Le premier décathlon en Grèce

Le premier décathlon a son origine en Grèce. Il est tiré du pentathlon faisant partie des Olympiades de la Grèce antique. L’histoire du décathlon remonte à l’année 708 av. J.C à Olympia au Péloponnèse.

 

 

 

 

 

Dans la Grèce antique, les Jeux jouaient un rôle important dans la vie des garcons Grecs seulement (ce n’était pas pour les filles grecques). L’activité physique dont la gymnastique constituait presque la moitié de l’éducation des Grecs. Le citoyen idéal était en forme dans le corps (autrement dit en pleine santé) et accompli dans l’esprit et l’âme. Une caractéristique est le dicton grec ancien qui dit “esprit sain dans un corps sain” (en grec ancien : «Νους υγιής εν σώματι υγιή».

Les compétitions de l’Antiquité étaient liées au culte. Chaque événement avait lieu en l’honneur d’un Dieu, lequel était aussi protecteur de ces luttes. Les jeux athlétiques étaient présents dans toute célébration antique ; ils étaient même célébrés pour commémorer des défunts importants ou les ambassadeurs accueillis dans une cité. Les événements qui incluaient les jeux étaient la course, le pentathlon et les épreuves équestres. La course était distinguée avec la course de vitesse et la course d’endurance. Il y avait des terrains de sport, tels que le stade, le gymnase et l’hippodrome, qu’on ne rencontre pas seulement devant les grands sanctuaires mais aussi dans la majorité des cités grecques. C’est au gymnase qu’on formait des athlètes et qu’on préparait les adolescents grecs pour leur service militaire.

 

 

 

 

 

 

Le pentathlon. Il y a 2.700 ans à peu près, le pentathlon était composé de cinq disciplines à la suite : la phase du “triagmos” autrement dit saut en longueur, javelot et le disque (5 essais en tout pour les trois épreuves), et puis la course de vitesse (200 metres environ ou un tour de stade à l’époque, photo plus haut a gauche, vase antique) et enfin la lutte (photo plus haut a droite, relief de marbre). Le pentathlon ne durait qu’une journée. On choisissait les athlètes grecs (et seulement Grecs) les plus qualifiés du service militaire de l’époque. Chacune des épreuves était utile lors d’une bataille. A Olympia, ces Jeux Olympiques avec ses athlètes nus avaient lieu sur une arène de sable devant le temple de Zeus alors que le reste des épreuves se déroulait dans le stade d’Olympia. Les femmes étaient interdites d’accès sur l’espace des jeux.

Les épreuves du pentathlon. Le disque prenait place sur une petite colline et non pas comme aujoud’hui à plat sur le terrain. Pour le javelot, l’athlète tenait stable le javelot avec une sangle au milieu de la barre et non pas entre ses mains comme aujourd’hui. Pour le triple saut, l’athlète avait des haltères dans les mains pour etre projeté plus loin (photo plus bas a gauche, vase antique). Si un même athlète remportait tout le “triagmos”, il était déclaré vainqueur et les deux dernières épreuves n’avaient pas lieu du tout. On avait une grande estime pour les pentathlètes car ils étaient vraiment des spécimens de beauté physique.  Le philosophe Aristote parlait d’ «un corps capable de supporter tous les efforts, aussi bien celui de l’hippodrome que celui de la force corporelle”. En fait, le pentathlon était un sport qui exigeait toutes les forces humaines de l’athlète autrement dit physique, spirituelle et mentale.

 

 

 

 

 

 

Le pentathlon vient de la mythologie. Le mythe qui trahit la grande importance que les Grecs antiques ont accordé aux jeux du Pentathlos appartient au cercle argonautique et plus particulièrement au passage des Argonautes sur l’ile de Lemnos. Sur l’île du dieu Héphaïstos, la reine Hypsipyle a accueilli les Argonautes et a organisé des jeux sportifs en leur honneur avec pour cadeaux des prix luxueux. Puis Jason (le chef de l’expédition des Argonautes), pour honorer Pelée (le père d’Achille) sorti premier dans la lutte et deuxième dans toutes les autres compétitions, a uni les cinq sports et Pelée fut donc déclaré pentathlète pour sa performance athlétique et ses prouesses martiales.

Le décathlon. Le mot decathlon vient du grec deka (qui signifie “dix”) et de athlon (qui signifie “compétitions”). Il est composé de dix épreuves lesquelles comprennent quatre courses (le 100 mètres, le 400 mètres, le 110 mètres avec haies et le 1.500 mètres) de trois sauts (en longueur, en hauteur et à la perche) et de trois lancers (le poids, le disque et le javelot). Le décathlon dans sa forme officielle a lieu pour la première fois aux Jeux Olympiques de Stockholm en 1912.

Les Jeux Olympiques modernes. À l’échelle internationale, des initiatives ont été prises pour faire revivre en partie les Jeux Olympiques de la Grèce antique. Un pionnier dans cette action de revie est le baron français Pierre de Coubertin qui, avec ses efforts intenses, a réussi à atteindre son objectif. Et donc, en 1896, les premiers Jeux Olympiques modernes ont lieu à Athènes.

Mon avis sur les Jeux Olympiques modernes par rapport au J.O. de la Grèce antique. Quand vous voyez les Jeux Olympiques tous les ans, vous penserez à l’origine de ces Jeux vivants depuis 2.700 ans. La différence est qu’aujourd’hui, il existe de dizaines d’epreuves sportives et le problème du dopage des athletes. Dommage qu’on veuille, avec le temps qui passe, un exercice physique au delà des capacités physiques humaines. Les Jeux perdent la gloire qu’ils avaient jadis du 8e au 4e sc av. J.C. Aujourd’hui, tout se fait au nom de l’argent alors qu’à l’époque c’etait le nom du vainqueur et son honneur qui comptaient seulement aux yeux de la cité et c’était tout mais assez. Le vainqueur était couronné d’une modeste couronne faite d’une branche d’oliviers…

 

 

 

 

 

 

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *