Thirassia, à l’ombre de l’île de Santorin en Grèce

Thirassia, à l’ombre de l’île de Santorin en Grèce est une ile peu touristique à visiter durant ou après votre visite de Santorin. Cette ile grecque volcanique y ressemble puisqu’elle est son ile soeur autour de la caldeira.

Comment est Thirassia ? C’est une des quatre iles autour de l’ancien volcan dont l’éruption a eu lieu il y a 3.500 ans. Elle se trouve à l’ouest et à 2 kms de Santorin. Elle a 9 kms de superficie et elle compte 300 habitants permanents. Thirassia ne peut ressembler qu’à Santorin avec sa roche volcanique et son coté chauve et aride. L’ile n’a pas de réseau d’eau potable et elle se sert encore des citernes qui gardent l’eau des précipitations d’hiver. On va sur Thirassia pour plusieurs raisons qui sont les suivantes:

  • pour fuir la masse touristique de Santorin en juillet et aout. Ceci dit, c’est une ile à voir !
  • pour voir comment serait une petite ile volcanique près de Santorin.
  • pour jouir de la vue panoramique à 360o et de la vue sur Santorin.
  • pour découvrir les 20 très belles églises et chapelles de l’ile.
  • pour faire de la randonnée et découvrir les productions de l’ile (vin, maréchage).
  • pour découvrir l’histoire de l’ile (la vieille ville, les mines, l’évolution des découvertes archéologique).

 

 

 

 

 

 

 

Comment aller à Thirassia ? De Oia à Santorin, vous pouvez prendre le ferry qui ne met que 20 minutes pour arriver sur l’ile de Thirassia. En été, il y a plusieurs ferrys par jour.  C’est une toute petite ile que vous pouvez visiter à pied.

Ou loger à Thirassia ? Je suis allée à Thirassia en juillet 2011 avec ma famille pour 3 jours, suite à un séjour à Santorin. Nous avions réservé une maison d’hote aux Zacharo Rooms Thirasia. Les chambres étaient sympas mais ce qui nous a émerveillé le plus, c’était la vue qu’on avait sur la baie de Korfos et sur Santorin.

 

 

 

 

 

 

Histoire de Thirassia ? La caldera ou le coeur de l’éruption volcanique minoenne se trouvait sur l’ile de Stroggyli. Selon l’historien romain Pline, Tirassia s’est détachée de Santorin, suite à un tremblement de terre ayant eu lieu au 237 av.J.C.

QUE VOIR A THIRASSIA ?

Le village de Korfos est le mini-port de Thirassia ou les bateaux arrivent d’Oia, de Santorin. C’est un beau village avec quelques cafés, quelques très jolis restaurants dont un avec un moulin et des garages à bateaux au bord de l’eau.

 

Le village de Manolas est le village principale de Thirassia. Il se trouve au sommet de grands escaliers murés partant de Korfos. J’ai monté les 300 escaliers (n’oubliez de porter un T-shirt blanc, votre casquette et d’avoir avec vous une grande bouteille d’eau fraiche prise à Korfos). Ceci dit la montée peut se faire à dos d’ane, cela doit être amusant. Meme si Thirassia est assez près de Santorin (l’ile la plus touristique de Grèce), on peut dire qu’il n’y a pas beaucoup de monde en plein été. On peut voir les petites maisons blanches carrées cycladiques typiques de Santorin avec ses maintes décorations faites de vives couleurs (ocre, bleu, bordeaux). La vue de Santorin de Manolas est si envoutante qu’il s’avère bien difficile de partir.

 

 

 

 

 

Les villages de Potamos et d’Agrilia au coeur de Thirassia. En partant toujours à pied de Manolas, marchez un kilomètre sur la route qui vous emmène à Potamos, le 3e plus important village de l’ile après Manolas et Riva. C’est un magnifique village tout blanc avec pour fond toujours la mer Egée. Parmi d’autres églises superbes, c’est l’église de St Dimitrios qui est la plus belle avec son superbe campanile coloré (photo plus bas à gauche). Si vous continuez votre chemin sur 600 mètres, un peu plus loin, vous arrivez à Agrilia. C’est un endroit assez désert mais avec une vieille ville souterraine qui est vraiment curieuse à voir. C’était l’ancienne ville principale de Thirassia dans le temps (photos plus haut). On peut aussi voir la merveilleuse église de la Panaghia Lagadi avec ses décorations de vives couleurs sur les portes, les fenêtres et les bords de murs de l’église (en gros plan, plus bas à droite) . Je suis restée bouche bée en découvrant cette église !

 

 

 

 

 

 

L’église de Christos et les anciennes mines. Si vous continuez votre route d’Agrilia, vous arrivez 1,2 km plus loin à la petite église de Christos à 3 ailes qui regarde sur le coté ouest de l’ile, sur la mer Egée (photo plus bas à gauche). C’est une humble petite église dont les portes de son mur environnant est tout simplement en bois. Si on va encore plus loin sur un trajet de 700 m, on arrive sur les anciennes mines de l’ile (on exploitait la roche pour la construction du canal de Suez) ou l’Archéologie est en train de faire des découvertes. Je ne vous recommande pas d’y aller… de toute manière, l’accès n’est pas facile .

 

 

 

 

 

L’église du Prophète Ilias et le monastère de la Dormition de la vierge (en grec, Kimissi tis Theotokou). De Manolas, prenez à pied la route vers le sud. Au bout de 1,7 kms, vous allez découvrir la belle chapelle du Prophète Ilias sur un rocher. La vue est époustoufflante (photo plus haut à droite). Reprenez la route principale et faite encore 1,5 kms et vous découvrez le monastère de la Dormition de la Vierge. Un magnifique monastère se dressant sur le cap sud de l’ile, le cap Trypiti. En son intérieur, on peut voir une belle inconostase dorée. Le monastère est composé de 18 cellules qu’on a pu voir de l’extérieur. Un superbe monastère avec en plus une magnifique vue sur la Caldera. Je crois que c’est le lieu qui m’a le plus impressionné sur l’ile de Thirassia…


 


 

 

Le port de Riva (en francais, Ste Irène) est le port principal de l’ile. C’est à cet endroit que les bateaux en provenance des autres îles de l’archipel accostent. C’est le 2e village le plus peuplé de l’ile, après Manolas. De Riva, il y a un bus qui vous emmène à Manolas. Ceci dit, à Riva, on peut y trouver une ou deux tavernes sympas au bord de l’eau avec vue lointaine sur Santorin, que dire de plus…  Je suis allée voir l’église style vénitien de Ste Irène, à 1,3 km de Riva (photo plus bas)

 

 

 

 

 

 

Mon experience: Cette ile pourtant très proche de Santorin n’est pas touristique. Ce n’est pas une haute ile (295 m d’altitude) avec des maisons perchées sur les flancs comme à Santorin. Les villages sont peu nombreux et calmes et on ne trouve pas facilement ou loger. En plus, les tavernes ne sont pas toujours ouvertes le soir tard. Les plages aux caillous noirs comme à Santorin sur les plages volcanique noires peuvent paraitre repoussantes mais l’eau est propre bien sur. Sur l’ile, il n’y a pas beaucoup de voitures…. j’ai plutot l’impression qu’il y a plus d’anes et de mulets. J’ai visité l’ile a pied en ayant bien réfléchi avant à mes parcours, afin d’éviter de revenir sur la meme route. Cela veut dire qu’il faut aimer quand meme marcher et faire de la randonnée. Je partais visiter l’ile tot le matin jusqu’à 11h30 et le soir après 17h afin d’éviter les grosses chaleurs. C’est une ile qui m’a vraiment reposée après le brouhaha de l’ile de Santorin. J’y ai aimé cette proximité avec les habitants de l’ile. J’y aimais boire ma bière au bord de l’eau. C’est une ile adorable ou on peut se retrouver, remonter les batteries et mettre en place de meilleures résolutions pour l’avenir…. comme venir plus souvent en Grèce…

Avez-vous pensé à aller visiter la 2e plus grande ile de l’archipel de Santorin qu’est Thirassia ? 

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

One thought on “Thirassia, à l’ombre de l’île de Santorin en Grèce

  1. Un énorme merci pour cet article. En plein mois de juillet à Santorin et après le calme de Akrotiri… électrochoc à Oia avec son flot de touristes cherchant la photo parfaite. Grâce à votre article j’ai fui vers Thirassia des 8h le lendemain matin … seule au monde avec le locaux et dans un cadre préservé… tout ce que j’adore…. merci merci merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *