Dans les plus hauts villages de montagne grecque

Pour plus de fraîcheur, allez visiter certains des plus hauts villages de montagne en Grèce habités dans le passé par les Valaques. Découvrons ce monde grec des hautes montagnes.

J’ai vu certains de ces villages les plus élevés en Grèce. Ils sont accessibles en été et début d’automne en jeep avec certains connaisseurs du coin. Je vous présente plus bas mon palmarès des villages qui se trouvent à 1400 mètres d’altitude environ.

Qui étaient les Valaques ? Pour mieux comprendre pourquoi certains villages sont si hauts, apprenons-en plus sur les Valaques. C’était un peuple du nord de la péninsule des Balkans dont on parle en Grèce autour de 1100 après J.C. Les Valaques appelés Vlachi en grec faisaient partie de la  Nouvelle Rome de l’est et avaient adoptés le Christianisme qui était dans la grande zone des Balkans sous l’Empire byzantin (324-1453). Après le démantelement de l’Empire ottoman (1453-1922), le peuple Valaque ou Aroumain descend en Grèce s’il ne se dirige pas vers la Roumanie. Ils sont bergers et commerçants. Ils intègrent bien la vie grecque et parlent grec. Ils vivent dans tout le nord de la Grèce au dessus de la ligne horizontale Volos-Prévéza surtout dans les hautes montagnes du Pinde dont le grand village de Metsovo. Voici certains villages décrits plus bas où les Valaques vivaient en centaines.

 

 

 

 

 

 

1. Νéa Kotyli se trouve au sud-ouest de la ville de Kastoria dans le fin nord-ouest du pays sur un des versants du Mont Voϊο (de 1800m d’altitude). C’est un village à 1450m d’altitude. Ce village n’a plus que 50 habitants permanents environ. C’est un village construit en 1951, quelques années après la fin de la deuxième guerre mondiale et des guerres civiles qui ont suivi. L’ancien village de Kotyli (photo plus bas à gauche) a été détruit par ces douleureux évènements mais aussi par des glissements de terrains sur les versants. Dans cet ancien village abandonné qui se trouve plus bas à 1200m, on peut encore voir l’église centrale d’Aghios Gioryios et un petit pont de pierre du 19e sc bien conservé. J’en garde un bon souvenir. La visite de ce village a eu lieu lors d’une de mes deux visites de Kastoria.

 

 

 

 

 

 

 

2. Samarina (photo plus haut à droite) se situe à l’ouest de la ville de Grévéna dans le nord-ouest du pays sur un versant est du Mont Smolika. Samarina a une altitude de 1450m et c’est un village assez vivant en été autour du 15 août. Ce village a huit églises, dont la superbe église de la Grande Sainte (Mégali Panayia) datant du 19e sc.  Le village est divisé en quatre quartiers avec une belle grande place où tous se retrouvent à un moment donné pour un café ou autour d’une table pour déjeuner. La principale caractéristique de ce village est l’abondance des eaux coulants partout. Ce magnifique village fait le bonheur des randonneurs comme moi. Le paysage autour du village est vraiment à couper le souffle. J’ai visité ce village quand je suis allé chez une amie originaire de ce village.

3. Αétomilitsa (photo tout en haut) est encore plus à l’ouest de Kotyli donc à la frontière gréco-albanaise, pas loin du village de Konitsa. Ce village est à 1430m d’altitude sur un des versants du Mont Grammos. Il compte 300 habitants qui vivent de l’élevage mais qui descendent en hiver avec leurs troupeaux. Les clôtures et les tôles sur les fenêtres et portes des maisons témoignent de l’absence des occupants dès le mois d’octobre. Ce village est vivant du mois de mai jusqu’en septembre. C’est un formidable village tout construit en pierre avec une place où seulement deux tavernes sont ouvertes. C’est encore un coin pour les amoureux de la nature. Les paysages sur une forêt de hêtres contrastant avec les montagnes chauves sont subjugants de beauté. Ces paysages m’ont rempli de bonheur.

 

 

 

 

 

 

4. Κato Vermio ou Kato Séli (photo plus haut à gauche) est à l’ouest de la ville de Véria à une altitude de 1400m sur un flanc du Mont Vermio. Pendant la saison estivale et les vacances en général, la population du village augmente considérablement. Tout près, il y a la station de ski Séli réputée pour les grandes hauteurs de neige dans la région. C’est le village en grande hauteur le plus peuplé en Grèce. Pendant les jours autour du 15 août, les habitants ont l’habitude de faire une excursion dans la clairière de la forêt d’hêtres de Doukata, une forêt regorgeant de petits cours d’eau fraîche. J’ai visité ce coin puisque je passais quelques jours dans le village vert de Naoussa. Je retrouve les couleurs macédoniennes que j’aime : les couleurs claires de la pierre et le premier étage peint à l’extérieur en rouge-ocre et bleu ciel un peu foncé.

5. Fourka (photo plus haut à droite) se trouve à 1400m d’altitude et comprend autour de 80 habitants. Ce village se trouve entre Kotyli et Samarina lui-aussi sur un des versants du Mont Smolika. C’était un grand centre valaque où on parlait encore la langue aroumaine ancienne. Ils y contruisaient leurs cabanes et élevaient leurs caprins. C’est un village où la pierre grise des Epirotes règne et contraste avec les tuiles rouges des maisons. Les églises y sont très belles. Fourka est un village martyr avec toutes les batailles qui y ont eu lieu (refuge de résistants de la guerre civile, attaques des Italiens et Allemands pendant la 2e guerre mondiale). Le village se vide après la guerre mondiale. J’ai vu ce village le même jour de ma visite à Kotyli.

6. Nymphaio (photo plus bas) se trouve à 1350m d’altitude à 55km de la ville de Florina, dans le fin Nord-ouest du pays. C’est un “village traditionnel préservé” qui est devenu touristique pour la préservation de la faune (l’Organisation Arktouro protège les ours bruns par exemple). Le village s’appelait Néveska depuis la fin du moyen-âge pour prendre le joli nom grec de Nymphaio. Les Valaques qui habitaient ce village l’ont protégé pendant des siècles du monde musulman Ottoman. Ils étaient aux côtés des Grecs aussi pendant la Révolution grecque et la Combat macédonien contre les Bulgares. Je suis allée deux fois dans ce beau village fait en pierre dont les bâtiments sont fabuleusement bien préservés.

 

 

 

 

Aimeriez-vous aussi visiter les plus hauts villages valaques de Grèce dont je parle plus haut ?

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *