Les Argonautes, Jason et la toison d’or

Dans la mythologie grecque, l’expédition des Argonautes a commencé à Iolkos en Grèce, aujourd’hui Volos. C’est une histoire grecque pérenne à toujours relire. 

Comment s’est donc déroulée cet étonnant mythe dont vous avez peut-être entendu parler ou que vous avez vu dans un film ou lu dans un livre de mythologie grecque ?

Le complot tramé par le roi Pélée. Le mythe de la campagne des Argonautes, du premier grand assaut des Grecs, se situe à l’âge de bronze et il est étroitement lié à la cité de Iolkos là où se trouve aujourd’hui la ville de Volos. Le roi de Iolkos était Pélée (en grec Piléas) lequel a pris le trône d’Eson (en grec Αisonas), son frère aîné. Jason, le fils d’Eson a grandi près du savant centaure Chiron qui vivait au mont Pilio. Quand Jason est descendu de la montagne, il a perdu sa scandale en traversant le torrent Anavros et il est arrivé à Iolkos avec une seule scandale. Pélée s’est alors souvenu d’un oracle qui disait qu’il perdrait son trône face à un homme monosandalé. Le roi impose alors une mission impossible à Jason en pensant qu’il n’arriverait jamais à revenir. Il a donc envoyé Jason en Colchide très loin (aujourd’hui en Géorgie) afin qu’il rapporte la “toison d’or” autrement dit la fourrure magique qui a transporté Phrixos et Hellé au dessus des Dardanelles en Colchide  et qui assure richesse et puissance à son possesseur.


 

 

 

 

 

 

 

La préparation des Argonautes. Jason accepte le défi et demande à un charpentier renommé de lui construire, avec du bois de construction provenant du Pélion, un bateau léger et très rapide qui prendra le nom d’Argo. La déesse protectrice de Jason, Athéna, pose sur la proue un morceau de bois du chêne sacré de Dodone qui avait le don magique de parler et de dire l’avenir. Les héros éminents de l’équipage étaient de provenance royale et venaient de tous les coins du pays. On parle d’Héraklès (le plus grand héros grec), des frères dioscures Castor et Pollux, du père d’Ulysse Laërte , d’Orphée le célèbre musicien ect.

L’expédition des Argonautes. la campagne Argonautique était considérée comme le premier projet collectif légendaire de tous les Grecs. Il s’agit d’une expédition panhellénique organisée par Iolkos, une des plus grandes cités mycéniennes de l’époque. Le voyage des Argonautes a connu beaucoup d’aventures et de difficultés qui cependant ont toutes été surpassées. Les Argonautes sont passés par l’île des femmes de Lesbos, par l’île de Samothrace, par Cyzique (dans la région de Troie) et ils sont arrivés en Mysie dans le sud de la Propontide (le passage entre la mer Egée et la mer Noire (aujourd’hui dans le nord-ouest de la Turquie). De là-bas, ils sont passés près des côtes de la Thrace où ils ont libéré le dieu Phinée et puis grâce à lui, ils passent les Symplégades (les montagnes qui se ferment pour empêcher le passage des bateaux) au bout du fleuve Bosphore. Arrivant sur la mer Noire, il se dirigent vers la Colchide, la capitale de l’Asie à l’époque.

A la recherche de la toison d’or. Le roi Eétès de Colchide impose à Jason de durs épreuves jamais réussies jusqu’alors afin qu’il ramène des trésors dont la toison d’or. Eétès lui avait promis la toison d’or mais il refuse finalement de la lui rendre. C’est Médée, la fille du roi, qui aide Jason à prendre la toison et à partir. Accompagnés de Médée, les Argonautes commencent leur voyage de retour. Médée tombe amoureuse de Jason pendant ce voyage plein d’aventures mais ils rentrent tous sains et saufs à Iolkos.

Un mauvais sort lancé sur Jason. Selon la version la plus prévalente du mythe, avec l’aide de Médée, Jason tue le roi Pélée et quitte Iolkos pour se retrouver à Corinthe. Là-bas, il tombe amoureux de la fille du roi de Corinthe et Médée se venge en tuant ses enfants, selon Euripides dans sa tragédie “Médée” (en grec Midia”). Jason allait voir son bateau tous les jours et dormait à son ombre mais un jour, une des poutres soutenant le bateau tomba sur lui et le tua sur le coup. Depuis l’antiquité jusqu’à aujourd’hui, la légende de l’Argos et l’expédition Argonautique sont connus dans le monde entier et ont inspiré de multiples oeuvres d’art rendant le mythe éternel.

Comment était le bateau Argo ? C’était un bateau avec une manoeuvre d’éperonnage de sa proue. Ce bateau contenait 50 rameurs. Ce pentécontère monère avait l’assistance d’une simple grande voile construite sans squelette sur bois peu travaillé. Il s’agit d’un bateau du 14e siècle. Je dirais qu’il appartient à la typologie de l’école continentale autrement dit de la même famille des petits bateaux d’Homère et puis des bateau de guerre à éperonnage connus de l’antiquité comme les trières.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La reconstruction de l’Argo à Volos s’est terminée en 2006 et a couté cher. Il n’a voyagé qu’une fois et finalement en mer Adriatique à une vitesse maximum de 8 mille marins. C’est un bateau de 30 mètres de long et de 5 mètres de large. Il est soumis à un assemblage traditionnel à tenon et mortaise. Les divers bois utilisés sont pour la quille, le hêtre ; pour la stérilité, le chêne, pour la jointure des lattes, le pin et pour le mat, le sapin. Le laiton utilisé était cher vu que c’était une matière rare. L’assemblage briqué se faisait sans aucun clou. Les supports pour la rigidité du bateau n’étaient faits que de noeux marins et de cordes. Le bateau a deux ancres en forme de coeur. La voile fait 55m2 et est pendue perpendiculairement à un mat de 8 mètres de hauteur fait en bois de sapin afin d’obtenir de l’élasticité. Les rames font 5 mètres de long

L’Argo aujourd’hui se trouve flottant sur le quai de Volos (ville où j’habite depuis 30 ans) et les visiteurs ont donc l’occasion de voir ce bateau et de lire ce que j’ai écrit plus haut en anglais et en grec. Pendant les fêtes de Noel, dès le jour de Saint Nicolas le 6 décembre, la municipalité sort le bateau de l’eau et le pose sur le quai devant la moderne petite statue de la liberté au petit pont. Il est très bien décoré et prend encore plus de valeur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aimeriez-vous voir de près l’Argo reconstruit en visitant la ville de Volos ?

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *