Une des plus vieilles églises d’Athènes

Les plus vieilles églises d’Athènes sont à découvrir et parmi elles, l’église Saints Apôtres de Solakis sur l’ancienne Agora de la capitale grecque.

L’église Saints Apôtres de Solakis, une importante église byzantine du groupe des églises d’Athènes, et le temple classique d’Héphaïstos (Thissio) sont les deux monuments uniques qui sont conservés presque intacts dans l’ancienne Agora d’Athènes. L’église des Saints Apôtres a été littéralement sauvée des dents de Charon c’est-à-dire de la voracité des archéologues, de la passion aveugle des archéologues et de la rage anti-byzantine de la majorité des gens. C’est le premier monument avec lequel la naodomie de l’ère méso-byzantine est inaugurée à Athènes et, plus encore, on peut voir l’élégant type de temple athénien avec son dôme caractéristique. Le monument a été construit à la fin du 10ème siècle, juste avant l’an 1000, sur les fondations d’un ancien nymphaion (lieu de culte dédié aux divinités de la nature, les nymphes) entre la Stoa d’Attale et la rue des Panathénées, au centre d’un quartier byzantin densément peuplé s’étant étendu parmi les ruines visibles et aussi enterrées de l’agora. Sa construction marque le rétablissement de la ville d’Athènes byzantine, après une longue période de recul et de dégradation, dans tous les aspects de la vie. Pour preuve, trois ou quatre décennies plus tard, le très glorieux empereur Basile II le Bulgaroctone visite la cité athénienne. Ce grand général a marché jusqu’à Athènes en 1018, pour aller se prosterner dans l’église de Panayia Athéniotissa au Parthénon. Nos connaissances sur l’Agora. L’École américaine d’études classiques à Athènes, ayant repris en 1931 les fouilles de l’ancienne Agora et démoli environ 300 maisons, ateliers et boutiques pour commencer ses travaux, a achevé la première phase de ses travaux titanesques en 1956 avec la restauration de la Stoa d’Attale et la rénovation de l’église des Saints Apôtres. Les fouilles se poursuivent et les études publiées à un rythme régulier enrichissent nos connaissances non seulement sur la vie Athénienne antique mais aussi sur la vie byzantine, post-byzantine et ottomane et même sur le premier centenaire de la capitale.                 A l’occasion de votre visite de l’agora d’Athènes, les Saints Apôtres de Solakis vous invitent à découvrir la partie la plus inconnue de l’histoire athénienne et à profiter du plus beau jardin d’Athènes, le jardin de l’ancienne Agora. Le nom « Solakis » a provoqué divers débats, mais la version la plus simple et la plus probable est que Solakis était un Athénien (on ne sait pas de quand). Une promenade dans l’Agora ou même juste aux alentours avec une vue magnifique sur le marché antique de l’Agora en fin d’après-midi, c’est rafraîchissant. Sources Apan Panorama de M.Koromila. L’histoire de l’église des Saints Apôtres de Solakis.  C’est une des plus vieilles églises de la capitale qui n’a pas eu la malchance d’être détruite, vu son côté unique. Son architecture marque le début du rythme byzantin athénien. L’église était au début un baptistère qui a été modifié en église cruciforme avec l’ajout d’un dôme posé sur quatre colonnes, avec des chapiteaux romains et le narthex sur le côté ouest… absolument unique ! Les aboutissements des quatre points de la croix créent des niches semi-circulaires. C’est ce qui rend cette église assez singulière, à mon avis. Si l’église a connu des années glorieuses, l’obscurité tombe en 1204, l’année de la chute de Constantinople avec le siège d’Athènes sous Morosini. Et puis au fil du temps, l’église a subi de nombreuses modifications et réparations dans les années 1880. Plus précisément, en 1877, des réparations ont été faites à l’église suite aux dommages causés pendant la Révolution grecque de 1821. Afin de mieux répondre aux grands besoins de la paroisse, l’église a subi une extention du côté ouest, ce qui a entraîné une défiguration de tout le bâtiment. L’église était fortement active jusque dans les années 30 avec messes, baptèmes, mariages etc (photos plus bas). Pendant 20 ans par la suite, depuis 1931, en raison des fouilles sur l’Agora, l’église cesse de fonctionner en tant que paroisse, puisque le quartier se désertifie.              Les archéologues n’ont pas démoli l’église des Saints Apôtres car ils considéraient que des «trésors » pouvaient être cachés sous sa fondation mais quoi qu’il en soit, ils ne l’emportaient pas sur l’âge ancien (1000 ans d’histoire) et sa particularité architecturale byzantine. L’église n’a repris le dessus petit à petit qu’à la moitié du 20e siècle (dès 1954) devenant ainsi à chaque fois plus belle car elle reprenait l’aspect qu’elle avait initialement ! Quelques peintures murales subsistantes dans l’allée centrale datent du 17e siècle (des hagiographies de l’église Aghios Spiridonas à côté ont été placées dans l’église). Quelques mots en ce qui concerne son architecture : l’église a été construite avec des pierres symétriques et dans sa partie haute, avec le système byzantin, en briques bordées de bandes de décoration en céramique dentelée. Cette architecture byzantine est admirable. Quant au baptistère en marbre avec la croix tressée en relief trouvée dans l’église, elle orne aujourd’hui la cour du Musée byzantin d’Athènes… Pour visiter l’église des Saints Apôtres de Solakis, vous devrez prendre un ticket de 4 Euros. Vous verrez l’église Saints Apostolis facilement au sud-est de l’agora. La visite est possible tous les jours de 8h à 15h. Aucune messe n’a lieu dans cette église, vu qu’il s’agit d’un monument-musée. Le jour de la fête des Saints Apôtres le 30 juin, une grande célébration religieuse a lieu avec une litanie de reliques sacrées, la veille, sur l’ancienne agora. En résumé, l’église Saints Apôtres de Solakis constitue pour moi un grand monument chrétien orthodoxe nous éclairant sur l’identité culturelle d’Athènes, en synergie avec le monde grec antique tout autour. Dans l’église, nous voyons toutes les anciennes peintures religieuses entre le blanc de la chaux et ceci donne encore plus de valeur aux murs de la paroisse. Le sol de marbre est encore là… Une église qui a souffert des horribles modifications pendant 700 ans… une église perdue parmi les maisons construites sans grâce au début du 19e siècle. Une église reprise en considération de manière juste. Cette belle église a enfin pris la place qu’elle mérite. Aimeriez-vous visiter l’Eglise des Saints Apôtres sur l’ancienne agora ?

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *