Que voir à Héraklion en Crète en 3 jours ?

Que voir à Héraklion en Crète en 3 jours ? Une ville Crétoise Grecque avec une longue histoire tumultueuse aux belles images venitiennes aujourd’hui

 

Vous etes arrivé(e) en avion à Héraklion afin de passer des vacances en Crète. C’est l’occasion de passer quelques jours dans cette ville d’influence vénitienne. Cette ville est la 4e plus grande ville de Grèce (160.000 habitants), apres Athènes et Thessalonique et Patras. C’est par conséquent la plus grande ville de Crète et on y aussi le plus grand port de Crète. Mais que visiter à Héraklion ?

D’abord ou loger à Héraklion ? On passe presque toujours par Héraklion pour visiter la Crète car c’est une destination pas cher en avion des grandes villes européennes. J’ai vu la ville plusieurs fois mais la derniere fois, j’ai sejourné à l’Infinity City hotel. C’est un hotel plutot sympa pas très cher avec une superbe vue sur la mer. En tout cas, c’est tout ce qu’il nous faut pour 3 jours…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un peu d’histoire…

Héraklion est une ville qui existe depuis 3.500 ans, depuis la civilisation minoenne. Elle prospéra durant la période mycénienne. Des traces d’habitation ont été aussi trouvées au cours de l’époque grecque classique, puis hellénistique et enfin romaine. L'”Arabocratie” sévit des 820 dans la ville mais les Byzantins chrétiens reprennent la ville en 960.

La prospérité d’Héraklion avec les Vénitiens. En 1204, apres la prise de Constantinople (La Ville des Byzantins) par les latins, la ville désormais passe aux Vénitiens, lesquels batirent plus de 200 beaux édifices qu’on peut encore voir aujourd’hui : Palazzo Ducale (=Le Palais du Duc), l’Eglise St Marc, l’Eglise de la Grande Sainte des Croisés (en grec, Panayia ton Stavroforon), la Loggia, la Source de Morosini, l’église orthodoxe de Ste Catherine…. Les plus grandes oeuvres s’avèrent etre cependant les Murs vénitiens (construit avec des renforts importants des le 15e jusqu’en 1570, photo plus bas a gauche) et le Port (contruit au milieu du 16e sc) composé de deux jetées : la plus petite appelée Mikro Koulès et la plus grande appelée Koules qui fut la base d’une grande  forteresse Koulès.

 

 

 

 

 

 

 

Voici plus bas mon Top 10 des endroits à voir absolument a Héraklion…

1. La forteresse Koulès. L’imposante forteresse médiévale de Koulès a sa place imposante au bord de l’eau, coté nord du port. Son vrai nom est Rocca al Mare, appelée ainsi par ses fondateurs vénitiens. Elle prit le nom de Koulès par les Ottomans. La forteresse avec ses immenses couloirs et cellules obscures a aussi été une prison pour de nombreux rebelles crétois. Koulès a une belle vue sur Héraklion depuis les remparts. De nos jours, aux pieds de la forteresse, on trouve le port avec ses bateaux de pêche et pas mal de restaurants de poissons.

2. La rue du 25 Aout (photo plus haut à droite). Cette rue piétonnière qui tire son nom d’un massacre de «martyrs» Chrétiens s’étant produit en 1898. C’est la rue la plus historique et la plus belle d’Héraklion avec ses superbes bâtiments néoclassiques, avec la Loggia vénitienne et l’église d’Aghios Titos reliant le port vénitien à la place des Lions. Pendant l’ère vénitienne (14-15e sc), cette rue s’appelait Rouga Maistra, tandis que les Turcs l’appelaient plus tard Vezir Tsartsi.

3. Le musée archéologique d’Héraklion (photo plus bas à gauche). La collection des antiquités minoenne dans le Musée archéologique d’Héraklion est la plus importante au monde et ce musée est considéré comme le plus important musée de la civilisation minoenne. Il est classé comme l’un des plus notables musées en Grèce et l’un des plus importants en Europe.

 

 

 

 

 

4.  Le musée historique d’Héraklion (photo plus haut à droite). Ce musée retrace 1.600 ans d’histoire, du début de l’époque chrétienne jusqu’à aujourd’hui. Vous verrez l’occasion d’admirer des icônes religieuses, des pierres sculptées, des céramiques, des textiles et des costumes des époques byzantine, vénitienne et ottomane, ainsi que des espaces dédiés a la résistance crétoise pendant la seconde guerre mondiale. Tout est très bien présenté et puis, il y a un café dans un petit jardin tranquille.

5. La place Morozini ou la place des Lions avec sa belle fontaine (photo plus bas à gauche). La fontaine de Morozini (connue sous le nom de lions) est l’un des plus beaux édifices vénitiens d’Héraklion en face de l’Eglise St Marc. La fontaine prend son eau de la source de Karidaki. L’eau arrivait d’un gigantesque aqueduc de 15 km de long, l’un des plus longs dans le monde d’alors.

 

 

 

 

 

6. La cathédrale de St Titos (photo plus haut à droite). Saint Titos était un compagnon de voyage de l’Apotre Paul. Il prêchait l’Évangile en Crète pendant la domination romaine et devint grand martyr. Une église a son nom à Héraklion a été construite sous l’empire byzantin. Pendant la domination vénitienne du 15e sc, la cathédrale abrita le siège d’un grand archevêque catholique. Pendant l’occupation turque, la Cathédrale ayant brulé servit de mosquée (aujourd’hui disparue). Elle fut presque toute détruite après un grand tremblement de terre en 1856, La cathédrale est renovée au début du 20e sc. Le crâne de St Tito est conservé dans l’église.

7. La Loggia (16e sc, photo plus bas à droite). Vous aurez un ravissant exemple de l’architecture vénitienne avec ses arches semi-circulaires en visitant la Loggia située sur la Piazza dei Signori. La loggia était une sorte de club de réunion et de détente pour la noblesse de l’époque. Aujourd’hui, dans la Loggia, on voit des armoiries sculptées, des trophées et des métopes. Elle abrite une partie de la mairie d’Héraklion. La Loggia a reçu le premier Prix Europa Nostra en 1987 comme “Monument européen le mieux rénové et préservé”.

8. La basilique St Marc. Elle a été construite au 13e et elle se trouve sur la Piazza delle biade. C’était à une époque la cathédrale principale de la Crète. Elle appartenait à un duc qui régnait dans la région. Ce lieu est finalement devenu son lieu de sépulture. Aujourd’hui, la basilique est la Galerie d’art de la municipalité et elle accueille souvent des conférences et des expositions d’art et d’artisanat.

 

 

 

 

 

9. La cathédrale d’Aghios Minas. Elle est dédiée au St patron de la ville d’Héraklion. C’est une des plus grandes églises de Grèce, complétée en forme cruciforme avec des tours jumelles. C’est en 1896 qu’elle a été rénovée et inaugurée en grande pompe.

10. La tombe de Nikos Kazantzakis (1883-1957) d’un des plus grand écrivain de la Grèce contemporaine.  La tombe de ce grand écrivain crétois Nikos Kazantzakis se trouve au point culminant des remparts d’Héraklion, le bastion Martinengo, avec des vues panoramiques sur la ville d’Héraklion.

 

 

 

 

 

On continue de parler de l’histoire de la ville d’Hérakleion…  Héraklion sous le joug Ottoman (1647-1898) En 1570, la ville de Candia comptait 85.000 habitants mais en 1647, la ville fut prise par les Turcs Ottomans apres un siege sanglant de 22 ans. La ville s’appelait alors Kastro. Des périodes de paix et de révolutions en face de sévères repressions par les Ottomans n’ont pas permis a la ville de prospérer. On parle du Massacre d’Héraklion en le 24 juin 1821, quand les Crétois se sont battus dans leur Guerre d’Indépendance contre le joug Ottoman.  Un séisme detruit complètement les habitations de la ville en 1856 ceci n’empecha pas que les conflits avec les Ottomans se poursuivent jusqu’en 1898. Le rattachement de la Crète à la Grèce se fit en 1913.  Héraklion comme toute la Crète a beaucoup souffert de tous ces envahisseurs mais depuis 100 ans, elle est libre…

Avez-vous déjà visité(e) Heraklion ? Quelles seraient vos remarques ?

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *