L’Achillée millefeuille, l’arme du battant

L’Achillée millefeuille, l’arme du battant. Une plante qui régule la circulation du sang. Une herbe calmante a avoir dans son placard.

 

L’Achillée millefeuille (Achillea millefolium L.) est une plante herbacée et hérissée en fleurs (blanches, roses ou pourpres) structurée sur un capiture. On la trouve un peu partout dans les prés mésohydriques et peu boisés de l’hémisphère nord. Elle possède plusieurs noms vernaculaires mais retenons l’herbe du militaire. Selon le naturaliste romain Pline (1er sc), son nom provient du héros grec Achille, protagoniste de la guerre de Troie, qui s’en servit pour guérir ses blessures, celles de ses compagnons ainsi que celles du roi Télèphe, roi de Mycènes en Grèce. Depuis l’antiquité, on l’utilise pour arrêter le saignement abondant suite à des blessures.

  • L’Achillée était et est un astringent et une arme hémostatique c’est-à-dire qu’elle stoppe le saignement externe.
  • Elle a aussi la vertu d’arreter les hémorragies internes des poumons, des intestins, de l’estomac, des reins, les saignements de nez.
  • Pour le nez qui saigne, on met du jus d’Achillée sur un petit tissu inseptisé, lequel est enfoncé dans la narine.
  • Elle possède des propriétés analgésiques. Si on mache des feuilles fraîches d’Achillée, le mal de dents disparait.

Aujourd’hui, cette plante est devenue utile pour les gens fatigués et surmenés organiquement. Elle est riche en cuivre et huile essentielle de plantes. Elle comprend, en autres, des nitrates, des sels phosphoriques, des tanins, des acides aminés, de l’acide salicylique, des sucres, des alcaloïdes et des flavonoïdes. Elle a des propriétés :

 

 

 

  • anti-inflammatoires et anti-allergiques.
  • antispasmodiques.
  • antihémorragique.
  • antiseptiques et cicatrisantes.
  • analgésiques et hypotensives autrement dit calmantes.
  • antioxydantes. Elle purifie le sang des toxines.

Et elle…

  • est diurétique.
  • aide a la digestion.
  • combat la fièvre. Elle fait augmenter la transpiration.
  • facilite la circulation sanguine et on l’utilise contre les varices, les phlébites et les hémorroïdes. Elle a des propriétés vascodilatatrices et agit donc contre la tension artérielle. Elle est proactive contre la thrombose, l’athérosclérose et l’ischémie.

L’huile essentiel de l’Achillée est obtenue par distillation avec la vapeur de ses fleurs. Le liquide est vert-bleu avec une odeur douce et fraiche d’un gout rugueux et amer. Cette huile qui n’est pas comme les autres (glycérides). Elle est utile pour combattre les attaques d’insectes. Le liquide provenant de la distillation avec l’huile essentiel est bon pour la peau. Ceci dit, pour usage extérieur en général, mieux vaux l’utiliser en jus, en cataplasme de feuilles échaudées ou en poudre (ses feuilles).

L’Achillée en infusion ou décoction pour les femmes. Elle calme les muscles de l’utérus et beaucoup d’anomalies gynécologiques comme l’aménorrhée ou la dysménorrhée avec les intenses maux du bas du ventre. Elle aide aux troubles de la ménopause et spasmes utérins selon le medecin Jean Valnet. Εlle régule la mentruation et fait diminuer le cas hémorragique des règles.

 

 

L’Achillée diffusée est anticonvulsive et spasmolytique. On l’utilise alors contre les spasmes nerveux, l’asthme, la colite ulcéreuse et les troubles du systeme gastriques. Cette plante calme les muscles lisses intérieurs. Ceci dit, elle tonifie le système digestif. Elle stimule la sécrétion de la bile, ce qui prédispose au bon fonctionnement du foie et donc à la digestion des aliments gras.


L’Achillée a été utilisée en tisanes et il fut un légume très populaire au 18e sc. Les jeunes feuilles sont censées être un légume-feuilles agréable, cuits comme les épinards ou fait en soupe. Le gout est doux et légèrement amer. Les feuilles peuvent également être séchées et utilisées comme une herbe dans la cuisine.

 

 

L’Achillée aromatique. Au moyen-âge, l’Achillée était un gruit utilisé dans l’aromatisation de la bière avant l’utilisation du houblon. On utilisait aussi les fleurs et les feuilles pour fabriquer des liqueurs amères.

Une plante bien utile donc. A utiliser avec modération. Discutez de son utilisation a votre médecin de famille.

Utilisez-vous l’Achillée ou connaissez-vous une plante qui a les memes propriétés ?

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *