Visite de Grevena et de la Valia Calda en Grèce

Visite de Grevena et de la Valia Calda  ou du Parc national du Pinde avec ses jolis villages aux alentours. Vonoussa et Milèa entre autres. 

 

 

 

 

Ou est la Valia Kalda ? Je viens d’arriver d’une belle région du nord de la Grèce qui se trouve entre la ville de Grèvena et de Ioannina. Un parc qui existe depuis 1966 et qui se trouve à l’est du parc national du Pinde septentrional. C’est une région qu’on peut visiter en voiture mais on ne peut aller au coeur du parc qu’en jeep. On y trouve une rare flore et faune dont des ours bruns en autres. Les températures dans la vallee sont très fraiches dès le mois d’octobre.  La région est habitée par les Vlaques dont la culture est profonde.

Visite des villages dont Vovoussa. Ma visite commence à la sortie de l’autoroute Egnatia Odos après  Metsovo pour une semaine avec mon époux et ma fille. Nous visitons plusieurs villages mais c’est à Vovoussa que nous sejournons la nuit. C’est une petit village dans une vallée ou passe la rivière Aoou. Un superbe pont en pierre enjambe la riviere. Une jolie place nous accueille pour manger au bord de la rivière avec sa bonne taverne La pounti. On nous raconte que les ours descendent le soir et se dirigent tout droit vers les bacs poubelles. Ils ne sont pas aggressifs mais la municipalité essaie de vider les bacs tous les jours…

Ou séjourner à la Valia Calda ? Nous avions réservé au complexe Kerasiès guesthouse et je dois dire que nous en sommes restés ravis. Nous avions une belle chambre tout en parquet avec mini cuisine. Tout très propre et chaud. Le petit dej était toujours tres simple mais copieux avec les produits du terroir dont du beurre de caprins.

 

 

 

 

 

Les ponts de pierre de Tsipiani et de Goura. Le pont de Tsipiani (photo plus bas à gauche) se trouve carrément près de la route vers Tristeno. C’est un pont à arc pointu terminé en 1875. Ses macons provenaient d’Epire et ont construit un vrai petit chef d’oeuvre qui était cependant bien utile aux habitants de l’époque qui devait passer la rivière Aoou.

 

 

 

 

 

Les villages de Tristeno et Greveniti. Ce sont deux superbes villages. Tristeno est un petit village à 950m d’altitude. A l’entrée du village, on peut voir l’église de St Nikolaos et plus loin ses maisons en pierre avec un pont et ses petites chutes d’eau (photo plus haut au centre). La plupart des maisons du village ont été brulés par les allemands fin de l’année 1943, en represailles aux actes des résistants grecs. Ce village est donc caractérisé village martyr. Un peu plus loin a 980m d’altitude, vous arrivez au village de Greveniti. Laissez la voiture sur le mini parking et allez voir l’église de Panayia avec son joli dome couleur ocre en haut du village sur la place. Les maisons de pierre du village sont superbes avec leurs balcons en bois et leur toit de taule alu -pour la neige- en hiver.

Les village de Flabourari et d’Elatochori. Le village de Flabourari (photo plus bas à gauche) se trouve un peu plus loin de Greveniti à 1.000 m d’altitude. C’est une petit village construit en amphithéatre, très joli avec ses petits hotels. On peut encore voir l’église de St Nikolaos (construite en 1774) bien que la plupart des habitations aient été brulées par les Allemands pendant la 2e guerre mondiale. Le village  d’Elatochori se trouve à 1km un peu plus loin, si vous tournez a gauche. Il a été construit sur un des versants du Mt Tsouka Rossa composé de pins, de sapins, et de hêtres. Α Elatochori, il y a de belles petites églises et un grand lavoir fait de pierre.

 

 

 

 

 

 

Le village de Perivoli (photo plus haut à droite). Nous nous levons un bon matin et nous décidons d’aller au village de Perivoli. Nous partons de Vovoussa et nous prenons la seule route qui nous conduit vers Grèvena à 55 kms. Le trajet de 19 kms environ est de toute beauté avec ses paysages montagneux couverts des couleurs de l’automne : ses tapis de fougères jaunies et ses arbres orange-rouges ayant pour fond la couleur verte foncée des sapins… superbe. Nous voyons des troncs partout sur les cotés de la route assez sinueuse. L’exploitation du bois dans la région est apparente. Nous sommes à 1.400 m de hauteur et la montagne devient chauve et insolite. Εt puis, nous descendons un peu et nous découvrons le village de Perivoli (photo plus haut à droite). C’est un gros village avec une grande place entourée de tavernes. J’y ai aimé la très vieille église de St Georges (formidable à l’intérieur) avec sa petite taverne en face…

Le lac des sources de l’Aoos (photo tout en haut). On prend une route pres de Flabourari direction le lac Aoos du coté nord dans une magnifique foret ou coulent maints ruisseaux. Apres 18 kms de route environ, nous découvrons un superbe paysage avec le lac dont les eaux ont pas mal baissé.  C’est un lac artificiel de 8 km2, à 1.350 m au dessus de la mer (le plus haut lac artificiel grec) à 15 kms du village de Metsovo. Il a été créé après la construction de 8 barrages terminés en 1987 pour la production d’éléctricité. Nous faisons presque le tour du lac et avec notre voiture, nous passons de petites sources menant au lac ainsi que des plaines ou paissent librement une multitude de vaches, chevaux, moutons et chevres. La rive du lac est longue et dentellée avec de beaux petits fjords verdoyants et de petits îlots formes en son intérieur. Le paysage autour du lac est sublime et nous nous arretons souvent. On peut voir des pecheurs passer leur matin tranquilles autour du lac en train de pecher carpes et truites.

Le village de Milia (photo plus bas) se trouve à 10 kms du lac. A ma grande surprise, c’est un village splendide aménagé avec soin. Ses maisons baties totalement en amphithéatre a 650m d’altitude nous laissent découvrir l’architecture typique de la Valia Calda. C’est un village construit au début des années 60 apres les éboulements de terre ayant eu lieu dans le village de Palia Milia a 1,5 km. Dans ce village, allez voir le musée d’histoire naturelle : On y a découvert des os d’éléphants préhistoriques dont des défenses de plus de 5m !

 

 

 

 

 

 

La visite de la ville de Grèvena (photo plus haut à droite). De Milia, nous continuons notre route vers Grèvena à 40kms. Grèvena occupe la vallée du fleuve Aliakmon et quelques rivieres affluentes dont la rivière Greveniotikos et Venetikos. La zone s’élève à l’ouest vallonné et atteint les montagnes de Pindos au nord. C’est une ville dans laquelle je suis passée une ou deux fois fois pour aller au ski en montagne pas loin mais je n’ai jamais eu l’occasion de voir un peu la ville en tant que telle. C’est une ville de 13.000 habitants faisant partie de la Macédoine de l’ouest. Je suis allée directement sur la Place Emilianou avec ses canons et la place de l’horloge qui se rejoignent via une rue piétonne. Tout autour, il y a pas mal de monde avec des cafés, des restaurants et des magasins. C’est une ville sympa je trouve. C’est la ville du champignon depuis 2007 !

 

 

 

 

 

A Milia

 

 

La Valia Calda est peu touristique mais c’est une région à visiter pour sa splendide nature. Aimeriez-vous donc visiter l’ouest du Zagori ou la Valia Calda ?

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et Recevoir ma Newsletter ?

Insérez votre Email ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *