Alimia, un point de paradis à Rhodes

La petite île d’Alimia est un point de paradis à l’ouest de l’île de Rhodes en Grèce. On y va pour passer des moments de rêve pendant vos vacances d’été.

 

 

 

Pourquoi approcher et visiter Alimia ? J’ai aperçu cette île pour la première fois il y a 5 ans lors d’une série téléréalité Survivor en Belgique où mon cousin habite. J’ai vu que c’était une île autrefois habitée avec en plus une longue histoire. J’ai aussi vu que c’était un rocher insulaire approché par les yatchs privés. Donc, on va sur cette île pour voir sa nature sauvage et ses paysages magnifiques en faisant de la rando. De son bateau au mouillage, on peut plonger dans ses eaux cristallines ou pêcher. Cet îlot a aussi des caractéristiques qui font de l’île une destination idéale pour les vacances incognito.

Alimnia est un grand site archéologique officiellement déclaré depuis 1999 et toute intervention ou exploitation de ses monuments doit nécessairement avoir l’approbation de l’autorité des Antiquités Grecques de l’Etat. Il est également interdit d’investir sur l’île pour la construction de la moindre maison. Jusque dans les années 60, l’île était habitée mais aujourd’hui, Alimia ressemble à une île abandonnée…

 

 

 

 

 

 

Où est Alimia ?  C’est une île qu’on appelle aussi Alimnia. Elle appartient au dème de Chalki. Elle a une superficie d’un peu plus de 7 km2 et une péripherie côtière de 20 kms environ. Elle se trouve entre l’île de Chalki (à 6 kms à l’est) et l’île touristique de Rhodes (à 7 kms à l’ouest) tout à fait à l’est de la mer Egée dans le complexe des îles du Dodécanèse. L’îlot est facilement accessible depuis le port de Skala à Kritinia à Rhodes. Il n’existe pas de liaisons en ferry vers Alimia mais seulement des aller-retours en petits bateaux loués à Rhodes ou mieux à Chalki. Je suis allée sur l’île avec ma famille pour une journée depuis l’île de Chalki où nous étions en vacances.

Comment est l’île d’Alimia ? A part les visiteurs qui y viennent en yatch et à la journée comme moi, l’île n’est occupée que par les moutons et chèvres errantes sur l’île. Le climat de Halki est très sec avec 35 degrés donc il est très agréable pour les vacances jusqu’au mois d’Octobre.

L’île est quelque peu montagneuse, avec quelques pentes fertiles autour du pic où se trouve le château. Alimia a deux baies naturelles, celle d’Emporios et Aghios Georgios (village principal).

Peut-on rester sur l’île d’Alimia ? Il est connu que des campeurs libres avec tout au plus une tente  campent sur l’île en l’été mais c’est interdit par la municipalité de Chalki à laquelle Alimia appartient. La plupart des visiteurs dont des célébrités restent sur leurs yatchts et profitent de sa côte rocheuse dans la grande crique qui regarde  le cap ouest de l’île.

Le village d’Alimia (photo plus haut à droite) se trouvait dans la plus grande baie à l’ouest de l’île. Ce village est délaissé depuis la seconde guerre mondiale et ses maisons sont en ruine. Bien qu’abandonnée, ce hameau est quand même déclaré traditionnel depuis 40 ans. L’église de St Georges est encore là au milieu du village.

L’église de Saint Minas (photo tout en haut) se trouve sur un petit bras de terre plus au sud.l’église  On peut encore voir des casernes construites pendant la période de domination italienne dans le Dodécanèse.

La baie d’Emporios. On dit que des tombes de l’époque romaine ont été trouvées sur la côte de la baie et qu’ils y a encore des murs anciens encore visibles. Des fondements de néorias de l’époque hellénistique et de la fondation d’une basilique préchrétienne, en visitant un peu le coin, je n’ai rien vu de particulier.

Le château d’Alimia. Pendant la prospérité de l’État rhodien au 3e siècle av. J.C., une forteresse est dressée pour servir d’ancrage et d’observatoire à la flotte de Rhodes. Le château hellénistique se trouve à l’est du plus haut sommet de 275m. Une partie du château a servi à la construction d’un château médiéval bâti en 1475 par l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem alors puissante dans la région de Rhodes. Toutefois, le château fut abandonné très rapidement, en 1479, et il n’a jamais vraiment été utilisé car son gros problème était le manque d’eau. Aujourd’hui, on voit les remparts endommagés, côté sud du château de l’ordre de St Jean. Un peu plus bas, on voit encore des traces évidentes d’une ancienne tour médiéval laquelle avait une enceinte. Et pour aller plus loin dans le temps, sur le versant sud de la colline, on peut voir un bâtiment néolithique !

L’habitation de l’île pourtant toujours existé toujours existé sur cette toute petite île même pendant la période de domination ottomane (du 15e au 19e siècle): Et puis l’île passa alors sous la main des Italiens à l’instar de Rhodes (1912-1942) face à la puissance ottomane. Les forces italiennes utilisaient la baie d’Agios Georgios (le village principal comme station navale pendant la deuxième guerre mondiale). Alimia et tout le Dodécanèse rejoint l’État grec en 1948.

Les plages d’Alimia. Tout autour d’Alimia, vous trouverez des plages au sable doré et des eaux rafraîchissantes et turquoises qui restent inoubliables. Le fond marin est riche et vraiment adapté pour l’explorer avec un masque. Toutes les plages sont superbes : celle de l’église St Minas, celle du côté est et celle du village près de l’église Saint Georges.

Ile préservée d’Alimia. Alimia fait partie du réseau européen de zones protégées « Natura 2000 ». Au Nord-ouest du village principal en ruine et à une courte distance de la côte, il y a un petit lac qui s’avère être une des zones humides naturelles du Dodécanèse.

En résumé, la petite île d’Alimia est un superbe destination pour une excursion à la journée, pour des vacances en bateau au bord de ses côtes ou pour quelques jours en camping. Seriez-vous disposé(e) à voir cette petite île paradisiaque ?

 

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *