Iraklia, la petite ile sur piscine naturelle

Iraklia, la petite ile sur piscine naturelle tellement l’eau est propre et limpide. Un petit paradis grec dans les Cyclades au sud de l’ile de Naxos.

Ou se trouve Iraklia ? C’est la petite ile la plus à l’ouest du complexe des Petites Cyclades qui a une surface de 18 km2. Elle se trouve à 19 mille marins de Naxos (en ferry de Naxos, 1 h 15 min). Cette ile ne compte pas plus de 150 habitants permanents et elle est à 2,5 milles nautiques de Naxos. Iraklia a 151 habitants concentrés dans les deux principales villages de l’ile, Panayia ou Chora et Agios Georgios avec le port de l’île.

 

 

 

 

 

 

 

Οu loger à Irakleia ? C’est en revenant de mes vacances à Naxos il y a sept ans que ma famille et moi avons décidé de passer une semaine sur l’ile d’Iraklia. Comme d’habitude, j’ai réservé à l’avance car je n’aime pas chercher ou loger au dernier moment. J’ai réservé a la Villa Zografos (photo plus bas à gauche). C’est un complexe avec pas mal de chambres. J’ai aimé cet endroit car il a une vue superbe sur l’Egée avec ses ilots, parce qu’on faisait du barbecue tous les soirs. L’environnement était super agréable. Et puis, la plage de Livadi était tout près.

 

 

 

 

 

 

La nature d’Iraklia ? C’est une île vallonnée avec le point culminant de Papa à 420 m carrément presque perpendiculaire à la mer formant ainsi des falaises, lesquelles ont à leurs bases des grottes. Celle d’Aghios Ioannis est très belle avec ses stalactites. Les nombreuses grottes de l’île servait de cachettes pour les pirates (16e, 17e, 18e sc) et les contrebandiers, d’où les différents noms de criques.

Bien que l’île soit relativement petite, elle a une biodiversité particulièrement riche. On compte plus de 175 espèces d’oiseaux dont beaucoup sont menacées et protégées à l’échelle mondiale. Vingt six sont des oiseaux prédateurs. La principale raison pour laquelle Iraklia est propice à l’accueil des prédateurs, c’est qu’il y a d’abruptes falaises qui, ayant subi l’érosion, ont favorisé la nidification des oiseaux. Les prédateurs les plus connus à Iraklia sont le vautour (Gyps fulvus), le faucon (Falco eleonorae) et l’aigle de Bonelli (Hieraaetus fasciatus).

Pourquoi aller à Iraklia ? C’est l’ile idéale pour ceux qui recherchent la paix et la relaxation et surtout la vie dans la sobriété. Il n’a pas d’hotels de luxe et de pubs. Les visiteurs peuvent profiter des promenades sur l’ile (pas de bus et de taxis), des baignades dans les eaux crystallines et turquoises. Elle est propice à la randonnée (huit chemins) et à la plongée sous-marine.

Comment vivent les habitants d’Iraklia ? La majorite des habitants de l’île sont vivent de l’élevage et de l’agriculture. On peut gouter à ses délicieux fromages, ses plats de viandes et à ses poix casses jaunes (Fava en grec). Il y a quelques bonnes tavernes à Aghios Georgios. Pendant les mois d’été juillet et aout, pas mal d’habitants vivent du tourisme.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le village pricipale de l’ile est Panayia ou Chora. (photo plus haut à gauche). Il se trouve aux pieds du Mont Papa. il est relié à Aghios Georgios via une route asphaltée longue de 5 kms. Le noms de chaque village est tiré du nom de l’eglises érigé en son sein. On peut voir les maisons de pierres blanchies à la chaux. Une architecture complètement cycladique qui me réchauffe le coeur tout l’été. On peut admirer l’église de Panayia dédiée à la Présentation de la Vierge Marie. Cette église dont la construction a duré 11 ans (de 1919 à 1930) est finalement terminée en 1980.

Le Mont Papa. Vous pouvez prendre une route de 2 kms (1h) pour aller au top du Mt Papa. Arrivé(e) tout en haut la vue est époustoufflante. Vous avez une vue panoramique tout autour de l’ile. Superbe…

 

 

 

 

 

 

Le deuxième village plus important de l’ile est Aghios Georgios. Il se trouve dans une baie qui porte le meme nom et abrite le port de l’ile. On peut découvrir l’église du village St Georgios qui est assez ancienne, construite en 1834 mais rénovée en 1987.

La grotte d’Aghios Ioannis. (photo plus haut à droite). La légende dit que de cette grotte que le cyclope Polypheme avait jeté d’énormes pierres sur le bateau d’ Ulysse afin de le faire couler. Deux îlots se seraient alors formés, les  Avelonissia. Pour parler de l’intérieur de la grotte, disons qu’elle est littéralement décorée de stalactites et stalagmites. C’est la plus grande grotte des Cyclades puisqu’elle couvre 2 kms2. A coté, un peut voir une plus petite grotte appelée la grotte du Cyclope. Les deux sont situées dans la partie nord de l’île, à 2,5 km (1h30) à pied de Panayia.

 

 

 

 

 

 

Le village d’Aghios Athanassios (plus haut à gauche) se trouve du coté ouest de l’ile. Un village comme abandonné mais qui me donne un sentiment intense de calme et de sérénité.

Dans la baie de Livadi, un petit village s’est développé pres de la vieille forteresse appelée “Kastro”(construite entre le 4e et le 2e sc av.JC). Aujourd’hui, le village de Livadi est presque abandonné mais on peut y avoir une bonne idée de l’architecture des Cyclades. La plage de Livadi vaut le coup d’etre vue (photo plus haut à droite).

La baie de Merichas (photo plus bas à gauche) est magnifique. Il faut donc aller la voir. Elle se trouve au sud-est de l’île. On peut admirer ses côtes escarpées et rocheuses hautes de 100 m. C’est une baie naturelle qu protège les bateaux des vents ouest, nord-Ouest et nord.

 

 

 

 

 

La rando et la visite des chapelles de l’ile.  L’ile est appropriee à la randonnée. Prenez les sentiers qui peuvent vous conduire aux chapelles de Taxiarchis, du Prophete Elias, de Ste Parackevi, de St Mama, de St Athanassios et de St Ioannis. J’ai adoré la chapelle du Prophète Elias (photo plus haut à droite).

Les plages de l’ile. Elles sont toutes accessibles à pied. Les plus connus sont Agios Georgios (photo plus bas a gauche) mais je préfère la plage de Livadi. Elles ne sont pas amenagées alors ayez avec vous votre parasol.

 

 

 

 

 

Mon expérience. La visite de l’ile d’Iraklia a été pour moi un régal car je n’avais plus de programme. J’y ai perdu la notion de temps. J’étais toute la journée dehors en short avec un sac et je marchais. Je ne pensais plus et je me laissais aller completement. La simplicité de cette ile est juste ce dont j’avais besoin après mon séjour à Naxos, lequel était plus ou moins organisé.

Etes-vous déja allé(e) sur cette ile ? Quelles ont été vos impressions ?

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

One thought on “Iraklia, la petite ile sur piscine naturelle

  1. Il y a plus de 20 ans et je m’aperçois à la lecture de votre article que le tourisme de masse ne l’a pas encore “polluee”.Je logeais chez l’habitant et je ne garde que d’excellents souvenirs.Vous m’avez donné envie d’y revenir .Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *