Vacances en Grèce Thessalonique belle ville du nord

Vacances en Grèce Thessalonique belle ville du nord du pays la deuxieme plus grande ville de Grece. Que diriez vous d’un Noel à Thessalonique ? Que faire à Thessalonique ? Pourquoi visiter Thessalonique ? Decouvrez Thessaloniki, une ville très vivante et riche en histoire byzantine…

Thessalonique (en grec Thessaloniki) est la deuxieme plus grande ville de Grece avec une population d’un million d’habitants et le 2e plus grand centre industriel et commercial de la Grèce. La ville est connue pour ses festivals, pour ses bonnes tavernes et pour son histoire byzantine fabuleuse. J’y vais 2 ou trois fois par an puisque je n’habite qu’a 200 kms de la ville. J’y ai de bons amis là-bas dont Maria et puis, à Thessalonique, les gens savent passer de très bonnes soirees entre amis…

Comment se rendre a Thessalonique ? Il y a des vols directs de maintes villes européennes dont quelques villes francaises comme Paris Beauvais, de Charleroi avec Ryanair. Et puis, il y a des vols internes (d’Athènes, d’Herakleion, de Corfou etc). Vous pouvez louer une voiture de n’importe grande ville de Grèce.

A Thessalonique quel hotel ? Je vais maintenant toujours avec ma famille au Met Hotel (réservez sur Booking.com ici) un hotel récent très moderne, futuriste ou d’avant garde comme vous voulez… avec vue sur la ville et sur le golfe Thermaikos, à meme pas 2 kms du centre, avec piscine, SPA etc… petit dej super. Un hotel qui me rend vraiment sereine. Pas approprié si vous avez de tous petits enfants. Rien à dire….

 

Mais que faire à Thessalonique ? Voila les endroits clefs à visiter à Thessalonique.

1er jour Le quai et la tour blanche. De votre hotel, longez le quai de Thessalonique vers le Centre. Le trajet est fantastique. Au bout de 2 kms, vous arrivez à la tour blanche, symbole de la ville. Elle fut construite au 12e sc mais fut fortifiée par les Turcs Ottomans suite à la prise de la ville en 1532. La tour avec ses murailles leur a servi de  caserne , puis de prison. Les murailles furent détruites en 1866 et la tour reprise et blanchie par les Grecs en 1912 en signe de purification d’ou le nom de Tour blanche. Aujourd’hui, la Tour peut etre visitée : elle y abrite une présentation de l’histoire de la ville.

 

   Alexandre le Grand

Après votre visite des alentours, que diriez-vous d’aller diner au Zithos in Ntore, une taverne sympa d’un style rustique années 30-40 originalement décoré ou on mange bien :  toutes sortes de mets qui vont bien avec leurs bières venant des 4 coins de la Grèce (photo plus bas a gauche).

  

2e jour. Le musée de la culture byzantine. Pas loin de la Tour blanche, allez visiter le musée de la culture byzantine qui vaut vraiment le coup d’etre vu. Vous y trouverez 3 expositions principales :

  • sur l’église paléochrétienne : architecture et décoration des églises lors des 1ers siècles du Christinisme, sur la ville paléochrétienne et ses habitations (aspects de la vie quotidienne) et sur l’inhumation : Représentation des tombeaux paléochrétiens.
  • sur le coté religieux dans les siècles byzantins : le monachisme, la période iconoclaste et les actions de Cyrille et Méthode etc
  • sur la vie des empereurs byzantins, la vie aux chateaux byzantins. Beaucoup d’icones dans un cadre attirant.

 

L’église Agia Sophia. II s’agit d’une des plus anciennes églises de Thessalonique au coeur de la ville.  Elle fut construite au 8e sc ap.J.C sur le modèle de la cathédrale byzantine de Ste Sofia à Istanbul (construite au 6e sc par l’empereur Justinien). Nous avons donc une basilique byzantine avec un dome central. En 1204, les croisés latins prennent la ville et Agia Sofia devient cathédrale catholique jusqu’à l’arrivée des Turcs Ottomans au milieu du 15e sc qui en font une mosquée. L’église a subi séisme et incendie (1917) mais on peut y voir aujourd’hui (église chrétienne orthodoxe depuis le début du 20e sc) de sublimes mosaïques en or (l’ascension du Christ), des icones de Saints, de la vierge et des apôtres.

  

L’Arc de Galère. L’arc de Galère est assurément un des monuments les plus remarquables de Thessalonique. C’est ce qui reste d’un tétrapyle romain traversé par la via Reggia, construit en 300 ap.JC en l’honneur de l’empereur romain Galère (306) rentré de guerre contre les Perses. Ce monument faisait partie du complexe palatial galérien. Les formidables sculptures des colonnes encore dans un très bon état illustrent toute l’évolution de la guerre victorieuse des romains contre les perses.

   

La rotonde de Thessalonique. C’est la mausolée de Galère, un monument funéraire remarquable construit en 304, qui cependant ne lui servit pas puisqu’il mourut en 311 en Serbie. La Rotonde se transforme en une des plus anciennes églises chrétiennes au monde ; construite au 4e sc par l’empereur byzantin Constantin I : seulement quelques fragments de mosaique ressurgissent encore (photo plus bas à gauche). Ce monument devint mosquée en 1590 et fut doté d’un minaret. Les Grecs reprennent leur ville en 1912 et la Rotonde devient église, l’église St Georges.

   

3e jour. Les murs de l’Ano – Polis de Thessalonique (voir photo plus haut à droite). Ces murs surplombant la ville et le golfe Thermaikos sont épargnés par l’incendie destructeur de 1917. La vie intra-muros date de l’époque hellénistique (3e, 2e et 1er sc av.JC) et elle était très vive aux siècles de la turcocratie. On peut y voir en son coeur les bains Ottomans et a coté l’Heptapyrgion, l’église d’Osion David avec sa superbe mosaique, l’église du Phrophète Elias, le monastère des Vlatades, la mosquée Alaca Imaret.

Une promenade a Ano Polis de Thessalonique vous donnera l’impression de retrouver les origines de Thessalonique. Vous vous retrouvez en effet dans un quartier ayant preservé l’architecture et les couleurs singulières, propres et typiques de Thessalonique. Un village – quartier qui ne vous donne envie de prendre sans cesse des photos….

  

A suivre….

 

 

 

 

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *