La grèce dans l’Euro ou non ?

La crise grecque et la zone Euro est à la une aujourd’hui dans le monde entier. Le grand débat du jour dans la presse tourne autour de la question  » La grèce dans l’Euro ou non ? « 

Αποτέλεσμα εικόνας για greek euro

J’ai reçu beaucoup de commentaires et je comprend la fatigue, l’amertume et meme la colère de la plupart des Européens. Je suis sensible à leurs sentiments et j’aimerais exprimer mon avis sur la grande question de la crise grecque et la sortie ou non de la Grece de la zone Euro et de l’U.E

La Grèce est entrée dans l’Union Européenne pour en sortir ? Elle est dans l’U.E. depuis 1981 et dans la zone Euro depuis 2002. Dès le début des années 80, la Grèce a commencé à devoir de l’argent. Les gouvernements de gauche avec le parti socialiste Pasok et récemment de droite Nea Demokratia avec Costa Karamanlis ont petit a petit plongé le pays dans la crise.

Je suis en Grèce depuis 1988. La crise apparait inquiétante des 1992 mais personne n’y donne de l’importance. Les ministères des gouvernements et les Sociétés privées (chantiers pour la construction d’infrastructures) travaillant pour le secteur public dépensent les « paquets Delors » sans programme efficace et résultat la grande dette grecque.

Je suis d’avis que les premiers ministres aux gouvernements n’ont rien fait. Au fil du ces 35 années, les ministeres n’ont rien fait pour controler le secteur public corrupteur. La fraude battait son plein partout car rien n’était controlé : les riches s’empochaient de plus en plus d’argent « sale » au détriment du petit peuple. Le résultat est que la Grèce a une dette de 350 milliards environ. La Grèce est entrée au FMI en 2009 avec 2 mémorandums qui n’ont rien fait d’autre que de faire apparaitre une dette « non viable ».

Αποτέλεσμα εικόνας για greece crisis

Je pense que les gouvernements Grecs n’ont pas été assez rapides et efficaces depuis le début officielle de la crise grecque en 2010. Ils n’ont pas assez écouté leurs omologues européens (Troika) afin de trouver des entrées d’argent qui allègerait la dette. Les Grecs sont travailleurs mais ils y étaient dans un systeme économique et politique malade.

Le fait est qu’aujourd’hui, la Grèce est au bord du gouffre. Elle est en faillite avec les banques fermées depuis des jours. Les personnes agées ne peuvent que difficilement retirer le montant de leur retraite. Pour moi, cette image est tout simplement inadmissible.

Αποτέλεσμα εικόνας για greeks atm  Αποτέλεσμα εικόνας για greeks atm

Le résultat du référendum du 5 juillet 2015 est un grand NON est biensur positif dans ce sens qu’il montre que l’Europe doit changer d’idéologie et doit prendre en compte la crise humanitaire au sein de l’Europe entière. La situation en Europe ne sera plus jamais la meme, c’est sur.

Il est fort possible que la Grèce sorte bientot de l’Euro et je pense qu’elle a fait comme si elle l’avait cherché. L’Europe sans la Grèce est cependant inconcevable puisque la Grèce est le pays ou est née la démocratie et pour terminer, le mot Europe (« Ευρωπη » = Evropi) est grec.

Le pire est que la majorité des Grecs ne veulent pas sortir de l’Euro car ils s’y sentent protégés économiquement et politiquement mais aussi parce qu’ils se sentent Européens aussi. Le peuple grec n’est pas responsable de toute cette crise grecque. Ils aimeraient avoir des premiers ministres et des ministres responsables, non arrogants et non moqueurs (je me réfere a Yanis Varoufakis). Ils aimeraient avoir un vrai Leader qu’ils n’ont malheureusement pas depuis 30 ans.

Je suis francaise mais j’aime ce pays qu’est la Grèce. Je demande à rester dans la zone Euro car moi et 8 millions de Grecs n’ont jamais fait quelque chose de mal. Je travaille et je paie comme tout le monde mes impots et mes factures. Je ne dois de l’argent a personne. Je hais ceux qui nous gouvernent et qui se moquent de nous. Depuis 2009, c’est le peuple grec qui paie la note. Il mérite de rester dans la zone Euro… et que les politiciens incapables soient exilés !!

Pour le moment, le premier ministre Tsipras a la Grece entre les mains. Il n’a plus de temps désormais devant lui pour s’amuser et lancer des théories populistes. Il doit devenir réaliste et rapide. Il doit avec son nouveau ministre des finances Euclide Tsakalotos proposer enfin un accord si bien fait qu’il pourrait en quelques jours tenter ses omologues européens. Il devra continuer a payer les dettes du pays, comme d’autres pays de l’U.E. en crise l’ont fait ou le font. Je lui souhaite bonne chance !

Vos commentaires si je me trompais sur quelque chose…

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *