L’ile de Pserimos, un bout de terre grecque

L’ile de Psérimos, un bout de terre grecque entre Kalymnos et Kos, un endroit parfait pour passer des vacances à la plage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi aller à Psérimos ? C’est une petite ile du Dodécanèse qu’on visite pour les raisons suivantes:

  • pour quitter un peu les îles de Kalymnos ou de Kos
  • pour un séjour de quelques jours sur une île pas comme les autres,
  • pour les amoureux de randos,
  • pour ses eaux cristallines et la sérénité rédemptrice,
  • pour les bains de soleil du matin mais aussi les couchers de soleil magiques,
  • pour les idylliques soirées sous le clair de lune, à la table d’une taverne traditionnelle.

Où est Psérimos ? On l’appelle aussi Capari. C’est une île entre Kalymnos (port de Pothia) et Kos (port de Mastichari) dans le Dodécanèse (4 kms  environ les séparent). Cette île ne fait pas plus de 265m d’altitude. Elle n’est qu’à 8 kms de Bodrum, sur la côte turque. Elle ne compte pas plus de 80 habitants permanents sur l’île et elle appartient au département de Kalymnos. C’est une île de 14km2 avec des collines et des vallées couvertes d’oliviers (plusieurs milliers d’arbres). Du coté est de l’île, on découvre le petit golfe de Vassiliki et du coté ouest la baie de Psérimos avec le village principal de l’île et un peu plus à droite l’îlot de Plati. L’île vit du tourisme, de l’élevage de caprins et de la pêche. On aime cette île pour ses plages bien cachées dans les baies de l’île et ses bonnes petites tavernes.

Comment aller sur l’ile de Psérimos ? Vous pouvez arriver sur l’île aussi bien de l’île de Kos que de celle de Kalymnos (45 min de voyage) en ferry. C’est une île touristique seulement en juillet et en août. Vous y trouverez le calme si vous quittez le port de l’île la journée, après 19h (quand les petits bateaux de croisières partent) ou si vous y allez en juin et en septembre. Une île presque sans voitures : Oui, sur l’île, il n’y a pas de routes mais plutôt des chemins, donc tout se fait à pied !

Où loger à Psérimos ? Au Psérimos villas, bien sûr. Je suis allée sur l’île avec ma famille il y a deux ans déjà en plein été, après un deuxième séjour sur l’île de Kalymnos. Il n’y a pas beaucoup d’hôtels sur l’île. J’avais réservé à l’avance. Ce complexe se trouve bien positionné, avec des terrasses ensoleillées et une superbe vue sur la mer. Notre appartement était excellent avec une kitchenette. Le complexe dispose également d’une piscine mais bon, on préférait la mer.

Les drapeaux grecs sur les côtes de Psérimos. Il y a de grands drapeaux grecs déssinés sur les rochers des côtes de l’île de Psérimos pour rappeler aux Turcs qu’ici, on ne touche pas.

 

 

 

 

 

 

 

Le port d’Avlakia et le village de Psérimos. C’est le village principale de l’île où arrivent sans cesse dans la journée les petits bateaux des îles d’à côté. On y trouve des appartements et des chambres à louer, des tavernes, des cafés et des magasins de souvenirs. J’ai bien sur aimé les basses maisons blanchies à la chaux aux fenêtres et portes turquoises. Les vacanciers aiment cet endroit pour sa plage sableuse aussi. Les eaux de la mer sont peu profondes, transparentes et limpides. C’est vraiment comme une vaste piscine. Avlakia est protégée tout autour par des rochers.

Les belles plages de Vathy et Marathounta. Moi, je préfère les plages et les endroits plus calmes. Je me suis donc promenée jusqu’à Vathy (photo plus bas). C’est une superbe plage située coté est à 35 minutes de marche à pied de la taverne “Pserimos” d’Avlakia. Le chemin est assez bien délimité et il vous conduit directement jusqu’à cette plage non organisée. La plage de galets de Marathounta se trouve dans la partie nord de l’île de Psérimos. La plage n’est pas organisée. Un sentier mène jusqu’à Marathounta après une randonnée de 45 minutes. Il y avait là une fabrique de tuiles, mais maintenant vous ne verrez qu’un bâtiment délabré…. Il y a d’autres plages mais elles se trouvent dans des baies accessibles par la mer (par ex. Gyalo dans le sud).

L’ilôt de Plati. Juste à l’ouest de Psérimos, on peut aller voir l’îlot de Plati qui est inhabité. Il y a quelques petites plages aux eaux profondes et claires. Pour les visiter, vous pouvez prendre un bateau d’Avlakia.

L’église de Kimissi tis Theotokou (photos plus bas à gauche). On ne retrouve sur l’île que très peu de vestiges des basiliques prochrétiennes (colonnes, chapiteaux, piliers d’iconostase) dans les églises actuelles de Kimissi tis Théotokou et Panayia Grafiotissa et dans le cimetière. L’église de Kimissi tis Theotokou est située dans le village principal de Psérimos, à une distance d’environ 200 m du port d’Avlakia. Elle a été construite au 18e sc. Elle a un un grand clocher très impressionnant. Dans l’église, il y a l’icône miraculeuse de Kimissi tis Théotokou (en francais “Dormition de la Vierge”). L’icône est nommée “Mélachrini” (en francais, “Brune”) à cause de la couleur sombre de la Vierge Marie, probablement à cause de son style russe. L’église est évidemment célébrée le 15 août. La veille, il y a une procession de l’icône de la Vierge de l’église au port. Une fête villageoise a ensuite lieu. La fête se poursuit jusqu’au matin et se termine lorsque le prêtre frappe la cloche de l’église pour signifier la fin de la fête.

 

 

 

 

 

 

L’église de Panayia Grafiotissa (photo plus haut à droite). Non pas seulement l’église mais aussi la plage de Panayia Grafiotissa sont également très belles. Pour y arriver, vous aurez 40 minutes de randonnée du port de l’île. L’église de Panagia Grafiotissas se dresse juste sur la côte. C’est impressionnant. La petite chapelle blanche construite à la place d’un ancien temple chrétien est si proche du rivage !

Mon expérience sur l’ile de Psérimos. C’est une petite île féérique que j’ai adorée. Bien que j’y sois allée en août, je trouvais des moments de calme, surtout en fin de soirée. Nous avons beaucoup marché sur cette île, heureusement que ma fille avait déjà 17 ans. Il faisait très chaud, donc nous partions vers 11h pour visiter les plages de l’île et nous rentrions vers 17h. J’aimais mes après-midis à Avlakia et mes dîners dans les petites tavernes, les pieds dans le sable….

Etes-vous déjà allé(e) sur l’ile de Psérimos ? Qu’auriez vous à ajouter ?

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *