Le retour des frises de l’Acropole

Le retour des frises de l’Acropole est un must. Le parthénon au British Museum, c’est inadmissible  ! Les marbres du Parthénon au British Museum a Londres doivent retourner à l’Acropole d’Athènes ! Les Grecs le voudraient bien. Melina Mercouri et d’autres célébrités se sont battus et se battent pour leurs retour ne serait-ce qu’au Musée de l’Acropole qui a vue sur le Parthénon.

Αποτέλεσμα εικόνας για pour le retour frises parthenonΑποτέλεσμα εικόνας για frises parthenon musee acropole Athènes

 

Au tout début du 19e sc, le diplomate écossais Elgin s’empare des des frises du Parthénon de l’Acropole d’Athènes en Grèce et les marbres sont encore au British Museum de Londres. Les Grecs demandent le retour des marbres du Parthenon depuis 1981 a travers  Melina Mercouri. Pourquoi devraient-ils retourner en Grèce ? Voici cinq bonnes raisons pour lesquelles les frises devraient revenir au Parthénon...

Information sur les frises du Parthenon tout d’abord. La frise ionique du Parthénon ou « frise des Panathénées » est faite de marbre (de la région d’Athènes, de Pentélie). La frise est constituée de 116 plaques La frise  fait 160 m de long et 1 m de hauteur et représente 380 figures humaines et 245 animaux. Cette bande de marbre sculptée entourait le haut du temple dorique du Parthénon à l’Acropole d’Athènes. Elle a été probablement sculptée sous la direction du grand scuplteur grec Phidias au 5e sc av.J.C. Elle représente la procession de l’offrande d’un péplos brodé à Athéna, la déesse protectrice de la cité d’Athènes, lors des grandes fetes des Panathénées. Des cavaliers, des soldats, des femmes portant des offrandes, des vieillards avec des rameaux, des musiciens et les animaux du sacrifice sont menés par des magistrats qui défilent vers l’assemblée des dieux.

Raison No 1. Les déprédations commises à l’Acropole. Thomas Bruce dit Lord Elgin était un diplomate et militaire britannique qui, sur sa route vers Constantinople, n’avait aucun droit légal de s’approprier des frises du Parthénon. Il s’en empara en vitesse sans avoir meme demandé la permission aux autorités turques au pouvoir, à l’époque. Par conséquent, l’entrée legale des marbres au British Museum en 1816 est fortement mise en doute depuis.

Raison No 2. Maintes pièces de marbres ont été restituées depuis 2001: Pour la première fois, la frise a été touchée pendant le siège d’Athènes par les Vénitiens en 1687 : un cinquième de la frise a été détruit. Un tiers est aujourd’hui au musée de l’Acropole d’Athènes mais le reste est encore conservé dans divers musées, notamment au Louvre, au Vatican, en Allemagne (pièce du nord de la frise) etc. N’est-il pas grand temps de reconstituer la frise sur sa base d’origine ?

3. L’UNESCO demande le retour des frises du Parthénon puisque cet héritage qu’est le Parthénon est demembré.  60% de la frise est exposé au British Museum de Londres : 17 personnifications de la face est et ouest, 14 métopes (à l’origine, 92) montrant les batailles entre les Centaures et les Lapithes, et 75 m de frise du Parthenon décorant l’entrée intérieur du temple. Il est clair que les pièces de la frise du Parthénon devrait prendre leur place afin de terminer enfin ce puzzle, un trésor historique occidentale. Le musée de l’Acropole, inaugurée en 2009, avec vue de l’Acropole juste en face,  est l’endroit idéal pour enfin abriter la frise reconstituée.

Αποτέλεσμα εικόνας για pour le retour frises parthenon

4. Presque 3/4 du peuple Britanniques approuve le retour des frises du Parthénon. Selon une enquete menée en 2008 via le British Ipsos-Mori firm (2,109 personnes dans 198 divers endroits au Royaume Uni), 69% des Britanniques qui connaissent le sujet sont en faveur de la restitutions des sculptures du Parthénon en face de 13% qui sont contre.

5. La campagne pour le retour de la frise grecque du Parthénon en Grèce est désormais un enjeu international. D’ Australie aux Etats-Unis, des politiciens et grandes célébrités de la scène politique et culturelle comme Stephen Fry, Liam Neeson, George Clooney et sa femme Amal Alamuddin etc sont en faveur de la restauration des Sculptures du Parthénon à Athènes. Des députés britanniques, des universitaires, des journalistes et des personnalités originaires des pays des arts et meme du sport sont pour le retour des marbres grecs. Le Parlement Européen et l’ UNESCO jouent un role crucial aussi.

Pour conclure, le Parthénon d’Athènes est un monument Européen unique chargé de tous les symboles historiques, politiques et culturels couronnant la démocratie.

  • Ce n’est un sujet qui concerne seulement la Grèce et l’Angleterre. C’est un sujet qui concerne tous les occidentaux sur cette planète.
  • La restitution des marbres va concourir à la revalorisation du Parthénon
  • Les marbres doivent revenir dans leur environnement naturel, à Athènes pour retrouver leur véritable sens.

 

Αποτέλεσμα εικόνας για pour le retour frises parthenon

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *