De la tour antique de l’Agora romaine à Athènes

De la tour antique de l’Agora romaine à Athènes, on découvre le centre de la capitale grecque avec émerveillement. La Tour des vents ou l’horloge hydraulique monumentale du 1er siècle av.J.C. est étonnante de beauté.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ou se trouve la tour antique ? Elle se trouve au pied de l’Acropole d’Athènes dans le quartier touristique de Plaka sur l’ancienne Agora romaine. Grace à cette tour, on découvre comment les anciens percevaient les vents, leur impact décisif sur leur vie quotidienne et l’importance de ce monument unique de l’antiquité. Cette tour au coeur d’Athènes était une sorte de station météorologique de l’époque qui estimait le temps et l’heure. Il était important pour les gens de la capitale d’avoir une notion précise du temps afin d’etre en mesure de progresser surtout économiquement parlant.

Qui a construit la tour des vents ? C’est Andronicos de Cyrrhus (de Syrie macédonienne), un grand astronome macédonien, qui a construit la tour au 1er av.J.C. C’est une oeuvre remarquable belle avec ses frises extérieures et son mécanisme intérieur

Description de la tour. C’est un monument octagonal compacte tout fait de style corinthien en marbre pentélique d’Attique. Elle a une hauteur de 12 metres, un diamètre est de 8m environ. Chaque face a une largeur de 3,20 m. Sur les huit faces en haut de la tour, on distingue bien les divinites des huit vents principaux, d’ou le nom de “Tour des Vents”. La batisse comporte deux portes, l’une en face de l’autre.

Quelle est la fonction de la Tour antique ? C’etait une horloge hydraulique qui servait à estimer le temps au mode ancien. Son mécanisme était très précis. Il y avait deux réservoirs, un plus haut que l’autre. L’eau de l’Acropole atteignait les réservoirs et dans celui d’en bas, il y avait un flotteur attaché à une mince chaîne de bronze. Quand le niveau d’eau montait, le flotteur tirait la chaîne, qui à son tour faisait tourner le mécanisme de l’horloge au centre de la tour. Toutes les 24 heures, le petit réservoir se vidait et cela équivalait à l’accord de l’horloge. On peut encore voir des traces de sa cuve circulaire et de ses canalisations, lesquelles etaient liées a un réservoir cylindrique extérieur qui alimentait l’horloge tout au long de la journée.

et une horloge solaire. Chacune des faces de la Tour face au soleil à un moment de la journée était dotee d’un cadran solaire situé juste en haut de la tour. Par conséquent, impossible d’ignorer l’heure, si vous vous trouvez près d’elle.  Enfin, le toit conique en pente douce tenait une girouette pivotante dont la pointe allait dans la direction du vent.

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelle est l’histoire de la Tour à travers le temps ?  Au 4e sc environ, elle a servi de petite église byzantine pour devenir au 18e sc et 19e sc un tekke (espace pour la prière) protégés par les Derviches (des ascetes de l’Orient). La tour eut alors des fenetres.  C’est en 1843 que les archéologues ont fouillé toute l’Ancienne Agora. C’est en Aout 1916 que la Tour a été rénovée afin que les visiteurs a Athènes puissent la visiter.

Les huit Vents de la Tour a la bonne place. Dans l’Antiquité gréco-romaine, l’habitude est donc de distinguer huit vents principaux, lesquels sont représentés sur le haut de la tour des vents. Il est intéressant de les découvrir. Je ne m’y connais tres peu en météorologie mais avec ces représentations, je dois dire que ce fut une bonne initiation pour moi.

 

 

 

 

 

 

Le borée (en grec Vorias), c’est le vent froid du nord qui vous gèle l’hiver et qui apporte la neige dans la partie nord de la Grèce. C’est aussi celle qui vous rafraichie un peu en début et en fin d’été dans le pays. Sur la face de la tour, on voir un personnage barbu, les cheveux hérissés, habillé d’une robe emportée par les tourbillons du vent. Il tient une grosse conque dans laquelle il souffle.

Le Caecias (en grec Kaikias), c’est un vent humide, froid et violent du nord-est qui apporte les nuages et puis la tempete. Sur une face de la tour, on distingue un homme barbu qui tient un bouclier couvert de grêlons.

L’Apeliotes en grec veut dire “du soleil” -d’ou vient le soleil- et c’est ce qui correspond au levant. C’est un vent de l’est doux et humide soufflant en Europe méditerranéenne pour y apporter la pluie. Sur une face de la tour, on peut voir un jeune homme portant une tunique remplie de céréales, fruits et légumes.

L’Euros est en vent du sud-est automnale qui apporte la pluie. On l’appelle aussi Sirocco.  Il est personnifie lui-aussi sur une face de la Tour des Vents. Un homme mur et barbu porte une lourde tunique pour se protéger du vent et de ses éléments.

Le Notos (en grec Notias) est le vent du sud qui souffle en Méditerranée l’été. Il est chaud, humide et violent et apparait en fin d’ete d’habitude pour annoncer une tempete. Il est représente sur la face sud de la Tour des Vents par un personnage déversant l’eau d’un vase qui entraine la pluie.

Le Lips (en grec moderne, Livas) est un vent du sud-ouest sec, chaud et violent provenant de Lybie qui soufflent en été. On l’appelle aussi Garbis en grec et Libeccio en latin. Il est parfois si chaud qu’il brule les récoltes, s’il dure trop longtemps. Il est bien personnifié sur une des faces de la Tour des Vents. On y diσtingue un jeune homme pendu à l’avant d’un bateau, assurant des vents favorables.

Le Zéphyros ou Pounentes en grec est un vent d’ouest qui commence habituellement en haute mer. Il peut donner des rafales très fortes provenant de l’ouest. L’été, il est plus résistant tandis qu’en hiver, il alterne avec le vent Tramontana  (vent du nord-est et nord). Sur une face de la Tour des Vents, on voit un  jeune homme sans barbe jetant  dans les airs des fleurs provenant de l’interieur de sa cape.

Le Sciron ou Maistral (en grec Maϊstrali) est un vent du nord-ouest qui souffle en été dans l’Adriatique. , quand la pression est faible dans le sud-est de l’Europe. En Grece, c’est un vent fraîs qui quand il souffle présage de très bonnes conditions météorologiques. Sur une des faces de la Tour des Vents, on voit homme barbu eparpillant des cendres incandescentes tirés d’un vase pour signifier le début de l’hiver.

La Tour des vents est un tres beau monument que vous devez voir sur l’Ancienne Agora. Si vous l’avez vue, quelles ont été vos impressions ?

 

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *