Info sur les transports en Grèce

Voici des infos sur les transports en Grèce afin de savoir comment voyager en Grèce pas cher ou le moins cher possible.

 

 

 

 

Comment voyagent les Grecs à l’heure de la crise ? Avec la crise forte entre 2010 et 2015, beaucoup de Grecs ont rendu leur plaque d’immatriculation de leurs voitures et les vélos ont fait leur apparition, même dans les grandes villes. Aujourd’hui, il y a un regain de circulation des voitures quoique pas mal soient d’occasion. Les Grecs aiment voyager en voiture mais l’essence et les péages se multiplient et coutent de plus en plus cher. Une petite parenthèse en ce qui concerne les conducteurs grecs. Attention, les Grecs sont un peu dangereux sur les routes. Ils se garent n’importe où, même dans les grandes artères des villes moyennes… je pense à Volos ou je vis par exemple. Ils ne s’arrêtent pas aux passages protégés et les passants passent un peu n’importe où, sachant qu’il y a un passage protégé pas loin. Les conducteurs sont impatients au volant : au feu orange, ils accelèrent au lieu de freiner ! Les Grecs, au tempérament chaud, sont impatients en général mais ils sont toujours éveillés et sur le qui-vive.. d’où leur perspicacité pratique au quotidien. Bref, chaque peuple a des bons cotés et des mauvais.. on fait avec.

Comment voyager en Grèce ? En car. Le réseau des cars appelé en grec KTEL en Grèce est très bien développé avec des cars confortables. On peut voyager dans toute la Grèce en car sans problème et sur les iles en bus. Si vous prenez un billet aller-retour, vous avez une réduction intéressante.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le pauvre réseau ferrovier de Grèce (photos plus haut) Depuis mes 30 ans de vie en Grèce, je vois que l’état des trains et les services ferroviers ont peu changé depuis 20 ans. Nous avons l’Intercity qui fait Athènes-Thessalonique mais les heures ne sont pas toujours pratiques. Les Grecs, dont les jeunes, prennent plutot le car, bien que le billet de train soit beaucoup moins onéreux que le car.

Le réseau routier avec les autoroutes se développent (photo plus bas à gauche). Les gouvernements donnent, depuis déjà plusieurs années, beaucoup d’importance au réseau autoroutier de Grèce. L’axe Athènes – Thessalonique de 500 kms (2e plus grande ville de Grèce) se fait sans aucun obstacle depuis 3 ans. Le tunnel de Tempi me permet de gagner 20 minutes de route, sans risque. L’axe autoroutier du nord de la Grèce appelé Egnatia (nom de l’ancienne route romaine) de 725 kms nous permet, depuis dix ans, de relier sans obstacle la mer Adriatique a la mer Egée du nord.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La liaison entre la Grèce centrale et le Péloponnèse avec le pont depuis 2004 (photo plus haut à droite). On passe assez facilement au Péloponnèse en passant le pont cablé de quelques kilomètres. Plus besoin de prendre le ferry qu’on appelait “pantoufle” pour aller à Patras.

Le covoiturage en Grèce inexistant. Il n’y a pas encore de réseau de covoiturage en Grèce et c’est vraiment dommage. Le covoiturage demande de l’organisation avec les horaires mais les Grecs, peu écologistes malheureusement en plus, cherchent plutot les solutions faciles avec le risque que cela leur coute plus cher.

Comment venir en Grèce ? En avion. La meilleure solution pour venir en Grèce est de venir en avion à Athènes. Les vols les moins chers se font de Paris, de Bruxelles, de Genève, de Barcelone, de Londres et de Francfort et les iles les mieux desservies (au niveau prix des billets aussi) sont Corfou, Santorin, Rhodes et la Crète (ville d’Héraklion). Si on s’y prend cinq mois à l’avance (pour l’été, réservez pendant les mois de février et mars), on peut trouver des vols intéressants autour de 100 euros/personne aller-retour. La meilleure compagnie aérienne aujourd’hui est Aegean Airlines. J’ai fait des comparaisons avec Vueling, transavia et autres compagnies mais Aegean est de loin la meilleure compagnie à mon avis.

Comment aller d’ile en ile ? En avion et en ferry. Toutes les iles grecques, même les plus petites et même les moins touristiques sont desservies plusieurs fois par semaine par les ferries (voir carte des liaisons ferries entre les iles). Pas besoin de réserver à l’avance meme pour les iles touristiques. Plus il y a de monde à voyager et plus de ferries voyagent. Les ferries ne sont pas toujours très confortables, quand il y a beaucoup de monde. Ceci dit, j’adore voyager en ferry car je vois les iles au loin et j’aime me repère géographiquement. Le grand bleu Egéen m’enchante toujours de la même manière et de la même intensité depuis 30 ans que je voyage en Grèce. Prendre l’avion pour aller sur certaines iles est possible d’Athènes pour les grandes iles habitées mais ce n’est pas toujours facile de trouver des billet entre juin et septembre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le ferry coute cher avec la voiture. Avec le tourisme et tous ces visiteurs visitant les iles grecques, les Grecs en profitent avec les prix des billets de ferries. Pour aller sur une ile, prenez le ferry mais sans véhicule car c’est là que cela coute. Moi et mon mari, nous prenons notre scooter si c’est une ile pas éloignée d’ou nous habitons, sinon on prend notre ferry sans rien et arrivés sur une ile, on loue un squad. C’est la meilleure solution, si on n’ a pas envie de prendre le bus sur l’ile.

Comment circuler sur les iles grecques ? En squad. Quand j’arrive sur une ile grecque, sauf la grande ile de Crète, je loue toujours un scooter. C’est tellement plus pratique ! Il suffit de savoir le conduire et de n’avoir pas bu le soir !  Une autre solution est de louer une petite voiture mais ce n’est pas toujours pratique parce que les belles plages ne sont souvent pas accessibles en voiture. Et puis, quand il fait 35 degrés, pas agréable du tout d’etre en voiture. Une super solution est de prendre le bus. Toutes les grandes iles ont un réseau de bus très intéressant à un prix très bas. Si on s’organise en prenant les trajets et horaires des bus, tout devient facile. Pour ce qui est de se ballader sur dos d’ane, c’est juste pour les petits trajets… pour moi, c’est surtout pour rigoler entre amis…. mais c’est sympa.

Attention aux vélos en Grèce. Les Grecs roulent vite sur les axes routiers, même sur les départementales. Voyager à vélo d’une ville a une autre est un peu dangereux, à mon sentiment. Les villes ne se prêtent pas au cyclisme car il y a peu de pistes cyclables. Les Grecs ont en effet beaucoup à faire au niveau ecologie et au niveau de la facilité urbaine. Par contre, voyager sur les petites iles en Grèce, c’est très intéressant, malgré les grosses chaleurs estivales. Le mountain bike est une très bonne solution pour jouir au loin des vues sur la mer Egée. Vraiment un plaisir…

Comment allez-vous voyager en Grèce ?

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

6 thoughts on “Info sur les transports en Grèce

  1. Bonjour, je pars une semaine à Rhodes avec mes filles et j’hésite entre la facilité des excursions proposées par l’hôtel et le prix attractif si je me débrouille seule. Pour info je souhaite aller sur Symî, Chalki peut-être, à Lindos et la vallée des papillons. Un conseil? Nous logeons à Ixia.
    Merci d’avance si vous me répondez.

    • Bonsoir Lydia,
      L’hotel propose de bonnes excursions. Si vous ne voulez pas trop vous prendre la tête, c’est une bonne solution car l’ile de Rhodes est assez grande. Personnellement en Grèce depuis mes 16 nas, je visite tout par moi-meme. A Rhodes, vous pouvez aller dans la vallée des papillons, à Lindos, le chateau, le Rodos park etc. Ce n’est pas difficile. Pour aller sur les iles de Symi et Chalki, c’est plus compliqué car il faudrait rester sur les iles plus d’une journée.
      Sincères salutations,

      • Bonsoir Christine et merci beaucoup pour votre avis.J’ai lu de très mauvaises critiques à propos de Getyourguide donc je pense que je vais faire confiance à l’hôtel. Nous avons hâte d’y être!!!!

        • Bonsoir,

          Getyourguide n’est pas mauvais mais je préfère BIEN MIEUX visiter par moi-même les paradis grecs. Quant aux propositions de l’hotel, je ne suis pas pour (et je ne les suis jamais) mais c’est bien quand on ne veut pas trop se prendre la tête (organiser les excursions dans un pays inconnu) et en plus, on voit les endroits clefs (on ne l’aurait pas su peut-être en flanant).

          Sinceres salutations,

  2. Bonjour,
    Je pars 5 semaines en Grèce et votre site est super intéressant! Petite question concernant les transports, croyez-vous qu’il est possible de bien visiter le Pélopponèse en autobus seulement?
    Merci beaucoup!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *