclopéens (pour parler des murs géants)

Empuries vient du mot “Emporio” qui signifie “commerce” en grec. Cette ville a été fondée par les Grecs de Phocée en 580,  lesquels provenaient d’Asie Mineure (aujourd’hui, cote turque de l’ouest). Empuries était active jusqu’à l’arrivée des Romains en 218 av.J.C. Depuis sa fondation et son expansion, le commerce a joué un rôle important dans le contact commercial et culturel entre les Grecs de Grèce, de l’Italie du sud et l’Andalousie. La ville d’Empuries s’appelait au début Paliopolis et puis avec l’arrivée de pas mal d’habitants de Phocée, on fonda la ville à proximité qui s’appela “Neapolis”. Des murs furent construits pour protéger la population grecque.

 

 

 

La grande statue d’Asclépios de 2m au musée. Empuries avait un “hopital”, l’Asclépios.

 

 

 

 

 

 

 

Roses est le village catalan ou a habité ma soeur pendant longtemps. J’ai donc eu le temps de visiter cette petite ville balnéaire qui a, en son sein, le chateau grec. La ville aurait été fondée au 7e sc av.J.C. par les Grecs de Rhodes d’origine dorienne, rivalisant ensuite les Phocéens d’Ionie préalablement installés, d’une autre culture. Influencés par les Grecs de Marseille et d’Emporio, ils continuaient à faire du commerce d’abord avec les Ibériens les premiers installés dans la région et ensuite avec les populations des régions aux alentours : commerce de métaux nécessaires aux Grecs et de produits agricoles provenant de l’est de l’Europe. J’ai aimé me balader dans les passages couverts des vieilles ruines grecques et romaines.

 

 

 

 

 

 

Barcelone s’appelait Kallipolis.  C’est une ville que j’ai visitée plusieurs fois et je l’ai beaucoup aimée avec les architectures modernes de Gaudi et de Nouvelle. A la recherche de quelque chose de grec ancien, on n’y a plus rien. Je me suis consolée en allant voir le beau théatre grec de 1929 dans le parc Montjuic et l’église grecque de St Nectarios.

Sagundo au nord de Valence s’appelait Zakantha. Je suis passée par Valence, une superbe ville blanche moderne et ancienne en meme temps mais j’avais dans l’idée de rester à Sagundo. C’est une jolie ville historique au bord de la mer. Elle a été fondée au 7e sc.av.J.C par les habitants de l’ile de Zakynthos (ou Zante en francais). Jusqu’au 5e sc, on l’appelait aussi Arse et c’était un superbe pivot commercial grec. C’est en 218 que la ville fut prise et détruite par le Carthaginois Hannibal.

Alicante s’appelait Akra Lefki. Alicante est une de mes villes préférées en Espagne pour sa superbe vieille ville. J’y suis donc restée quelques jours. J’ai consacré une journée à la visite des ruines romaines de la ville bien sur cachant malheureusement tout ce qui était grec. Akra Lefki (qui signifie en grec “pic blanc”) est une ville fondée par les Grecs Phocéens de Marseille en 326 av.J.C. Elle était construite sur une colline pour superviser les mouvements de la menace cathagénoise. La petite cite d’Elche a été fondée à coté (son nom était Eliki). Aujourd’hui, les pobladores de Elche grace a leur théatre annuel ouvert au public au mois d’Aout montre l’histoire ibéro-gréco-romaine de la ville. Iméroskopio ou Artémission était une cité grecque dans la région d’Alicante au nord en bord de mer fondée par les Phocéens en 600 av.J.C. Sur le cap de la ville, il y avait le temple de la déesse Artemis Ephésia. La ville s’appela ensuite Dénia par les romains. Aujourd’hui, on y trouve aucune trace de la Grèce antique malheureusement.

Tartissos était pres de Séville que je n’ai pas encore visitée. C’était une cité de grande renomée ou on pouvait trouver de l’étain, du cuivre et d’autres métaux précieux pour les Grecs. Les Phocéens essayaient d’avoir de bonnes relations avec le roi Arganthonios de Tartissos mais ce n’était pas toujours possible au fil du temps. C’est la raison pour laquelle, les Grecs essayaient de se contenter de relations commerciales intéressantes pour tout le monde

Εn conclusion, disons d’abord qu’il y a eu d’autres cités grecs ; à Tarragona (Tarraco), à Malaga (Malakka) etc. Je dirais que l’influence des Grecs en Espagne a été extreme au niveau du commerce, c’est clair et surtout à Emporio. C’est la raison pour laquelle, un fort échange de culture a eu lieu. Ceci dit, ils ne sont pas parvenus à une imposition sociale et économique sur sol ibérique.

 

 

 

 

 

 

Avez-vous eu l’occasion de visiter Empuriès ? Qu’en dites-vous ?

 

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *