Les Dieux grecs et la mythologie grecque.

Les Dieux grecs et la mythologie grecque. Le culte des Dieux Olympiens dura presque 1.800 ans (1600-380 ap.J.C) jusqu’à l’arrivée du Christianisme

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est avec Homère au 8e sc que nous découvrons le répertoire de la mythologie grecque. Un peu plus tard, Hésiode nous parle de la création des Dieux dans la Théogonie. Le mot mythologie était cependant concret pour les Grecs de l’Antiquité car le culte grec avec ses Dieux montrait comment le monde fonctionnait. Les émotions et les sentiments de passion (amour et guerre etc) faisait partie de l’esprit grec. Les grands désirs et les grandes craintes par exemple sont alors les facteurs apparents dans la religion grecque. Le conscient et l’inconscient sont maitrisés par les Dieux qui expliquent le monde. Quelque chose de particulier aussi au culte grec, c’est qu’il respecte la force de la nature avec laquelle il explique aussi le monde.

Tout a commencé avec Chaos, un gouffre sans fond et orientation qui engendre la terre (en grec, Gaia) et le ciel (en grec, Ouranos). Et puis, sont nés d’étranges etres dont les titans et des divinités géantes comme Rhea et Cronos. Ce dernier épousa sa soeur Rhéa, tactique interfamiliale qu’on retrouve dans beaucoup de religions anciennes. Cronos tue son père pour se délivrer et prendre le pouvoir et puis il mange ses enfants au fur et à mesure qu’ils naissent. Rhéa lui livre un paquet emmailloté, soi-disant son dernier enfant. Mais, ce n’était qu’une pierre qu’avala Cronos. Rhéa cacha son fils Zeus en Crète.

Zeus, c’est le Dieu des dieux d’Olympe. Il vainc son père et nait alors le culte grec antique. Il sauva ses frères et soeurs. Il eut deux frères : Hadès, le dieu  des Enfers et Poséidon, le dieu de la mer. Il eut deux soeurs : Déméter, déesse importante « mère de la Terre » et Héra, déesse de la fécondité. Zeus n’était pas un époux fidèle. Il se lia à Léto pour mettre au monde les deux dieux d’Olympe Apollon et Artémis. Il eut un enfant de Maia, Hermès. Il se lia aussi à Dioné et la belle Aphrodite connut le jour. C’est avec Alcmène, une humaine qu’il eut Heraklès. Un héros qui fait la transition entre les Dieux et les hommes dont le royaume est sur le Mont Olympe en Grèce.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi les dieux d’Olympe ont une forme bien humaine ? Chaque Dieu de la mythologie a une fonction singulière sur terre pour les hommes mais ils ont tous une forme humaine. C’est la seule façon de faire transmettre la divinité dans l’ame des hommes sur terre pour toujours. C’est une chose qu’on ne voit pas dans le culte égyptien avec les formes d’animaux mais qu’on voit dans la religion chrétienne par exemple.

Les Dieux d’Olympe représentent la vie humaine sur terre. Les Dieux sont une représentation de l’homme en fait avec l’impulsivité de l’homme. Ils ont des conflits entre eux. Ils ont une vie tourmentée et ils vivent des intrigues comme chez les hommes. Ils représentent la vie de l’humanité. Ils décident du sort des hommes, lesquels n’ont pas besoin d’être justes dans leur vie. Les hommes doivent cependant se regarder par rapport aux Dieux. Les dieux peuvent être impressionnés par un homme qui exécute un exploit extra-ordinaire. Ce dernier pouvait cependant faire des erreurs et choisir un faux chemin dans sa vie sans être jugé pour cela.

Le mythe des races dans la mythologie grecque. L’homme s’est toujours considéré comme faisant partie du Cosmos. Il n’avait pas une place primordiale sur terre. On distingua, selon Hésiode quatre races d’êtres humains successives, dans lesquelles l’existence, d’abord idéale, se dégrade petit à petit. Pendant la race d’or, les hommes étaient bons et justes et étaient donc protégés par les Dieux mais ils disparaissèrent mystérieusement pour laisser place à la race d’argent qui ne va plus connaitre une vie paradisiaque mais une vie pleine de douleurs au fur et à mesure qu’elle murit. Arrogante, elle ne donne meme pas hommage à Zeus.  La race de bronze est guerrière et disparait toute seule et puis la race de fer apparait. Elle représente les hommes tels qu’ils sont encore aujourd’hui : des peuples qui se battent pour leurs villes mais qui deviennent aussi de plus en plus individualistes. Le mal est alors partout présent.

 

 

 

 

 

 

Prométhée est un titan entre les Dieux et les Hommes. C’est le fils d’un des fils d’Ouranos. C’est Prométhée qui créa l’homme sur terre avec des morceaux d’argile. C’est lui aussi qui a donné aux hommes le feu d’Olympe. Zeus ne lui pardonna jamais. Il l’attacha à un rocher sur le mont Caucase et son foie fut dévoré chaque jour par des aigles. 

Le role de la femme dans la Grèce antique ? Une société de mysogines existe à Athènes. La femme est cependant l’indispensable « Kalon kakon » , autrement dit, un beau diable . Si Athéna, née de la tete de Zeus, déesse de la sagesse, de la strategie militaire et des professionnels est exemplaire et protège la capitale grecque du meme nom Athènes, ce n’est pas le cas d’ Aphrodite, fille de Zeus et de la déesse Dioné. Cette dernière illustre tout ce qu’il y a de fatale chez la femme. Elle aveugle les hommes de par son irrésistible beauté. Et puis, le Dieu Héphaistos faconna de ses mains avec de l’argile l’humaine Pandora. C’est la première femme sur terre qu’envoya indirectement Zeus pour rendre la vie difficile aux hommes. Elle ouvrit par curiosité une boite cellée envoyée par les Dieux. Tous les maux de l’humanité se dispersèrent dans tout l’univers sauf l’Espoir, laquelle resta dans la boite pour son coté à la fois positif et négatif.

 

 

 

 

 

 

Les héros deviennent immortels. Héraclès ou Hercules est le fils de Zeus et d’une humaine ! : Alcmène fille d’un roi Mycénien. Héraclès symbolise l’homme juste et brave. C’est le héros le plus connu de la mythologie grecque. L’histoire la plus connue « Les 12 travaux » montrent la bravoure de cet homme devant les difficultés que lui posent le monde des hommes et des Dieux. Méritant de toutes ses aventures surpassées avec une force physique et psychique exemplaire, il devient immortel et va vivre à Olympe. Héraclès nous fait penser à Jésus, dans la religion chrétienne.

Les Grecs croyaient en la fatalité ? Oui, il y croyait. D’ailleurs, dans la mythologie grecque, les Moires, les 3 trois divinités du destin dessinent le sort d’une personne. Clotho tisse le fil de la vie, Lachésis le répare et Atropos l’implacable peut le couper. Oedipe est aussi le symbole de la fatalité quand il épouse sa mère et tue son père. Mais, d’un autre coté, l’Homme était capable de tracer sa destinée. C’est cette ambiguité qu’aimaient les Grecs de l’Antiquité. Si l’humain faisait une faute, ce n’était en tout cas jamais la faute des Dieux.

 

Comment on adorait les Dieux ? Les premiers dieux olympiens apparaissent à l’époque mycénienne déja (1500 av.JC.). Des temples dans des sanctuaires (Hiera ou lieux protégés par les Dieux) sont construits dans tout le territoire hellénique pour vénérer les Dieux. Des sacrifices et des offrandes sont effectués pour obtenir la grace des Dieux. Et, ils sont encore là pour parler en nous. Des milliers de visiteurs depuis 3.000 ans viennent sur les sanctuaires anciens. Zeus, Prométhée et Demeter sont adorés dans 700 cités. Chaque région et chaque profession ou activité étaient couronnées par un dieu protecteur. A l’intérieur des grands temples grecs, une statue géante du Dieu en or et en ivoire se dressait, comme par exemple Athéna au Parthénon sur l’Acropole d’Athènes.

Le comportement des hommes face aux Dieux. Les Dieux étaient immortels. Ils avait de la puissance et des connaissances. Ils pouvaient prendre la forme humaine quand ils le désiraient. L’homme devait respecter les Dieux et ne devait surtout pas les offenser. Une chose inéluctable est que les hommes ne doivent pas se sentir et se comporter comme étant supérieurs aux Dieux sinon ils sont chatiés. Alors que les humains doivent toujours controler leurs émotions et leurs sentiments. Ils devaient sans cesse choisir entre le bon et le mal. Ils devaient toujours se battre contre leur destinée.

 

 

 

 

 

 

Poséidon, musée archéologique  d’Athenes

 

 

 

Qu’auriez-vous à dire en ce qui concerne les Dieux grecs et le culte grec ancien ?

 

 

 

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *