L’ile de Kéros, un site archéologique exceptionnel

L’ile de Keros est un site préhistorique plutot exceptionnel et unique en Grece, témoin de la civilisation cycladique, la première civilisation européenne.

L’importance de Kéros ? C’est une toute petite ile inhabitée depuis 50 ans et protégée à cause de la découverte de sites anciens aussi importants que ceux de l’ile de Delos. Sur l’ile de Kéros, de précieuses statuettes importantes de l’art cycladique du 3e millenaire avant J.C. ou de l’age de bronze ont été découvertes.

Comment est l’ile de Keros ? C’est une île peu montagneuse mais imposante et escarpée d’une superficie de 15 km2. Le point culminant de l’ile est à 432m. Kéros est située au sud de l’ile de Naxos et au sud à 2 miles nautiques du complexe de l’ile touristique de Koufonissi. Des baies ne sont formées que sur la cote sud et au nord-est de l’ile. Kéros est une des plus grandes îles inhabitées de la mer Egée aujourd’hui. C’est une ile qui n’est visitée que par les bergers de temps en temps seulement.  Des chemins sur l’ile traversent la colline centrale, mais ils sont étroits et dans de nombreux endroits inaccessibles. Il y a plusieurs centaines de chèvres sauvages sur l’ile brouillant les chemins, en s’y promenant librement. Elles boivent l’eau de la mer car c’est une ile sans eau.

Les deux petites chapelles de l’ile, celle de Konakia et Panagitsa forment un beau paysage sur le sol aride de l’ile de Kéros.

Comment arriver sur l’ile ? L’amarrage des bateaux n’est pas autorisée sur l’ile, vu que c’est une ile protégée pour des raisons historiques depuis 1992. A vrai dire, elle est interdite d’accès par les Services Archéologiques grecs. On peut cependant, en yatch ou avec un bateau loué à Ano Koufonissia, voir les cotes de l’ile de près, autrement dit approcher ses cotes abruptes. Moi, je n’ai jamais eu l’occasion d’approcher cette ile malheureusement. Je ne la voyais que de loin de l’ile de Koufonissia (comme sur la photo tout en haut) mais c’est une ile qui m’intrigue et que je voudrais visiter dans un avenir très proche… J’ai une amie archéologue qui a travaillé sur le site et qui m’a raconté pas mal de choses sur Kéros…

 

 

 

 

 

Kéros est le plus ancien sanctuaire insulaire au monde, un sanctuaire important de la civilisation cycladique, plus ancien de 1.000 ans par rapport à la civilisation minoenne de Crète (2.500-1.500 av.J.C). Et oui, cette ile était très importante dès le 3e millenaire av.J.C. (3.000-2500). Les fouilles récentes ont mis à jour un escalier montant une pente menant à deux sanctuaires. Des statuettes en marbre et de petites coupettes en céramique étaient laissées cassées en guise d’offrandes à Kéros et à Daskalio, une colline insulaire à proximité. Ces objets brisés finissaient leurs vies dans la dignité sur l’ile sacrée de Kéros. En fait, Kéros était une ile ou avaient lieu des événements rituels uniques en l’honneur du passage de la mort à la renaissance.

Les figurines précieuses de Keros. C’est une ile couverte de marbre blanc avec lequel les habitants de l’ile construisaient des édifices pour et autour du sanctuaire et ceci il y a 4.500 ans. On a retrouvé sur l’ile dans des tombes des os (lesquels ont été apportés sur l’ile) mais surtout des dizaines de figurines d’art cycladique dans des tombes au sud de l’ile. On estime qu’il y avait là non seulement un lieu du culte en l’honneur des morts à Kavos mais aussi de prestigieuses “auberges” pour les pèlerins qui y séjournaient.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le vandalisme de figurines cycladiques. Jusqu’en 1963 et pendant longtemps, l’ile était regulièrement saccagée par des voleurs d’objets d’art lesquels creusaient sur l’ile pour trouver les figurines rares . Des centaines de statuettes ont éte volées par des collectionneurs qui les vendaient dans tout l’occident à des sommes exhorbitantes. Beaucoup parmi elles ont été recupérées par l’Etat grec in extremis ou via des enchères mais beaucoup encore se trouvent dans des collections privées et des musées célèbres malheureusement.

Les figurines musiciennes. Les fouilles ont mis en lumière un bâtiment avec deux chambres et un grand cimetière, où nombre de figurines en marbre et de vases ont été découverts. Les autorités grecques ont réussi à recueillir deux statuettes antiques des plus importantes en Grèce, symboles de la civilisation cycladique : le joueur de pipot et le joueur de harpe de l’époque proto-cycladique. Les figurines sont exposées aujourd’hui au Musée archéologique national d’Athènes (photo plus haut). Beaucoup de pièces recupérées sont actuellement aussi exposées au Musée de l’Art Cycladique d’Athènes. On trouve également quelques statues imposantes au musée archéologique de Naxos.

L’ile de Daskalio à l’ouest de Kéros a une acropole de haute importance, de l’époque proto-cycladique. Contrairement à Kéros, cet ilot, conique de nature, a fini par ressembler à une pyramide progressive créée par les artisans macons et des forgerons qui y travaillaient. Daskalio était en effet complètement couverte d’édifices importants tous faits en marbre provenant de Naxos, le tout avec un incroyable réseau d’évacuation des eaux. Les habitants de l’ilot se nourrissaient d’olives, de figues, d’amandes, mais aussi de céréales mais en général de vivres provenant des autres iles. D’intéressantes découvertes ont révelé ces données.

 

 

 

 

Des vestiges d’un bâtiment rituel en pierre de 16 metres de long, datant de 4.500 av. J.C., a été découvert, il y a 10 ans par l’archéologue britannique Colin Renfrew. Ce sanctuaire aurait été abandonné 500 ans après. Kéros était une ile ou foisonnaient artisans, commercants et fonctionnaires publics car Daskalio comme Kéros etaient des iles organisées. Kéros était liée à Daskalio par un bras de terre de 50m qui allait jusqu’au village de Kavos à Kéros. Ce bras de terre formait aussi un port naturel pour l’échange de marchandises. Aujourd’hui, Daskalio est séparée de Kéros par la mer ayant monté depuis 4.500 ans.

L’histoire de Kéros dans l’antiquité et après est moins intéressante. On trouve pour la première fois le nom de l’ile Kérias au 5e sc av.J.C sur une inscription avec les noms des contribuables alliés à Athènes. Kéros etait donc habitée à l’époque classique. Pendant le Moyen Age, Kéros, ainsi que Koufonissia, ont été utilisées comme refuge des pirates. Ces iles ont alors perdu à jamais tout de leur  prestige. En 1952, Kéros devient propriété du monastère de Panagia Chozoviotissa d’Amorgos.

Kéros, future ile-musée. L’histoire de l’ile de Kéros est envoutante d’autant plus que les recherches ne sont pas terminées. L’ile a encore beaucoup à nous raconter. Au meme titre que Delos ile-musée, je veux croire que nous pourrons visiter l’ile de Kéros et Daskalio dans la nouvelle décennie à venir.

Seriez-vous disposé(e) à visiter Keros et sa petite ile ?  

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *