Quoi faire le 1 er mai ? Une couronne de fleurs à la grecque

Quoi faire le 1 er mai ? Une couronne de fleurs à la grecque, pourquoi pas ?  Voici une coutume grecque très originale. Le 1er mai, c’est le jour du Travail en Grèce mais la tradition grecque veut que chaque famille grecque fasse une gerbe de fleurs fraiches qui symboliserait l’arrivée d’une nouvelle époque…

L’arrivée du printemps et de l’été est marquée par le 1er Mai feté en Grèce depuis l’antiquité. Le mot grec Μaia signifie Mère Nourricière et Maϊa est la mère d’Hermes, dans la mythologie grecque, d’ou aujourd’hui le mois de Mai.

Depuis quand on fete le 1er mai ? Le 1 er Mai symbolise en Grèce, et peut-etre ailleurs, la victoire de l’été sur l’hiver et donc de la vie sur la mort. Les fetes antiques au nom du dieu Dionysos se nommaient Anthestéries et commemoraient celui qui pouvait traverser l’obscurité hivernale. Les Grecs comme les Romains pensent ensuite que les fleurs représentent aussi la beauté des dieux et qu’elles apportent puissance, gloire, bonheur et santé.

Comment on fete le 1er Mai en Grèce ?

La célébration du 1 er Mai est aussi liée aux joies humaines pour le printemps, l’arrivée du soleil, de meilleurs températures qui permettent de pouvoir sortir, se promener. En Grèce, on fait une couronne de fleurs et de plantes trouvées dans la nature (des marguerites, des brins d’herbes sauvages etc) ou dans le jardin (roses, oeillets, etc) et on la pend au dessus de la porte d’entree de la maison.

Comment faire une couronne de fleurs a la Grecque ? Il faut d’abord faire un cercle rigide fait de grosses tiges de plantes ou de fleurs. Ensuite vous pouvez lier vos fleurs entre elles sur ce cercle à l’aide de ficelle(s).

Divers fetes ont encore lieu en Grèce comme la danse du Gaitanaki, Une danse en cercle faisant penser au cycle de vie ou en alternance apparaissent la joie et la tristesse, l’hiver puis le printemps, la mort et la vie (ou inversement).

En commemoration de la naissance de Jean le Baptiste (24 juin), du prophete ayant annoncé la venue du Christ et ayant donné le baptême a ce dernier sur les bords du Jourdain, nous faisons un feu dans un lieu public, dès que le soleil vient de se coucher. Les femmes dansent autour du feu et chantent des chansons traditionnelles dans le but de chasser le mal, les maladies et la mort. Les jeunes enfants, ayant mouillé leurs vetements, sautent par dessus le feu pour symboliser la chasse du mal.

      

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *