Syvota, dans un coin de terre paradisiaque

Syvota, joli petit coin de terre paradisiaque je dirais pour des vacances en Grèce occidentale. Encore un beau village grec en face de l’ile de Paxos.

 

Ou est Syvota ? C’est un village au bord de la mer sur la cote nord-ouest de la Grèce à 25 kms au sud de la ville d’Igoumenitsa (Igoumenitsa est à 2 kms de la frontière de l’Albanie). C’est un des villages assez touristiques de la cote ouest qui se développe avec 900 habitants permanents. Syvota se trouve dans une baie devant laquelle on peut faire le tour des iles inhabitées de St Nikolaos (avec un point d’ancrage), de Mourtos ou (Mavros Oros), de Mégalo Mourtemeno et Mikro Mourtemeno. Syvota ainsi que ses iles sont couvertes d’une riche végétation méditerranéenne mais ce qui est encore plus important, c’est la couleur de l’eau qui est incroyablement bleue et limpide. Vous savez peut-etre déjà que la mer ionienne autour de ses iles est véritablement turquoise. En ce qui concerne Syvota, on a l’impression de se trouver dans un petit complexe d’ile de la Polynésie !

 

 

 

 

 

 

 

 

Un peu d’histoire sur Syvota. Les premiers habitants enregistrés de la région sont les Thesprotiens, une tribu grecque de la région. Dans l’antiquité, l’endroit a été appelé Syvota. La bataille de Syvota au début de la guerre du Péloponnèse (433 av.J.C) opposait les Thresprotiens a Corfou. Au moyen-âge, Syvota, comme le reste de la région de l’Empire byzantin, faisait partie de l’impérialisme et du despotat de l’empereur Byzantin. Sous les Turcs, la ville etait appelée Mourtos. Après environ 500 ans de domination ottomane (1453-1913), Syvota est repris par la Grèce. Le village côtier de Syvota était occupé par pas mal d’Ottomans dont les Chams albanais. Ils ont été expulsés au debut de la 2e guerre mondiale pour avoir collaboré avec les puissances de l’axe.

Comment arriver a Syvota ? Soit vous arrivez par bateau d’Italie (d’Ancone ou de Venise), soit vous arrivez en avion à Thessalonique. Vous louez ensuite une voiture direction Syvota. Une autre option est d’arriver de l’aéroport d’Athènes et de prendre un vol national Athènes-Prévéza (Aéroport Aktion).

Ou loger à Syvota ? Il y a beaucoup des chambres à louer dans le village de Syvota mais il y a aussi de beaux complexes avec vue sur le port de plaisance de Syvota. Je viens d’arriver de Syvota ou j’ai passé un séjour d’une semaine avec ma famille et celle de ma soeur. J’avais réservé en mai aux Syvota apartments Muses, un superbe complexe avec vue magnifique sur la baie de Syvota (photo plus bas a gauche). Pour y aller, il faut juste marcher 300m sur une route qui monte bien. Les balcons sont grands et le standing intérieur et extérieur est bien pensé.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ou manger à Syvota ? La tres grande majorité des appartements ont une cuisine. Ceci dit, il y a des tavernes sympas sur le quai du petit port de Syvota. J’ai testé pour vous trois tres bons restaurants.  No1, je vote pour le restaurant Filakas. J’y ai mangé une belle daurade grillée au clair de lune, sous les doux lampadaires du restaurant carrément au bord d’une mini mini plage (attention, il faut réserver à 18h), No 2 je suggere le chaleureux restaurant Blue Coast avec ses plats qui sortent de l’ordinaire. J’ai adoré leur risotto. On est un peu retiré du quai, ce qui donne une belle tranquilité. Le personnel est très aimable. No3 je propose le bon restaurant Georgios à l’entrée du quai. Le seul hic, c’est qu’on est trop près des touristes qui passent devant vous sur le quai.

Ou boire un pot à Syvota ? Les cafés du quai sont grands et assez tranquilles. Le soir entre minuit et 2h du mat, ils mettent de la musique un peu plus forte mais c’est tout. La promenade sur le quai du port de Syvota est tres agreable. On voit beaucoup de familles se promener ; des Grecs surtout mais aussi des Italiens, des Anglais et des Européens du centre (Serbie etc).

Que visiter à Syvota ? C’est un coin de terre familiale ou on passe des vacances au bord de l’eau. Les principales plages de la région sont tres différentes. On peut lézarder sur la grande et belle plage de Plataria mais aussi sur les petites plages ancrées dans les petites baies de Syvota : Zavia, Megali ammos, Mikri ammos et Mega Drafti (photo plus haut), ma plage préférée car la mer y était plus que turquoise, peu de monde et un café tres sympa ou boire son ouzo. J’ai adoré la plage de Bella Vraka, ainsi que ses toutes petites plages à proximité, sur l’ilot de Mégalo Mourtemeno. A Bella Vraka, on peut faire du sport, de la planche et du canoé. J’ai aimé cette plage pour son calme (plage non organisée) et ses eaux peu profondes. J’ai pu nager agréablement avec ma nièce.

La plage appelée “Lagon bleu” est une sorte de «joyau caché» sur l’ile de Mourtos. L’eau est plus que bleue, la plage de graviers est relativement petite et sans accès sur le reste de l’île. C’est cependant une plage que j’ai adoré. La mer est autour de 22-23 degrés au mois de juillet pour atteindre 25-26 degrés en septembre.

 

 

 

 

 

 

Si vous n’avez pas votre propre bateau, louez un bateau pour découvrir des plages secrètes et votre propre coin de mer et laissez la magie des iles flottantes vous emporter. Personnellement, nous avons décidé d’aller sur un petit bateau qui prend 100 personnes, le plus beau, à mon avis (photo plus haut a droite). C’était le Syvota Cruises Delphin qui nous a emmene sur l’ile de Paxos (le port de plaisance et la baie de Mongonissi) et l’ile d’Antipaxos (plage paradisiaque de Boutoumi). Le trajet de 25 kms était d’une heure pour aller sur ces iles merveilleuses. Le billet pour une adulte est de 25 Euros et de 12,50 Euros pour un enfant. Nous avons aussi loué une petite barque de la mini-plage de Syvota pour faire un tour dans la baie. Cela nous a couté 20 Euros pour plus 1/2 heure.

Etes-vous pret(e) à visiter la region de Syvota ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *