Une technique de construction de 5.000 ans en Grèce

Une technique de construction de 5.000 ans en Grèce. Dans les régions montagneuses de la Crète et notamment sur les versants du Psilotitis, on trouve des mitatos

dans la nature sauvage crétoise (Photo plus haut de mitato sur le plateau de Neda).

Mais que sont les mitatos en Grèce ? Les mitatos (μιτατα en grec, prononcé Mitata) sont des petits bâtiments s’arrondissant vers le haut. Ils sont construits sur des pentes montagneuses difficiles d’accès, pour abriter provisoirement les pâtres durant les mois d’été.

Depuis quand existe le mitato ? En en ayant observé plusieurs l’été dernier en Crète, mon esprit ne pouvait qu’aller très loin dans le passé. C’est alors que j’ai commencé à rechercher des infos sur ces constructions singulières.

Qu’était le mitato jadis ? Le mitato nous fait penser à la civilisation minoenne de Crète (2e millénaire avant J.C.) avec ses premières tombes à tholos autrement dit ses premiers tombeaux circulaires souterrains. Il inspire ensuite la tombe à tholos des Mycéniens (voir photo plus bas) avec une net progrès de savoir-faire dans le bâtiment.

Le mot “Mitato” vient du mot latin “metatum” signifiant “abri militaire”: c’est dans les siècles de l’empire byzantin (300 après J.C – 1453) qu’on utilise beaucoup le mitato comme habitation provisoire des soldats, des messagers etc.

Les premiers tombeaux circulaires sous terre de la Crète avaient cet art de la construction : pierres taillées en biais, basse entrée faite de pierres monolithiques, des murs épais et toit en forme plus ou moins de cône. On les trouve à Messara, aux Archanes et dans d’autres lieux de Crète.

Les mitatos existaient ailleurs qu’en Grèce ? L’histoire de ces constructions circulaires avec dômes date du 4e millénaire avant J.C dans les pays de la Méditerranée orientale et septentrionale ainsi qu’en Europe occidentale. On les construisaient pour servir d’habitations, de chambres de réserve du blé, de citernes d’eau et de tombeaux.

En Grèce, on trouve principalement les mitatos en Crète et dans les Cyclades. Ils étaient et sont utiles aux pâtres qui utilisent le lait de chèvres pour la confection sur place de fromages !

Comment est construit le mitato ?  Nous avons un périmètre mural ovale ou presque complètement circulaire. A l’extérieur, le mur peut apparaître plus ou moins circulaire mais aussi carré. En fait, de grandes pierres plus ou moins plates sont posées les unes sur les autres avec à chaque fois un décalage vers l’intérieur et vers le haut.

Cette maçonnerie dite à pierres sèches est donc une technique de construction consistant à assembler des pierres ébauchés sans liants pour finalement obtenir un mitato.

Cette constrution est une bonne protection contre les vents et l’eau de la pluie (les pierres sont posées d’une telle facon que l’eau coule seulement vers l’extérieur. Cet art de la construction primitive est traditionnel mais très efficace puisque des mitatos peuvent rester debout pendant quelques centaines d’années.

Le mitato et l’art du bâtiment moderne. Des architectes s’en inspirent encore aujourd’hui : ils construisent des hôtels-pensions traditionels par ex. En Grèce, l’architecte Stavros Bidalis avec son équipe de maçons traditionels ont construit l’église de St Yakinthos à Anoyia en Crète (photos plus bas). On vénère depuis 18 ans ce saint de la “beauté et de la nature”

Que pensez-vous de cet art de construction pourtant primitif ?

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *