Les méduses en Grèce

Quelle est la liste des méduses en Grèce ? Les méduses sont elles dangereuses en Grèce ? Ce sont des questions qu’on se pose tous sur les méduses.

 

 

 

 

De plus en plus de méduses en mer méditerranéenne. La plupart des espèces méditerranéennes ne sont pas dangereuses. Εlles deviennent cependant de plus en plus nombreuses meme en nombre/espèce, à cause de la surpeche, phénomène rencontré aussi en Grèce et à cause de la température de la mer qui s’accroit. La surpeche avec la disparition du poisson et des tortues de mer laisse la place aux méduses qui n’ont plus d’adversaires en mer. Ceci dit, les méduses ne doivent pas constituer une menace pour le tourisme, meme si elles apparaissent en masse tous les 8 ans environ. Il suffit de savoir quand il faut ou il ne faut pas nager en mer.

Quelles sont les méduses en Grèce ? Elles sont au nombre de quatre en général.

1.La méduse appelée communément œuf au plat et en Grèce Saloufa, c’est la Cotylorhiza tuberculatanus. Cette méduse gélaniteuse à ombrelle, comme toutes les méduses, se déplace indépendamment en faisant de lents mouvements d’impulsion. Elle se déplace au gré des courants. Elle n’est pas urticante pour l’homme. Il y en a beaucoup en méditerranée en mer adriatique et en mer Egée fin aout début septembre. Elle vit à la surface de l’eau et elle se nourrit de microplancton. En général, elle ne fait pas plus de 40cm. Vous pouvez la prendre dans vos mains. J’ai vu des baigneurs les laisser sur leur corps. Ils disent que c’est bon pour la santé…

 

 

 

 

 

2. La méduse appelée communément Yali en grec, c’est l’Aurélia aurita et elle est très connue en Grèce. Cette méduse gélaniteuse comme la méduse oeuf au plat se nourrit de plancton et de larves de poissons à l’aide de ses cellules knidaires, lesquelles se trouvent dans ses tentacules. Elle a la forme d’un parapluie. Elle est plate et transparente avec quatre cercles distincts (en forme de fer à cheval) au milieu. Elle n’est pas urticante pour l’homme. On la trouve en été en Grèce. Les gens s’amusent à la faire sortir de l’eau mais il vaut mieux la laisser vivre dans l’eau ! Et puis, si on la laisser sécher sur le sable, elle va commencer à se décomposer, à sentir mauvais et à attirer les guepes et autres insectes. 

 

 

 

 

 

 

3. La méduse appelé communément La grande bleue, c’est la  Rhizostoma pulmo. Elle est de grande taille (jusqu’a 60 cm) avec comme une ombrelle et 8 bras. Elle a une couleur bleuâtre avec une nuance pourpre à l’auréole vers l’intérieur. Elle est considérée une des méduses anatomiquement des plus complexes. Elle est peu urticante. On la trouve dans toute la méditerranée en début d’ été quand la température de l’eau monde et elle disparait début septembre. On peut voir de tout petits poissons s’y cacher sous sa poche.

 

 

 

 

 

4. La méduse appelée communément Tsouchtra, c’est la Pelagia noctiluca est la seule qu’on trouve en été en Grèce et la seule qui est dangereuse pour l’homme. On la trouve la plupart du temps assez loin de la cote mais les courants peuvent l’amener au bord du rivage. Le problème est qu’on la voit difficilement dans l’eau parce qu’elle est de petite taille et qu’elle est transparente dans l’eau. En fait, elle est de couleur pourpre et son diamètre est d’environ 5 cm. On peut la voir dans l’eau la nuit car elle phosphorise. Cela est peut-etre un joli spectacle mais restez loin d’elle.  En général, si vous avez l’intention de nager dans des eaux avec nombre de méduses de ce genre, les gens vous previennent avant que vous entriez dans l’eau. Donc, pas de soucis.

 

 

 

 

 

Que faire en cas de piqures de méduse Pelagia noctiluca ? Les symptômes les plus courants d’une piqûre de méduses sont une douleur immédiate, des démangeaisons, des brûlures, de l’enflure avec des  rougeurs là ou les tentacules remplies de neurotoxines ont collé.

 

 

 

 

 

 

1. Il ne faut surtout pas gratter mais enlever les tentacules qui seraient collées sur votre corps mais pas avec vos mains car les tentacules vont vous piquer.

2. Bien rincer vos plaies avec de l’eau de mer. Remplissez vos mains de sable et frottez là ou vous avez été piqué. N’utilisez surtout pas d’eau douce car elle active les piqures des tentacules qui seraient encore collées à la peau.

3. Mettez sur les plaies de l’ammoniaque (liquide ou bâton). Si vous n’en avez pas,  prenez du vinaigre ou de la mousse à raser. Après un certain temps, rincez à l’eau froide. Posez ensuite des compresses d’eau glacée

4. Si l’état de la personne ne s’améliore pas après une heure ou si les piqures sont nombreuses (sur une grande surface), il vaut mieux aller le plus vite possible à l’hôpital. Il feront une piqure à la cortisone.

 

 

 

 

 

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *